> Tous les forums > Forum Bureautique
 application d'enregistrements des conversations téléphoniques
Ajouter un message à la discussion
Page : [1] 
Page 1 sur 1
VaillantEtFiable92
  Posté le 16/06/2019 @ 17:08 
Aller en bas de la page 
Petit astucien

Bonjour,

Existe-t-il sur Google Play ou ailleurs, une application capable d'enregistrer des conversations téléphoniques à des fins d'exploitations judiciaires : je pense aux opérateurs comme SFR, Free, Orange, Bouygues, qui se moque du monde comme pas possible... ? Mais il n'y a pas que les télécoms...

Une application qui enregistre dès réception d'un appel, et même émission en appel même pour des numéros spéciaux type 3244 ou 1024 -ce qui est très souvent le cas ils sont malins ces voyous- l'idéal serait qu'en plus, il saurait identifier les appels bidons type SPAMS ou serveur vocal en tous genres- mais bon...

Merci d'avance

Publicité
nainconnu.bis
 Posté le 16/06/2019 à 19:36 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

déjà pour commencer si tu veux enregistrer une conversation téléphonique tu as l'obligation ( d'un point de vue judiciaire ) d'en informer ton correspondant au départ de la conversation !.

.

.

.

.

bernardo31
 Posté le 17/06/2019 à 13:37 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Bonjour,

J'utilise Call Recorder disponible sur Google Play

Bien sûr en avertissant chaque fois mon correspondant au préalable !

papyalain01
 Posté le 17/06/2019 à 17:14 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Bonjour Call Recorder aussi, ça m'a servi quand j'ai porté plainte contre RGE pour harcèlement commercial (isolation à soit disant un euro) , je ne les ai pas prévenus du tout vu qu'ils enregistrent aussi et qu'ils ne préviennent pas.

TecTake
 Posté le 17/06/2019 à 17:53 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Le secret des correspondances téléphoniques est garanti par la loi. Une écoute administrative ou judiciaire n'est possible que dans des situations précises et pour une durée limitée.

marsouin
 Posté le 17/06/2019 à 18:52 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Bonjour

ACR sur play store fonctionne très bien!

papyalain01
 Posté le 17/06/2019 à 19:42 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Tectake : oui je sais ma plainte n'était pas recevable mais pas à cause de l'enregistrement, une loi récente autorise le harcèlement commercial .

TecTake
 Posté le 17/06/2019 à 20:43 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Re !

Essaie de voir avec ton opérateur téléphonique ?



Modifié par TecTake le 17/06/2019 20:51
Papy80
 Posté le 17/06/2019 à 21:32 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Bonsoir à tous

Essaie de voir avec ton opérateur téléphonique ?

N'y compte pas trop.

Quand je travaillais à France Telecom..... bon c'est pas d'hier, la règle était : Ne rien faire sans décision judiciaire

Publicité
TecTake
 Posté le 17/06/2019 à 23:27 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Ouais, ça m'étonne pas !

Ils ne se sont jamais trop mouillés dans cette EX Administration...Bon débarras !

ilinx
 Posté le 18/06/2019 à 07:41 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Pour ma part, je considère que les enregistrements sont interdits seulement quand ils constituent UNE VIOLATION DE LA VIE PRIVEE.

Quand on a affaire à une démarche commerciale, professionnelle on fait comme on veut.

D'autre part, en matière pénale, à raison de la nature des faits, les enregistrements clandestins sont recevables.
Ainsi dans l'affaire Turquin, les aveux sur l'oreiller enregistrés clandestinement par la mère de l'enfant assassiné ont servi de preuve.
Aussi, dans l'affaire de l'avocat Agnelet, une perquisition a mis à jour que celui-ci enregistrait systématiquement ses consultations à son cabinet - ces enregistrements d'ailleurs, se sont retournés contre lui et ont donné des charges à son encontre. Mais il n'a pas été inquiété ni par la justice ni par l'Ordre des avocats pour le fait enregistrement clandestins.

Dans l'affaire Patrick Buisson qui enregistrait les réunions au sommet de l'état (Sarkozy aussi enregistré) celui-ci a été condamné mais parce que ces enregistrements avaient une incidente violation de la vie privée. Si ce n'avait pas été le cas, il n'aurait pas été condamné.

... ...

duparc
 Posté le 19/06/2019 à 22:01 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Au plan juridique, un acte devient licite dès lors qu'il participe d'une légitime défense. Mais c'est le juge qui apprécie la défense ..

VaillantEtFiable92
 Posté le 20/06/2019 à 13:54 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien
nainconnu.bis a écrit :

déjà pour commencer si tu veux enregistrer une conversation téléphonique tu as l'obligation ( d'un point de vue judiciaire ) d'en informer ton correspondant au départ de la conversation !.

.

.

.

.

Bien dit : cela dit, SFR comme ses concurrents disent la même chose quand "c'est eux" qui vous appellent ! Sauf que le manque de respect au téléphone et au vue des conversations vis-à-vis du client qu'il entretiennent laisse à penser qu'ils ne le font pas vraiment, leur enregistrement téléphonique. D'ailleurs la formule est claire : "je vous informe que cette conversation peut être enregistrée." En fait, mentir à un client en lui faisant croire que la conversation téléphonique "peut être" enregistré, revient au même que de ne pas prévenir du tout. Ou de ne pas enregistré. Et c'est pourtant recevable juridiquement. Donc je fais pareil : utiliser les mêmes armes pour discréditer et envoyer en justice des voyous.

VaillantEtFiable92
 Posté le 20/06/2019 à 13:59 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien
bernardo31 a écrit :

Bonjour,

J'utilise Call Recorder disponible sur Google Play

Bien sûr en avertissant chaque fois mon correspondant au préalable !

Dans le descriptif de l'application, il est mentionné que certains appareils ne sont pas compatibles :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appstar.callrecorder&hl=fr

Par ailleurs, j'aimerai savoir si vous avez déjà essayé cette application avec le 3244 ou le 1024/1023 etc par exemple...Bref votre opérateur ?

VaillantEtFiable92
 Posté le 20/06/2019 à 14:00 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien
TecTake a écrit :

Le secret des correspondances téléphoniques est garanti par la loi. Une écoute administrative ou judiciaire n'est possible que dans des situations précises et pour une durée limitée.

Peut-on en savoir plus ? Lien URL... merci !

VaillantEtFiable92
 Posté le 20/06/2019 à 14:02 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien
marsouin a écrit :

Bonjour

ACR sur play store fonctionne très bien!

En fait ACR c'est l'autre nom de Call Recoder.

VaillantEtFiable92
 Posté le 20/06/2019 à 14:05 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien
ilinx a écrit :

Pour ma part, je considère que les enregistrements sont interdits seulement quand ils constituent UNE VIOLATION DE LA VIE PRIVEE.

Quand on a affaire à une démarche commerciale, professionnelle on fait comme on veut.

D'autre part, en matière pénale, à raison de la nature des faits, les enregistrements clandestins sont recevables.
Ainsi dans l'affaire Turquin, les aveux sur l'oreiller enregistrés clandestinement par la mère de l'enfant assassiné ont servi de preuve.
Aussi, dans l'affaire de l'avocat Agnelet, une perquisition a mis à jour que celui-ci enregistrait systématiquement ses consultations à son cabinet - ces enregistrements d'ailleurs, se sont retournés contre lui et ont donné des charges à son encontre. Mais il n'a pas été inquiété ni par la justice ni par l'Ordre des avocats pour le fait enregistrement clandestins.

Dans l'affaire Patrick Buisson qui enregistrait les réunions au sommet de l'état (Sarkozy aussi enregistré) celui-ci a été condamné mais parce que ces enregistrements avaient une incidente violation de la vie privée. Si ce n'avait pas été le cas, il n'aurait pas été condamné.

... ...

En somme c'est la justice qui décide, ce qui veut dire pour moi que je peux instruire supposons une requête contre SFR en donnant autorisation au juge d'exploiter les échanges. Voire même au médiateur des télécommunications.

Publicité
ilinx
 Posté le 20/06/2019 à 17:33 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

En somme c'est la justice qui décide, ce qui veut dire pour moi que je peux instruire supposons une requête contre SFR en

donnant autorisation au juge d'exploiter les échanges. Voire même au médiateur des télécommunications.

ATTENTION ! en matière de vie privée le seul fait d'enregistrer est interdit, même s'il n'y a pas divulgation, et c'est une infraction au droit pénal. Mais la notion de "vie privée" n'est pas définie.

Au civil, - c'est la situation que tu décrits - les enregistrements à l'insu ne sont pas recevable au titre de la loyauté de la recherche de la preuve mais ils ne sont pas une infraction au droit pénal.

Enfin, en procédure pénale, les enregistrements à l'insu sont recevables comme moyens de preuve étant donné les faits et les difficultés de faire la preuve. P ex, l'affaire TURQUIN : accusé d'avoir assassiné l'enfant de sa concubine et d'avoir fait disparaître le corps, celle-ci avait recueilli ses aveux faits sur l'oreiller.
Elle n'a pas été inquiété et l'enregistrement a été retenu comme élément à charge (il a été finalement condamné pour assassinat)
Je me souviens qu'à son tour, il avait fait faire des écoutes téléphoniques de son ex concubine par un détective privé "j'ai recours aux mêmes moyens qu'elle" se justifiait-il. Je crois qu'il n'a pas été inquiété pour ce fait mais je n'en suis pas absolument sûr. Vérifier.



Modifié par ilinx le 20/06/2019 17:35
VaillantEtFiable92
 Posté le 21/06/2019 à 17:39 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien
ilinx a écrit :

En somme c'est la justice qui décide, ce qui veut dire pour moi que je peux instruire supposons une requête contre SFR en

donnant autorisation au juge d'exploiter les échanges. Voire même au médiateur des télécommunications.

ATTENTION ! en matière de vie privée le seul fait d'enregistrer est interdit, même s'il n'y a pas divulgation, et c'est une infraction au droit pénal. Mais la notion de "vie privée" n'est pas définie.

Au civil, - c'est la situation que tu décrits - les enregistrements à l'insu ne sont pas recevable au titre de la loyauté de la recherche de la preuve mais ils ne sont pas une infraction au droit pénal.

Enfin, en procédure pénale, les enregistrements à l'insu sont recevables comme moyens de preuve étant donné les faits et les difficultés de faire la preuve. P ex, l'affaire TURQUIN : accusé d'avoir assassiné l'enfant de sa concubine et d'avoir fait disparaître le corps, celle-ci avait recueilli ses aveux faits sur l'oreiller.
Elle n'a pas été inquiété et l'enregistrement a été retenu comme élément à charge (il a été finalement condamné pour assassinat)
Je me souviens qu'à son tour, il avait fait faire des écoutes téléphoniques de son ex concubine par un détective privé "j'ai recours aux mêmes moyens qu'elle" se justifiait-il. Je crois qu'il n'a pas été inquiété pour ce fait mais je n'en suis pas absolument sûr. Vérifier.

Qui parle de vie privée, pour ma part il s'agit bien d'entreprises, et notamment des opérateurs de télécommunications. L'applications d'enregistrement s'applique donc non pas en matière de droit civil qui concerne la résolution des droits entre particuliers, mais du code de la consommation, complété par le code de commerce et de vente à distance auprès des particuliers, notamment le service après vente ou l'accompagnement et l'assistance dans le cadre strict de la mise à disposition des prestations de services conformément à un acte de commerce ; commande, contrat, CGV, conditions d'utilisations etc. Je faisais référence en fait à ce type d'échanges téléphoniques.

ilinx
 Posté le 24/06/2019 à 17:19 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

"Qui parle de vie privée, pour ma part il s'agit bien d'entreprises, et notamment des opérateurs de télécommunications. L'applications d'enregistrement s'applique donc non pas en matière de droit civil qui concerne la résolution des droits entre particuliers, mais du code de la consommation, complété par le code de commerce et de vente à distance auprès des particuliers, notamment le service après vente ou l'accompagnement et l'assistance dans le cadre strict de la mise à disposition des prestations de services conformément à un acte de commerce ; commande, contrat, CGV, conditions d'utilisations etc"

Code du commerce, de la consommation etc sont des branches spécialisées du droit civil. Code assurances et Code du Travail aussi. Le droit civil -essentiellement droit du contrat - concerne les personnes de droit privé.

Je maintiens ce que j'ai dit : "Au civil, - c'est la situation que tu décrits - les enregistrements à l'insu ne sont pas recevable au titre de la loyauté dans la recherche de la preuve mais ils ne sont pas une infraction au droit pénal"

VaillantEtFiable92
 Posté le 24/06/2019 à 17:33 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Mais en vérité qui est la vraie victime dans l'affaire ? Certainement pas SFR NUMERICABLE (par exemple)

ilinx
 Posté le 24/06/2019 à 19:03 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

" Mais en vérité qui est la vraie victime dans l'affaire ? Certainement pas SFR NUMERICABLE (par exemple) "

--- Qui donc est "la vraie victime" ... ?
On n'en sait rien tant que le juge n'a pas rendu son jugement !

VaillantEtFiable92
 Posté le 25/06/2019 à 18:00 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien
ilinx a écrit :

" Mais en vérité qui est la vraie victime dans l'affaire ? Certainement pas SFR NUMERICABLE (par exemple) "

--- Qui donc est "la vraie victime" ... ?
On n'en sait rien tant que le juge n'a pas rendu son jugement !

Et c'est pour cela qu'il faut combattre l'inacceptable : d'où l'enregistrement des échanges téléphoniques.... afin de permettre au juge de trancher.

Publicité
Page : [1] 
Page 1 sur 1

Vous devez être connecté pour poster des messages. Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !


Sujets relatifs
Problème application ACCESS
FreeOCR : après l'application du patch Fra, plus d'Eng !!??
Application pour gestion budget familial et bancaire
Pb de mailing avec word 2013 et l'application Courrier
Erreur d'application Microsoft Office
Enregistrement Conversations Facebook
Word. Voulez-vous autoriser cette application ... ?
Destination Enregistrements Fichiers
Logiciel ou application de rappel d'anniversaire.
message d'erreur sur une application
Plus de sujets relatifs à application d''enregistrements des conversations téléphoniques
 > Tous les forums > Forum Bureautique