> Tous les forums > Forum À côté
 5 Décembre,journée compliquée,ensuite...risques de turbulences.
Ajouter un message à la discussion
Pages : Début ... 4 5 [6] 7 8 ... Fin
[Début] Page 6 sur 9 [Fin]
miccmacc3
 Posté le 09/12/2019 à 15:53 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

beorcs a écrit :

Je pense qu'il y a un gros risque que les décideurs se dirigent vers cette piste, avec le risque de différer _encore_ l'explosion sociale

Bonjour ami

Nous avons la meme crainte .

Depuis plusieurs semaines ce ne sont que des affirmations contredites aussitôt puis maintenant (depuis 15 jours )réunions sur réunions au sommet de l'état.

Qu'es-ce qui coince???

Il y a quelques semaines ,j'étais sûr que cette réforme irait à son terme.

Il semble qu'il y aient des tensions au sein de la majorité meme si monsieur Gilles Legendre affirmait haut et fort le contraire ce matin dans un débat sur LCI avec Élizabeth Martichoux (qui est redoutable!!!).

Je n'ai malheureusement trouvé que cette vidéo ,elle est complète ,je vous la conseille,La journaliste résume bien l'état des lieux :

https://www.facebook.com/LCI/videos/linterview-politique-gilles-le-gendre-pr%C3%A9sident-du-groupe-en-marche-%C3%A0-lassembl%C3%A9e/471750813470673/?__so__=permalink&__rv__=related_videos

regedice
 Posté le 09/12/2019 à 18:08 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Ikewdu_ a écrit :

Je serais curieux de savoir quel salaire serait demandé par un(e) enseignant(e) et dans quelles conditions souhaiterait-il(elle) travailler ?

Je ne comprends pas cette question. Que demande un cadre embauché dans une entreprise ? Le plus possible. Et pour les conditions ? Les meilleures possibles. Ça me semble une évidence.

Ta réponse démontre que tu n'arrives pas à te mettre à la place des enseignant(e)s !

Car les bonnes conditions de travail = Un meilleur enseignement envers les élèves

Moins d'élèves = Plus de temps pour chacun d'entre-eux !

Les bonnes conditions dans l'enseignement sont:

- Des classes avec moins d'élèves

- Du bon matériel

- Des fournitures en quantité suffisante

Etc...

Et par rapport au salaire, là on n'est pas en train de se dire: "Le plus possible !", justement parce que l'on sait, en tant qu'enseignant, qu'il n'y a pas tant d'argent que ça et je pense que les enseignants préféreraient presque que l'on investisse dans la qualité de l'enseignement, des équipements et des fournitures, avant d'augmenter leurs salaires, parce que ce qui compte pour "un(e) bon(ne) enseignant(e)" c'est que les élèves puissent travailler et apprendre dans les meilleures conditions.

.

Je pense que nos sociétés modernes font l'erreur de basé l'évolution du travailleur sur la carotte ou la récompense !

Comme si on fabriquait un appareil et que chaque année supplémentaire de fabrication de cet appareil, son prix augmenterait, qui accepterait ça ?

Donc il faut, dès le départ, rémunérer à la tâche ! Tu es enseignant, tu fais tant d'heures par mois, dans telle catégorie pour tel niveau d'enseignement, tu reçois le salaire X que tu aies 25 ou 60 ans !

.

Pourquoi quelqu'un de plus âgé, faisant la même tâche, serait payé plus ? ça n'a aucun sens sauf si on veut récompenser les gens et ainsi payer le moins cher possible les jeunes !

Résultat, les vieux deviennent trop cher et on les remplace par des jeunes, voilà les anciens au chômage inutilement.

.

Si on donnait, par exemple, 2000Euro de salaire net mensuel à un(e) enseignant(e) de 25-30ans, comment le prendrait le peuple français ?

Est-ce que, selon toi, il/elle vaut ce salaire ?

regedice
 Posté le 09/12/2019 à 18:17 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

beorcs a écrit :

Apparemment, il aurait 2 possibilités de sortie de crise :

1️⃣ Piste la plus ardue : remettre l'ouvrage, sur un nécessaire grand débat, peu ou prou comme je l'indique ici >>>>https://forum.pcastuces.com/envoi.asp?type=Repcite&REP_ID=6095814&SUJET_ID=55929&FORUM_ID=9 , notamment :

  1. Si le débat a vraiment lieu, bien sûr que se posera incontournablementla question de l'équité du montant des retraites, par euro cotisé, et par durée de cotisation.
  2. La question d'une meilleure répartition entre les retraites plutôt basiques, et les retraites "dorées".
  3. Ce qui implique une sérieuse réflexion sur un mode de financement global des inactifs (retraités, handicapés) viable

2️⃣ Annonce dès cette semaine que certains points de la "réforme" des retraites parmi ceux qui fâchent le plus, sont ajournés ou retirés. De manière à en faire entériner d'autres dans l'immédiat,

les points litigieux ajournés, étant reprogrammés après d'autres échéances électorales dans quelque temps.

Je pense qu'il y a un gros risque que les décideurs se dirigent vers cette piste, avec le risque de différer _encore_ l'explosion sociale d'une crise qui ne pourra alors que s'aggraver.

Elle est vraiment coûteuse la politique française !

On passe des mois voire des années à créer des choses contre lesquels le peuple, quasi systématiquement, va faire grève pour en demander l'annulation !

Autant dire que: On dépense du pognon pour créer, développer, communiquer et de l'autre les grèves coûtent une montagne de pognon à l'économie française !

.

Avec les gilets jaunes, on a vu ce que c'est que de laisser le peuple s'exprimer, chacun veut quelque chose, mais sans savoir comment l'obtenir et personne n'a le droit de parler au nom des autres gilets jaunes.

Si ce n'est pas le summum de la connerie, qu'est-ce que c'est ?!

.

En résumé: "Le peuple français veut du changement, mais lequel, il ne le sait pas !"

Jean_Aymard
 Posté le 09/12/2019 à 18:23 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Bonsoir

Si on donnait, par exemple, 2000Euro de salaire net mensuel à un(e) enseignant(e) de 25-30ans, comment le prendrait le peuple français ? Est-ce que, selon toi, il/elle vaut ce salaire ?

Nous n'avons pas la même notion de récompense des personnes ayant fait de longues études

A mon sens 2000 € / mois pour rémunérer quelqu'un qui doit instruire nos enfants

- alors qu'il a un niveau d'étude supérieur à un Bac+4

- alors que ce farcir toute la journée des gamins plus ou moins attentionnés, parfois bavards, et pas toujours bien élevé

moi je dis "chapeau", je ne le ferais pas pour le double de ce salaire.



Modifié par Jean_Aymard le 09/12/2019 18:25
regedice
 Posté le 09/12/2019 à 18:38 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

https://www.touteleurope.eu/actualite/le-salaire-des-enseignants-en-europe.html

Si pour toi, enseigner, c'est se farcir des enfants, on ne peut rien pour toi !

Chaque métier doit être choisi en toute connaissance de cause.

Là on voit que les gens partent de 24'000Euro brut/an pour arriver à 42'000 brut/an !

C'est en cela que je dis que ça ne va pas !

Donc on devrait situer le salaire à la tâche annuel à 36'000Euro / brut/an quel que soit l'âge et le sexe de l'enseignant(e) !

Ikewdu_
 Posté le 09/12/2019 à 23:27 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien
regedice a écrit :
Ikewdu_ a écrit :

Je serais curieux de savoir quel salaire serait demandé par un(e) enseignant(e) et dans quelles conditions souhaiterait-il(elle) travailler ?

Je ne comprends pas cette question. Que demande un cadre embauché dans une entreprise ? Le plus possible. Et pour les conditions ? Les meilleures possibles. Ça me semble une évidence.

Ta réponse démontre que tu n'arrives pas à te mettre à la place des enseignant(e)s

Re,

Trop drôle. Je suis enseignant, et depuis longtemps. Je trouve amusant de te voir dire à ma place quels sont les désirs de ma corporation. Ce sont des propos de plateau TV. Les lycées français au Luxembourg ont des files d'attente longs comme la route 66. On se demande bien pourquoi.

Et je ne connais aucune profession qui accepterait un salaire constant durant toute une carrière. Entre mes premières années et aujourd'hui, ma charge de travail a augmenté de 70%... Et si je coûte cher, comme tu dis, on n'est visiblement pas pressé de me voir partir, faute de candidats prêts à me remplacer...



Modifié par Ikewdu_ le 09/12/2019 23:54
regedice
 Posté le 10/12/2019 à 00:19 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Ikewdu_ a écrit :
regedice a écrit :
Ikewdu_ a écrit :

Je serais curieux de savoir quel salaire serait demandé par un(e) enseignant(e) et dans quelles conditions souhaiterait-il(elle) travailler ?

Je ne comprends pas cette question. Que demande un cadre embauché dans une entreprise ? Le plus possible. Et pour les conditions ? Les meilleures possibles. Ça me semble une évidence.

Ta réponse démontre que tu n'arrives pas à te mettre à la place des enseignant(e)s

Re,

Trop drôle. Je suis enseignant, et depuis longtemps. Je trouve amusant de te voir dire à ma place quels sont les désirs de ma corporation. Ce sont des propos de plateau TV. Les lycées français au Luxembourg ont des files d'attente longs comme la route 66. On se demande bien pourquoi.

Et je ne connais aucune profession qui accepterait un salaire constant durant toute une carrière. Entre mes premières années et aujourd'hui, ma charge de travail a augmenté de 70%... Et si je coûte cher, comme tu dis, on n'est visiblement pas pressé de me voir partir, faute de candidats prêts à me remplacer...

Donc à force de questionnement, on peut constater que tu prêches un peu pour ta paroisse !?

Tu dis que ta charge de travail a augmenté, mais tu critiques un salaire constant ?

As-tu lu ce que j'ai écrit plus haut ?

Je n'ai pas parlé de salaire constant, mais justement de "à la tâche", sous entendant que peu importe celui ou celle qui réalise se travail, il/elle sera payé pareil !

Parce que je ne vois pas pourquoi, pour une tâche équivalente certains/certaines seraient payés moins ou plus !

Donc si ta tâche a augmenté de 70% tu serais payé 70% de plus !

.

On appel cela un emploi sur appel, non ?

On décrit la tâche et la somme offerte pour la réaliser, à partir de là, on prend ou on ne prend pas, tout simplement.

.

Pour savoir de quoi tu parles, tu crées tes propres cours ou tu reçois tes supports et programmes de l'administration ?



Modifié par regedice le 10/12/2019 00:22
Ikewdu_
 Posté le 10/12/2019 à 07:24 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Re,

Ce n'est pas comme ça que tu règleras ce qu'on appelle la crise des vocations (l' EN peine à recruter, pour plein de raisons). Et si tu connaissais un tant soi peu ce boulot, tu saurais qu'il est difficilement quantifiable. Une copie de philo, ce n'est pas une copie de SVT. Et une copie de français au lycée, ce n'est pas une copie de collège. Inversement, gérer des collégiens dans les campagnes, ce n'est pas gérer les lycéens d'un centre ville ou ceux d'un lycée technique. Idem pour le temps de préparation. On peut développer à l'infini.

Pour faire court, c'est toute ta théorie productiviste qui n'a pas de sens, et ce quel que soit le métier. Dans tous les domaines où on l'applique (restauration, bâtiment, agriculture, services à la personne...), on est en déficit de personnel. Parce que ça conduit toujours au sous-paiement, et donc à la précarité, ou à la surcharge de travail, et donc au stress et à la baisse de qualité. Sur Paris, tous ces emplois payés "à la tâche" ne trouvent que ceux qui acceptent pour un temps cette situation.

Je prenais plus de temps pour faire correctement mon boulot hors classe (oui, je prépare moi-même mes cours... C'est comme ça, en France) et en classe quand j'avais 3 classes, au lieu des 5 de maintenant. Qui en subit les conséquences, à ton avis ? Un élève qui est passé de 6 heures/semaine dans une matière, dont 2 en groupes réduits, à 4 en classe complète, est forcément moins bien formé. Mais ça, c'est la rançon de la productivité et du rendement dont tu te fais le chantre.

Publicité
miccmacc3
 Posté le 10/12/2019 à 10:57 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Bonjour les amis

Le 5 décembre 2019 fut l'expression des colères .

Ce 10 décembre 2019 commence un compte à rebours anxiogène .

Les grévistes seront-ils aussi nombreux?

D'autres secteurs d'activité vont-ils se joindre au mécontentement?

Les étudiants/lycéens vont-ils bloqué les fac et lycées et manifesté?

Les médecins et hôpitaux vont-ils grossir le flux des mécontents ?

Les routiers vont-ils bloquer le pays?

Le ressentiment des travailleurs qui utilisent les transports va-t-il profiter au gouvernement?

https://www.lavoixdunord.fr/677569/article/2019-12-09/trois-cents-lyceens-et-etudiants-mobilises-dans-les-rues-de-lille

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/samedi-noir-les-medecins-generalistes-en-greve-le-samedi-matin-1575871207

https://www.letudiant.fr/etudes/medecine-sante/les-internes-en-medecine-appeles-a-une-greve-illimitee.html

https://www.ouest-france.fr/economie/greve/quatre-syndicats-de-transporteurs-routiers-appellent-faire-greve-le-16-decembre-6645917

Demain ,11 décembre 2019 ,le premier ministre,monsieur Edouard Philippe ,expliquera son projet de réforme sur la retraite .

Il répondra aussi aux journalistes de TF1 à 20 h.

Espérons simplement que ce soit compréhensible et irréfutable .

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/reforme-des-retraites-version-macron-ce-qui-se-prepare-140500



Modifié par miccmacc3 le 10/12/2019 10:59
beorcs
 Posté le 10/12/2019 à 12:03 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

miccmacc3 a écrit :

Espérons simplement que ce soit compréhensible et irréfutable .

Irréfutable ? --> c'est râpé d'avance

La seule piste serait que le peuple (nous), se soumette à un vrai débat, --> pour pouvoir décider de l'avenir du financement des retraites _en connaissance de cause .

Pour le moment, nous en sommes loin : chacun tente de tirer la couverture à soi pour défendre sa petite crèmerie. Beaucoup argumentent dans le vide...

Puis que le gouvernement se soumette à la volonté du peuple (nos conclusions _éclairées sur comment financer et comment répartir)

--> comme les précédents gouvernements, je pense qu'il va tenter l'inverse (que la populace se disloque, avant de se soumettre à la volonté du gouvernement).

_____________________________________________

beorcs
 Posté le 10/12/2019 à 15:21 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Au fait, lu cet aprèm. :

La retraite d'Emmanuel Macron : des coûts de fonctionnement plus élevés que ceux avancés par Perspicace ?

Là où Matthieu Le Crom s'est peut-être le plus trompé, c'est sur ses estimations concernant les frais de fonctionnement. Selon lui, une fois à la retraite, Emmanuel Macron coûterait 700 000 euros par an aux contribuables Français. Un chiffre un peu faible en comparaison de ceux avancés par l'ancien député René Dosière. Selon lui, chaque président de la République coûte trois millions d'euros par an.

Il faut dire qu'ils bénéficient de "locaux meublés et équipés, dont le loyer, les charges et les frais généraux sont pris en charge par l'Etat", rappelle LCI. Sans oublier les collaborateurs et agents de services affrétés pour eux, ou la gratuité des frais de réception et de déplacement, sous réserve que ceux-ci soient liés à leurs missions d'anciens chef de la Nation. Tant d'avantages dont Emmanuel Macron devrait donc jouir lui aussi...

regedice
 Posté le 10/12/2019 à 18:55 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Ikewdu_ a écrit :

Re,

Ce n'est pas comme ça que tu règleras ce qu'on appelle la crise des vocations (l' EN peine à recruter, pour plein de raisons). Et si tu connaissais un tant soi peu ce boulot, tu saurais qu'il est difficilement quantifiable. Une copie de philo, ce n'est pas une copie de SVT. Et une copie de français au lycée, ce n'est pas une copie de collège. Inversement, gérer des collégiens dans les campagnes, ce n'est pas gérer les lycéens d'un centre ville ou ceux d'un lycée technique. Idem pour le temps de préparation. On peut développer à l'infini.

Pour faire court, c'est toute ta théorie productiviste qui n'a pas de sens, et ce quel que soit le métier. Dans tous les domaines où on l'applique (restauration, bâtiment, agriculture, services à la personne...), on est en déficit de personnel. Parce que ça conduit toujours au sous-paiement, et donc à la précarité, ou à la surcharge de travail, et donc au stress et à la baisse de qualité. Sur Paris, tous ces emplois payés "à la tâche" ne trouvent que ceux qui acceptent pour un temps cette situation.

Je prenais plus de temps pour faire correctement mon boulot hors classe (oui, je prépare moi-même mes cours... C'est comme ça, en France) et en classe quand j'avais 3 classes, au lieu des 5 de maintenant. Qui en subit les conséquences, à ton avis ? Un élève qui est passé de 6 heures/semaine dans une matière, dont 2 en groupes réduits, à 4 en classe complète, est forcément moins bien formé. Mais ça, c'est la rançon de la productivité et du rendement dont tu te fais le chantre.

Donc l'enseignement manque de moyen pour quantifier le travail réalisé ?

Il faut effectivement avoir du courage pour vouloir aller encore dans ce domaine professionnel, mais c'est tellement gratifiant de faire partie d'en faire partie.

.

Je pense que, comme toujours, ceux qui dirigent et gèrent ce département ne sont pas et ne seront jamais enseignant.

On peut constater la même attitude dans le domaine du soin, où on veut que ça débite, peu importe le résultat, alors que c'est de "l'humain" dont on a besoin et non juste produire un service à la personne.

.

Est-ce que tu as comparé ce métier entre le privé et le public ?

Ikewdu_
 Posté le 10/12/2019 à 20:43 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Je pense que, comme toujours, ceux qui dirigent et gèrent ce département ne sont pas et ne seront jamais enseignant.

Pire que ça... Ceux qui pondent les programmes et les réformes n'ont jamais vu un élève de près.

regedice
 Posté le 10/12/2019 à 22:16 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Ikewdu_ a écrit :

Je pense que, comme toujours, ceux qui dirigent et gèrent ce département ne sont pas et ne seront jamais enseignant.

Pire que ça... Ceux qui pondent les programmes et les réformes n'ont jamais vu un élève de près.

Je crois que c'est partout (pays) comme-ça et c'est vraiment pathétique !

C'est comme le businessman qui vient expliquer comment il faut traiter les patients pour être "rentable" !

.

Un gouvernement qui en prendra conscience aura déjà tout de suite plus de respect à mes yeux.

Jean_Aymard
 Posté le 11/12/2019 à 09:07 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Bonjour

Dans les temps anciens il y avait le plus grand respect pour les personnes qui bénéficiaient d'une grande aura : Le Maire, le Médecin et l'Instituteur. Ce n'est plus le cas.

Il est de plus en plus difficile de faire la classe, à cause de la perte de respect, que ce soit au niveau des parents ou des enfants, mais c'est aussi devenu dangereux.

----

L'an dernier, le nombre d'incidents dénoncés par les enseignants a augmenté de 7%. Un enseignant de Grenoble (Isère) a été victime d'une agression commanditée par l'un de ses élèves. Il témoigne dans le 20 Heures. "Je suis enseignant de lettres au lycée Emmanuel-Mounier, à Grenoble. C'était un vendredi soir, le 9 février de l'année dernière. Je suis sorti de mon lycée. J'ai vu 3 individus à l'arrêt de tramway qui avaient des masques en forme de tête de mort", commente-t-il.

"C'est l'un de mes élèves qui avait organisé le guet-apens"

Tout s'est déroulé très vite. "J'ai tourné le dos et j'ai senti qu'on me poussait. Je suis tombé sur les rails et à ce moment-là j'avais perdu connaissance. J'ai été frappé au sol. Quand j'ai repris connaissance, j'avais un doigt qui était luxé, qui me faisait très mal. J'avais le nez qui saignait abondamment, il était cassé. J'avais les dents de devant qui bougeaient beaucoup. Il y a eu une dent à arracher. D'après l'enquête, c'est l'un de mes élèves qui avait organisé le guet-apens", révèle-t-il

https://www.francetvinfo.fr/societe/education/j-ai-ete-frappe-au-sol-le-temoignage-d-un-professeur-agresse-par-l-un-de-ses-eleves_3739205.html

----

Il faut vraiment avoir la vocation pour vouloir sortir de leur merde des petits c



Modifié par Jean_Aymard le 11/12/2019 09:08
beorcs
 Posté le 11/12/2019 à 11:47 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Jean_Aymard a écrit :

----

L'an dernier, le nombre d'incidents dénoncés par les enseignants a augmenté de 7%. Un enseignant de Grenoble (Isère) a été victime d'une agression commanditée par l'un de ses élèves. Il témoigne dans le 20 Heures. "Je suis enseignant de lettres au lycée Emmanuel-Mounier, à Grenoble. C'était un vendredi soir, le 9 février de l'année dernière. Je suis sorti de mon lycée. J'ai vu 3 individus à l'arrêt de tramway qui avaient des masques en forme de tête de mort", commente-t-il.

"C'est l'un de mes élèves qui avait organisé le guet-apens"

Tout s'est déroulé très vite. "J'ai tourné le dos et j'ai senti qu'on me poussait. Je suis tombé sur les rails et à ce moment-là j'avais perdu connaissance. J'ai été frappé au sol. Quand j'ai repris connaissance, j'avais un doigt qui était luxé, qui me faisait très mal. J'avais le nez qui saignait abondamment, il était cassé. J'avais les dents de devant qui bougeaient beaucoup. Il y a eu une dent à arracher. D'après l'enquête, c'est l'un de mes élèves qui avait organisé le guet-apens", révèle-t-il

https://www.francetvinfo.fr/societe/education/j-ai-ete-frappe-au-sol-le-temoignage-d-un-professeur-agresse-par-l-un-de-ses-eleves_3739205.html

----

Il faut vraiment avoir la vocation pour vouloir sortir de leur merde des petits c

Que proposerais-tu concrètement, pour y remédier ?

Y remédier dans l'immédiat, dans l'urgence, naturellement. (en dehors des pléthores de propositions théoriques sur le circuit "causes-faits-conséquences" dans l'Éducation Nationale).

Publicité
regedice
 Posté le 11/12/2019 à 14:05 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Jean_Aymard a écrit :

Il faut vraiment avoir la vocation pour vouloir sortir de leur merde des petits c

Prenons la chose dans l'autre sens, par rapport à ces petits ...

Si tu avais comme exemple tes parents et que tes deux parents étaient en galère permanente, des histoires à la maison, l'un des deux qui ne travaille plus depuis des années, etc...

Tu serais intéressé par l'avenir ? Tu aurais envie de t'investir pour réussir ou tu te dirais que tout ça c'est de la merde et que comme tu habites ici ou là et que ton nom est celui-ci ou celui-là et que quoi que tu fasses tu seras dans la merde

Jean_Aymard
 Posté le 11/12/2019 à 17:56 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Contrairement à toi, je pense que c'est dans les classes populaires, parmi ceux qui connaissent le plus de difficultés dans la vie

qu'il y a des gamins, puis des ados, puis des jeunes gens qui sont près à se battre pour ne pas connaitre toute leur vie des galères.

Ils ne sont rares peut être, je te l'accorde mais plus motivés par la réussite que les gamins de riches qui ont tout même trop.

Et c'est souvent chez ces jeunes que tu trouves de très belles réussites.

----

Pour en revenir aux profs, personnellement ça ne m'a jamais tenté, alors que parmi les copains de Math Elem du Lycée de Salon presque la moitié de la classe est devenue prof de maths (même les filles)

Le dernier qui a pris sa retraite, et que je rencontre assez souvent au Leclerc, a un visage très fatigué, les jeunes du Lycée, n'ont pas du le ménager.

Je ne me sens pas une âme d'Abbé Pierre, et je ne crois pas que je pourrais changer le monde.

----



Modifié par Jean_Aymard le 11/12/2019 17:58
regedice
 Posté le 11/12/2019 à 18:08 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Bon, il n'y a pas que les profs !

Je pense que la santé a sérieusement besoin de soutien de la part de l'état !

miccmacc3
 Posté le 11/12/2019 à 19:44 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Bonjour les amis

Je viens de visionner l’allocution de monsieur Edouard Philippe ,premier ministre .

Je dois reconnaître qu'il m'a impressionné !

Je vois qu'il parle peu des régimes spéciaux pourtant à l'origine du mouvement du 5 décembre .

J'attend de voir le 20h de TF1

Il s'investit totalement pour défendre ses idées (que l'on ne s'y trompe pas ,l'age pivot 64 ans ,c'est lui )et par conséquent prend des risques .

Je suis par contre inquiet sur les pensions de reversion ,bizarre cette histoire de la supprimer pour les ex conjoint???Cela concernerait 2 millions 800.000 personnes selon L'internaute

~.sur les 4 millions 400.00 qui en sont bénéficiaires:

https://www.notretemps.com/retraite/actualites-retraite/pension-de-reversion-pourrez-vous-en-beneficier,i137323

https://www.linternaute.fr/argent/guide-de-vos-finances/1407440-pension-de-reversion-conditions-et-plafond/

Pour revenir sur cette allocution .

Il reprend les habits des premiers ministres de la 5 ieme république ,c'est à dire un fusible.

D'autant que monsieur Laurent berger est furibond:

http://www.leparisien.fr/politique/reforme-des-retraites-la-ligne-rouge-a-ete-franchie-tonne-laurent-berger-a-la-cfdt-11-12-2019-8214963.php

Partie du texte:

« La ligne rouge a été franchie et clairement franchie », dénonce Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, en faisant référence à l'âge d'équilibre à 64 ans. Selon le syndicaliste, « cette réforme a été lésée par un angle budgétaire accru ». La CFDT était le seul syndicat à approuver un système par points. Le leader du syndicat réformiste avait prévenu : pas question de toucher à l'âge de départ en retraite.


miccmacc3
 Posté le 11/12/2019 à 19:56 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

J'ai par contre bien compris la retraite par points (qui ne pourra pas baisser et qui au contraire sera indexé sur la revalorisation des salaires )

Je vois que les femmes ,les agriculteurs, les familles (bonification de 5 % à partir du premier enfant + 2% à partir du troisième enfant ) sont avantagés avec un minimum de 1000€ par mois

~. (pour une carrière complète ).

La pénibilité sera prise en compte pour tous les français ( privé,public etc)

Qui sera concerné par la réforme des retraites ?

C'est une des questions que le Premier ministre devait trancher ce mercredi, il a effectivement donné des précisions. La première génération concernée par le nouveau système de retraites sera celle née en 1975. Pour elle, les nouvelles règles de calcul de droits à la retraite entreront en vigueur en 2025. "Pour les fonctionnaires et les agents des régimes spéciaux dont l'âge légal de la retraite est 57 ou 52 ans, en appliquant la même distance de 17 ans à la retraite, la première génération concernée sera 1980", précise le gouvernement sur son site Internet. En clair, les droits que vous avez acquis dans le système actuel seront conservés, mais convertis en points à compter de cette date.

Quid des nouveaux actifs ? La première génération pleinement concernée par le système universel de retraite sera celle née en 2004 au 1er janvier 2022. Les actifs, alors âgés de 18 ans à cette date, verront donc leurs droits à la retraite entièrement calculés selon les règles définis dans le système par points de l'exécutif.

Cela signifie que les retraités actuels et les actifs qui sont nés avant 1975 ne sont pas concernés par la réforme des retraites. Vous continuerez à toucher votre pension de retraite dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui, avant et après l'entrée en vigueur du texte de loi.

miccmacc3
 Posté le 12/12/2019 à 09:19 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Bonjour les amis

On en sait un peu plus sur la colère du principal syndicat réformiste ,la CFDT

Ce matin ,son premier secrétaire,monsieur Laurent Berger appelle à un manifestation le mardi 17 décembre 2019 .

Mais...pas pour les mêmes raisons que d'autres syndicats (CGT et FO) .

Monsieur Laurent Berger n'appelle pas à une manifestation unitaire(la rue appartient à tout le monde)

Il n'appelle pas à bloquer les transports ,ni à poursuivre ce mouvement pendant les fêtes .

En fait,pour moi,c'est un coup de semonce ,pour donner le temps au gouvernement de réfléchir puis de revenir autour de la table avec toutes les organisations syndicales .

Foncièrement ,il n'est pas contre l'équilibre du régime des retraites ,il est contre un age pivot dicté par le gouvernement (à ce sujet on sait maintenant qu'il y avait de grosses dissensions

~. au sein du gouvernement et que beaucoup de décideurs étaient contre cette age pivot de 64 ans ,ils voulaient que l'on revienne plus tard sur ce sujet (quelques mois ).

Il souhaite donc que l'on poursuive la negotiation (en janvier ) pour réfléchir à comment pérenniser durablement ce régime ouvert à tous les déficits depuis plus 30 ans

Je me dois de reconnaître que monsieur Laurent Berger m'a lui aussi impressionné par sa mesure,son analyse,sa connaissance approfondie du sujet .

Conclusion,il y a des hommes (femmes) de bonnes volonté en France ,il ne reste plus beaucoup pour arriver à un accord pour uniformiser les 42 régimes de retraites en 1 seul

Je souhaite qu'ils réussissent

miccmacc3
 Posté le 13/12/2019 à 07:35 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Bonjour les amis

Les hommes (femmes) de bonnes volontés vont se "retrouver ":

https://www.huffingtonpost.fr/entry/edouard-philippe-syndicats-le-plus-tot-possible_fr_5df2c0a0e4b04bcba1810926

Partie du texte:

La CFDT, accompagnée de la CFTC et l’Unsa, elles aussi favorables à un régime universel, ont adressé jeudi au gouvernement une liste de sujets à leurs yeux “cruciaux”, dont la pénibilité ou la retraite progressive. Tous trois ont appelé à rejoindre la mobilisation prévue dans la rue le 17 à l’initiative de la CGT, FO, la FSU et Solidaires ainsi que d’organisations de jeunesse.

Jeudi, gouvernement et majorité ont multiplié les appels du pied pour que la CFDT accepte de reprendre la négociation. “Je suis prêt à discuter, évidemment qu’on va discuter”, a répondu Laurent Berger. Mais, a-t-il averti, “vouloir être constructif, ça ne veut pas dire se laisser marcher dessus”.

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/retraites-philippe-convie-les-partenaires-sociaux-le-plus-tot-possible-la-semaine-prochaine-20191212

Edouard Philippe a convié les organisations syndicales et patronales pour «un cycle de réunions» autour de la réforme des retraites «le plus tôt possible la semaine prochaine», a annoncé jeudi 12 décembre Matignon à l'AFP.

Après avoir échangé au téléphone avec les partenaires sociaux jeudi après-midi, le Premier ministre «a confirmé sa proposition de dialogue pour continuer à améliorer le projet porté par le gouvernement», a ajouté Matignon, évoquant «une série de thèmes». Parmi eux, «la mise en place du minimum de pension, la pénibilité, la retraite progressive et l'accompagnement des transitions vers le système universel».



Modifié par miccmacc3 le 13/12/2019 07:39
miccmacc3
 Posté le 15/12/2019 à 11:21 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Bonjour les amis

Comme dans tous les conflits sociaux (qui virent très souvent au politique ) il y a souvent un florilège de délations plus ou moins fictives .

https://forum.pcastuces.com/5_decembrejournee_compliqueeensuite_risques_de_turbulences-f9s55929.htm?page=6&#6096041

J'avais noté cette possibilité dans le lien ci-dessus où il n'était reproché qu'un seul emploi à monsieur Delevoye mais qui, après ma recherche d'informations avait déjà été déclaré :

https://www.nouvelobs.com/politique/20190911.OBS18290/le-m-retraite-du-gouvernement-jean-paul-delevoye-va-cumuler-son-salaire-et-sa-retraite.html

Article de septembre 2019

L’ancien maire de Bapaume, âgé de 72 ans, bénéficie ainsi de la même rémunération que les principaux ministres, soit 10 135 euros, auxquels s’ajoute une retraite qui n’excéderait pas 2 000 euros selon une information de « Capital ». Un joli bonus financier qui n’a pourtant rien d’illégal : comme le rappelle La Lettre A, cette double rémunération n’est pas encadrée par la loi.

A noter cependant que le « Monsieur Retraites » du gouvernement ne touche plus ses pensions liées aux mandats de sénateur et député, qu’il a exercés entre 1986 et 2002. Celles-ci sont suspendues le temps de son passage au gouvernement, en vertu des règlements des deux assemblées qui interdisent de les additionner avec un salaire de ministre.

« Il ne voulait pas abandonner définitivement ses droits »

Lorsqu’il a été nommé au poste de haut-commissaire à la réforme des retraites en septembre 2017, Jean-Paul Delevoye avait pourtant décidé de renoncer à sa retraite. Selon La Lettre A, c’est dans une « démarche d’exemplarité » qu’il avait demandé à ce que ses pensions de retraite soient déduites de sa rémunération individuelle, dont le montant avait été laissé à la discrétion du Premier ministre.

Deux ans plus tard, ce revirement peut interroger. Il trouve cependant une explication simple, selon son cabinet, qui a répondu à « Capital » : « En tant que ministre, sa rémunération est indexée à celles des autres membres du gouvernement, et arrêtée par décret. » Or, si Jean-Paul Delevoye avait choisi cette fois de renoncer à ses droits, cela aurait été irréversible : « Sa mission étant par essence temporaire, il ne voulait pas abandonner définitivement ses droits », explique sobrement l’entourage du haut-commissaire à La Lettre A.

Depuis ,quelques journalistes d'investigations ont enquêté sur l'objet de la mise en cause de monsieur Jean Paul Delevoye .

Je souhaite l’impartialité (pas toujours évidente avec les groupes de pressions délivrant les informations diverses,variées et...souvent contradictoires ) dans mon fil.

Je me dois donc de délivrer les infos recueillies :

Jean-Paul Delevoye a oublié de déclarer une troisième fonction

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/delevoye-a-oublie-de-declarer-une-troisieme-fonction-a-la-fondation-sncf_2111101.html

Puis hier 14 décembre 2019:

Jean-Paul Delevoye reconnaît finalement 13 mandats sur sa déclaration d’intérêts, avec des salaires révisés à la hausse

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/14/transparence-jean-paul-delevoye-declare-finalement-treize-mandats-et-regrette-une-erreur_6022904_823448.html

Les oublis en série de Jean-Paul Delevoye sur sa déclaration d’intérêts

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/14/declaration-d-interets-les-oublis-en-serie-du-haut-commissaire-aux-retraites-jean-paul-delevoye_6022841_823448.html

JEAN-PAUL DELEVOYE DÉCLARE FINALEMENT DIX AUTRES MANDATS

https://www.capital.fr/economie-politique/jean-paul-delevoye-declare-finalement-dix-autres-mandats-1357743

J'ai diversifié mes sources pour éviter la polémique.

Je pense que pour le moins monsieur Delevoye nous doit une explication.



Modifié par miccmacc3 le 15/12/2019 11:29
Prisca71
 Posté le 16/12/2019 à 06:11 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petite astucienne

Bonjour

Pas de moi, mais très juste :

Étape 1, Emmanuel Macron utilise ce point précis comme chiffon rouge pour pousser la CFDT à rejoindre la grève.

Étape 2, les grévistes sont galvanisés par l’émergence d’un grand front syndical uni qui inclut la CFDT.

Étape 3, Emmanuel Macron abandonne l’âge pivot de 64 ans, qu’en fait il était déjà prêt à sacrifier pour faire passer tout le reste.

Étape 4, la CFDT répond en arrêtant la grève, ce qui brise l’unité du front syndical et casse la dynamique de la grève ;

Étape 5, après ce qui passe pour une énorme concession d’Emmanuel Macron (mais qui est en réalité un « faux pivot »), et à quelques jours de Noël, les syndicats qui continuent d’appeler à la grève, en particulier la CGT, sont présentés en boucle comme des extrémistes.

Publicité
Pages : Début ... 4 5 [6] 7 8 ... Fin
[Début] Page 6 sur 9 [Fin]

Vous devez être connecté pour poster des messages. Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !


Sujets relatifs
Journée de solidarité
Journée des droits de la femme
La retraite une vie pleine de risques.
journée de fou rire le 24 janvier
Fin de journée, moment de détente...
Après la journée de la femme voici celle des Vampires
Le rapport explosif sur les risques de cancer liés à la charcuterie
La journée de la vue
Suède: La journée de 6 heures testée avec succès à Göteborg
Je me demande si il ne va pas falloir créer une nouvelle journée de fête ?
Plus de sujets relatifs à 5 Décembre,journée compliquée,ensuite...risques de turbulences.
 > Tous les forums > Forum À côté