> Tous les forums > Forum Forum des essais
 Brouillon de post :Sujet résolu
Ajouter un message à la discussion
Page : [1] 
Page 1 sur 1
PLC27370
  Posté le 28/04/2013 @ 23:16 
Aller en bas de la page 
Petit astucien

Personne ne répond à ta question : je le fais donc.

.

Oui, tu as raison : les applis installées consomment parfois des ressources, quand inutilisées,

  • car elles sont sur le qui-vive permanent de façon justifiée, de par leur fonction :
    si une appli doit notifier un nouveau mail, il faut qu'elle soit en veille active,
    .
  • car elles font de la veille active, ayant une certaine utilité (à relativiser par chacun), mais non demandée,
    voire ignorée par l'utilisateur, au prix d'une consommation obligatoire, non désactivable

    exemple PAGES JAUNES, qui intercepte tout n° de téléphone, saisi n'importe où, et propose de trouver qui c'est ;
    dans l'absolu, c'est remarquable, dans la pratique, ça peut servir parfois, voire rarement, mais c'est cher payé : il doit en permanence
    contrôler le clavier, pour vérifier la nature des 10 derniers caractères tapés ; c'est à chacun de peser la balance bénéfice/perte ;
    mais justement, on ne peut limiter cette emprise : il faut l'accepter en entier ou la désinstaller
    (en l'occurrence, on ne peut même pas la désinstaller ! )

  • car elles se mêlent arbitrairement de nos affaires, sans aucune utilité, ou au moins redondante avec d'autres ;
    c'est le cas d'utilitaires qu'on lance à la demande, et qui devraient s'en tenir à ça ;
    ils décident parfois, de se tenir en veille pour nous prévenir de conduire certaines actions (nettoyage, sauvegarde, scan ...),
    voire s'installent comme partie intégrante du système (pour lire un format particulier, par exemple),
    alors qu'on ne leur demande rien
    .
    nota : les applis utiles, ponctuellement, peuvent être "gelées", sans être désinstallées (par certains outils tel 3C TOOLBOX) ;
    le gel et le dégel sont instantanés ; on peut ainsi garder en réserve, une appli utile, mais envahissante, mais dont on se sert
    de temps en temps seulement

    .
  • en général : les applis installées et inutiles, consomment sans rien faire (par l'obligation du système de les gérer),
    surchargent l'interface de l'utilisateur
    .
    si une appli est vraiment inutile (ou redondante 100%), ne pas la geler, mais la détruire (ainsi que ses datas)

.

La batterie est un consommable : sa durée de vie estimée est de 3 ans ; ce qui signifie que sa capacité a bien baissé, au bout de ce délai
(c'est évidemment plus ou moins, suivant les habitudes du user ; une batterie peut-être HS au bout de 1 an, ou au bout de ... 5 ans !)
Suivant le type d'usage, le raccourcissement d'autonomie est acceptable, et on ne change pas la batterie,
ou c'est crucial, et on la change tous les 2 ans, ou plus encore.

=====================================================================================================

PierrePaul56 a écrit :

Bonjour

PLC27370 a écrit :

TINE,

Une image à chaud, c'est à dire, en pleine session, est un non-sens total : même s'il était très pointu, l'imageur ne peut prendre une décision censée,
face à une mise à jour, de la base de données ORACLE. En effet, la validation d'un écran ou d'une étape d'une procédure, peut entraîner la modification
de centaines d'enregistrements (voire milliers), certains étant lockés par une autre procédure simultannée ! L'imageur doit-il connaître l'appli et ORACLE,
pour décider quand il figera la situation, et doit-il connaître les dizaines d'autres applis susceptibles d'en faire autant, et le système qui en rajoute ... lui-même !
C'est évidemment sans solution, car les mises à jour se succèdent et se lancent concurrement, sans fin : il n'y a aucun point d'arrêt intermédiaire !

Ton raisonnement est faux, pour faire une image "à chaud", les imageurs, comme la restauration du système ou la sauvegarde windows utilisent le service VSS .
http://en.wikipedia.org/wiki/Shadow_Copy

Que tu dérailles dans ton argumentaire, serait peu important, si tu ne confortais pas un état d'esprit consumériste irresponsable,
qui, non seulement, veut tout gratuit, mais veut en plus la garantie, voire une indemnité en cas de mauvais fonctionnement.

Ben voyons, pourquoi celui-la m'emm... avec ses trucs préhistoriques, à m'obliger à fermer ma session et à utiliser un antique CD,
alors que le gentil Pierre_Paul nous permet de lancer directement la création d'image, tout en pouvant continuer à travailler !

Mais, le service VSS est apte à fonctionner sur 1% des ordis du forum PCA ! (avec 1%, je suis très optimiste !).

VSS est un pompon qu'on agite à 3 mètres au-dessus des participants, qui ne sera jamais atteint.

  1. Il n'assure que les applis qui respectent ses appels : en fait, il n'y en a que très peu.

Extraits de la doc du produit (documentation PDF de ACRONIS)

Une sauvegarde de niveau disque peut potentiellement protéger n'importe quelle application
compatible avec VSS ; toutefois, Acronis a testé la protection pour les applications suivantes :
 Microsoft Exchange Server
 Microsoft SQL Server
 Active Directory (services de domaine Active Directory)
 Microsoft SharePoint

Commentaire : Seules; les applis compatibles VSS sont sauvées fiablement, dans l'image.
Perso, je n'en ai ... aucune.
ACRONIS n'en n'a testé que 4 !
Pour la 1ère des 4, on pourrait au moins espérer que MICROSOFT soigne ses propres outils. Mais non, voici ce qui est dit sur EXCHANGE, par MS !!

Site de MS sur sauvegarde EXCHANGE ; Technet ;

Cet article s'étale sur 16 écrans (sur un laptop de 15" 1/2 pouces). C'est quasiment la preuve que cette solution,
est plutôt une attraction médiatique qu'une solution informatique : s'il faut lire tout, et son contraire, dans un tel article,
c'est qu'il urgent de l'ignorer !

.Voici des extraits de cet article :

Le service VSS dans Windows Server 2008 est utilisé par les applications pour la sauvegarde et la restauration de Microsoft Exchange Server 2007. Il fournit une infrastructure qui permet aux programmes de gestion de stockage, programmes de gestion et aux fournisseurs de matériels tiers de collaborer à la création et à la gestion des clichés instantanés. Les solutions basées sur cette infrastructure peuvent utiliser des clichés instantanés, ou une copie en miroir, pour sauvegarder et restaurer une ou plusieurs bases de données Exchange 2007.

Le service VSS coordonne la communication entre les demandeurs (applications de sauvegarde), les enregistreurs (applications dans Windows telles qu'Exchange 2007) et les fournisseurs (composants système, composants logiciels ou composants matériels qui créent les clichés instantanés). Pour utiliser le service VSS pour la sauvegarde d'Exchange 2007, un programme de sauvegarde doit inclure un demandeur VSS compatible avec Exchange 2007. L'utilitaire de sauvegarde de Windows Server, qui fait partie de Windows Server 2008, n'inclut pas de demandeur VSS compatible avec Exchange.

Toutefois, Exchange 2007 Service Pack 2 (SP2) inclut un nouveau plug-in qui permet d'effectuer des sauvegardes de type VSS (Volume Shadow Copy Service) des données Exchange à l'aide de la sauvegarde Windows Server dans Windows Server 2008. Vous pouvez utiliser la sauvegarde Windows Server pour sauvegarder et restaurer vos bases de données Exchange 2007 SP2. Une connaissance approfondie des éléments à sauvegarder, de l'emplacement de stockage des sauvegardes et de la procédure de restauration des sauvegardes est essentielle pour être un bon administrateur Exchange. Pour plus d'informations sur les éléments nécessitant une sauvegarde dans Exchange 2007, consultez la rubrique Utilisation de la sauvegarde Windows Server pour sauvegarder et restaurer des données Exchange.

La sauvegarde Windows Server ne prend pas en charge les API en continu du moteur de stockage extensible (ESE, Extensible Storage Engine) Exchange 2007.
Il ne permet pas d'effectuer des sauvegardes ESE en continu d'Exchange 2007.

Commentaire : il s'agit des 4 premiers paragraphes de l'article (sic !).
le 1er paragraphe semble dire "oui c'est possible", le 2è dit "non", le 3è dit "mais le SP2 de EXCHANGE" a un plug-in qui le rend possible, le 4è dit "non" !

Pour la conformité avec Exchange 2007, les programmes de sauvegarde VSS doivent satisfaire les exigences de base suivantes :

  • L'enregistreur Exchange doit être utilisé pour la sauvegarde des fichiers.
    Exchange 2007 inclut un enregistreur intégré à la banque d'informations Exchange.
  • Le programme de sauvegarde doit valider le jeu de sauvegardes du service de cliché instantané.
  • L'enregistreur Exchange doit être utilisé pour toutes les opérations de restauration des fichiers à leur emplacement d'origine.
    L'emplacement d'origine fait référence à un serveur Exchange avec des nom et chemin d'accès du fichier identiques à ceux du serveur depuis lequel la sauvegarde VSS a été effectuée.

Ces exigences permettent d'assurer l'intégrité et la capacité de récupération des sauvegardes du service de cliché instantané. Si celles-ci ne sont pas satisfaites, la solution de sauvegarde est considérée comme hors de l'infrastructure VSS d'Exchange par le support technique de Microsoft. Dans ce cas, le support technique de Microsoft n'est pas en mesure de résoudre les problèmes de sauvegarde et de restauration. Il est recommandé de contacter votre fournisseur de solution de sauvegarde pour vérifier que le programme de sauvegarde remplit les exigences indiquées dans cette rubrique. Pour plus d'informations sur ces exigences, consultez la section « Exigences d'Exchange 2007 relatives au service VSS » plus loin dans cette rubrique.

Commentaire : ceux qui sont un peu demeurés mentaux, et qui ne comprennent pas les exigences de EXCHANGE,
seront pris en charge plus loin dans le document, avec des détails plus à leur portée !

Face à la fiabilité extrême de VSS, MS conseille (au développeur de l'appli ou à son exploitant ?) de vérifier :

Le demandeur VSS doit vérifier la cohérence des instantanés. En outre, la vérification de la cohérence des instantanés est une condition de prise en charge d'une solution de sauvegarde par l'équipe Exchange. Exchange 2007 prend en charge les deux méthodes suivantes de vérification de la cohérence des instantanés :

  • l'API CHKSGFILES ;
  • l'outil de ligne de commande Eseutil.

Pour plus d'informations sur la vérification de la cohérence des instantanés à l'aide de l'API CHKSGFILES, consultez l'article Validating Backup Integrity By Using CHKSGFILES (en anglais).

Pour plus d'informations sur la vérification de la cohérence des instantanés à l'aide de l'outil de ligne de commande Eseutil, consultez l'article Validating Backup Integrity By Using Eseutil (en anglais).

Commentaire : doit-on s'inscrire au stage de développeur de PCA pour vérifiersi SYMANTEC ou ACRONIS ou EASUS respecte ces critères ?

De toutes façons, cela semble risqué, de l'aveu même des offreurs de VSS,, face à des applis compatibles VSS, comme on le voit, ci-dessous :

Documentation de symantec : System Recovery

Page 238 :

Symantec System Recovery prend en charge Exchange Server 2003 ou ultérieur,
qui met en pratique la technologie VSS. Si la charge de base de données est
lourde, la requête VSS risque d'être ignorée.
Il est préférable d'exécuter les sauvegardes pendant le temps de chargement
minimum.

Commentaire : inquiétant !

Page 239 :

Avec Symantec System Recovery, vous pouvez créer des points de récupération
manuels à froid, des points de récupération actifs automatiques ou des points de
récupération actifs de bases de données non compatibles VSS.
Puisque le serveur Symantec System Recovery 2013 Management Solution inclut
également une base de données, vous devez sauvegarder le serveur de façon
régulière. Vous devez arrêter les services Altiris Notification Server avant de
sauvegarder pour que vous ne perdiez pas ou ne corrompiez pas les données. Pour
ce faire, vous pouvez utiliser Symantec System Recovery au moyen de Symantec
System Recovery 2013 Management Solution pour créer un point de récupération
à froid.
Un point de récupération à froid (ou hors ligne) manuel assure que toutes les
transactions de base de données sont enregistrées sur le disque dur. Vous pouvez
alors utiliser Symantec System Recovery pour créer le point de récupération, puis
redémarrer la base de données.

Commentaire : pour gérer son VSS, SYMANTEC se sert d'une base de données.
Pour empêcher pertes et corruption vous devez stopper un service, sinon, vos images risquent d'être HS.
Ainsi, en voulant sécuriser son environnement, par des images, on crée une fragilité supplémentaire, seulement pour les faire à chaud !
D'ailleurs, dans le 2è paragraphe, pour sauver sa propre base, SYMANTEC, conseille l'image ... à froid !

Ces petits développements, de mise en cause de VSS, concernent le monde VSS, où tout devrait ressembler à BISOUNOURS !

EXCHANGE marche t-il ?
Pourquoi faut-il être en charge légère ?
Et que se passe t-il si l'appel VSS est ignoré ?
Pourquoi SYMANTEC conseille l'image à froid, pour sa propre BDD ?!

MAIS SI LE MONDE VSS EST INQUIETANT, VOUS POUVEZ DORMIR SUR VOS 2 OREILLES : on n'est pas en VSS !
PERSO, je n'ai aucune appli VSS !
(même le gros progiciel DIVALTO; ultra-professionnel, non-disponible en boutique informatique, mais seulement auprès des SSII, n'est pas VSS !!

Cas des hybrides : ils lancent à chaud, mais imagent à qui respectent ;es appels froid (GHOST, ACRONIS).

Ils bénéficient de l'environnement et de l'ergonomie WINDOWS, pour préparer le lancement, mais ne démarrent l'imageage, qu'après fermeture de la session
(il reste à l'utlisateur, la responsabilité de fermer les applis, sans les forcer, avant le lancement de l'imageage).

Encore une erreur, Acronis ne redémarre pas la session pour imager.

Groupe IMAGE en devenir.

Ce groupe, qui devrait exister, comme le groupe SECURITE, devra choisir impérativement, de préconniser l'imageage à froid
(lancé par live-CD)

Multiboot mono-disque.

Les 2 partitions portant les 2 systèmes, doivent être imagées en suivant la même préconisation.
Elles pourront être restaurées sur un autre disque, de même géométrie (même nombre de partitions,
même type de partition (primaires et logiques).
Rappel : 1er boot, en solo.

Multiboot 2 disques.

Pas de réponse testée, personnellement, mais je suppose devoir faire ainsi.
Install sur disque 1. Imageage.
Install sur disque 2 (seul en piste). Imageage.
Création manuelle de BOOT.INI sur disque1. Imageage.

Les 2 images pourront alors être restaurées sur 2 disques de même géométrie.

Nota : si on ne sait pas créer BOOT.INI, installer une 2è fois sur 2, en présence de 1. Recopier le fichier BOOT.INI créé.
Continuez en restaurant ... les "propres" pour supprimer vos config "corrompues" ...

Tu n'as pas l'air au courant, mais le boot.ini n'est plus utilisé depuis Vista.

Remarque :
Tu parle de ACRONIS "pur".
Mais le live-CD, généré par ACRONIS lui-même, comporte exactement le même contenu,
que celui, lancé sous WINDOWS ! Il est tout aussi "pur", voire plus, car il est mono_OS
(on boote avec un CD LINUX, et on y reste !).

Non, il comporte un contenu allégé qui ne permet que l'imageage et la restauration.

PierrePaul56 a écrit :

Bonjour

PLC27370 a écrit :

TINE,

Une image à chaud, c'est à dire, en pleine session, est un non-sens total : même s'il était très pointu, l'imageur ne peut prendre une décision censée,
face à une mise à jour, de la base de données ORACLE. En effet, la validation d'un écran ou d'une étape d'une procédure, peut entraîner la modification
de centaines d'enregistrements (voire milliers), certains étant lockés par une autre procédure simultannée ! L'imageur doit-il connaître l'appli et ORACLE,
pour décider quand il figera la situation, et doit-il connaître les dizaines d'autres applis susceptibles d'en faire autant, et le système qui en rajoute ... lui-même !
C'est évidemment sans solution, car les mises à jour se succèdent et se lancent concurrement, sans fin : il n'y a aucun point d'arrêt intermédiaire !

Ton raisonnement est faux, pour faire une image "à chaud", les imageurs, comme la restauration du système ou la sauvegarde windows utilisent le service VSS .
http://en.wikipedia.org/wiki/Shadow_Copy

Je maintiens, le postulat de l'impossibilité pour l'imageur, de définir un point de cohérence intermédiaire.
Le point de restauration-système souffre d'un mal identique.

Tu penses que la vie d'une base de données est une activité linéaire, qui suit les principes théoriques et algorithmiques
qu'on lui a choisis : tu oublies la réalit le Pé et tu confonds le PC avec un gros serveur muni d'une bdd dont la maintenance coûte le million d'euros par an !
Un administrateur de BDD, mieux payé que les ingénieurs système, est chargé de maintenir l'intégrité des BDD,
et les accidents de bdd, lui permet de justifier son statut de "cadre stratégique".


Tout éditeur (appli, bdd), sait qu'il ne peut assurer la garantie de la cohérence, maintenue.
On ne peut empêcher certains accidents, inéluctables, dans tout système : collision de priorités croisées et récursives en excès,
interférence du système (caches du système, de l'appli, du disque ...), action inadaptée du user, anomalies, voire plantages du système.

Il y a une qualité variée de bases de données, et le critère majeur pour la définir est la robustesse : est-elle apte à surmonter ces accidents ?
C'est pour cela que l'éditeur fournit une procédure de reprise des transactions, une procédure de régénération (réparation) de la bdd ...
Ces procédures d'exception doivent se dérouler en exclusivité.

Comment penser que l'éditeur d'un seul soft soit obligé de fournir une fonction pour lancer, ponctuellement, manuellement,
une procédure de remise en ordre, alors qu'un imageur serait capable de faire plus fort que lui,
en s'occupant de le faire en temps réel, en pleine activité de la bdd (saisies d'écrans, lancement de traitement),
en concurrence avec plusieurs autres applis, et en plus, en interceptant-créant un état transitoire !

Je pourrais lancer avant ou pendant l'imageage :

  • l'édition des bons de livraison : l'imprimante en panne de papier sur le 51è BL bloque la procédure
  • une mise au format de mes photos, pour les publier sur le web
  • un gros téléchargement : il crée des fichiers partiels, au fur et à mesure
  • la création d'une image panoramique, à partir de 10 photos
  • un calcul des besoins de ma gestion de production (je suis content que l'imageage ne me contraint pas à stopper, car c'est déjà très long comme ça)
  • je synchronise ma base ESSENTIALPIM avec mon smartphone
  • ...
  • en même temps, des services divers agissent : mise àjour de l'OS (WINDOWS UPDATE), maj de la bdd antivirale,
    création d'un point de restau, indexation générale...
  • comme tout a l'air de se passer (l'imageage tourne depuis 1 heure sans aucun message d'erreur, j'en profite pour réparer une erreur :
    e fais une reprise partielle de la compta : j'annule la consolidation comptable, je rectifie et je reconsolide
  • et aussi pour synchroniser ma base ESSENTIALPIM avec mon compte GOOGLE
  • et comme mon logiciel le permet, je donne les 50 1ers BL au magasin, qui fait les expéditions des 50 BL et procède à leur facturation

Si tout fonctionne parfaitement (on suppose qu'on est dans le monde BISOUNOURS : tout le monde respecte les normes et utilise les bonnes API,
et la bdd est une super ORACLE, sans faille, et tous les développeurs de ces applis utilisent les outils à la perfection), l'image se crée : à quel moment décide t-elle de ne plus prendre en compte, mes nouvelles modifs ?
Qu'y a t-il dans l'image ?! : la panned'imprimante (privée de papier) et les 50 BL, ou bien la situation d'avant BL ,

Y a t-il une notice qui explique aux users, ce qui se passe pour chaque procédure, utilisée concurrement à la création d'image ?

En fait, on ne sait même pas ce qu'il y a sur l'image !

Ça me parait une revendication consumériste irresponsable, de vouloir gratuit et garanti en plus !
(vouloir faire une image figée d'un truc qui bouge : on peut inventer toutes les parades,
on ne pourra faire mieux qu'une image à froid. Au mieux (chez BISOUNOURS), on fera aussi bien, mais on
aura un résultat à contenu imposant une petite étude pour le connaître.


Une grande partie des échecs de restauration, provient de l'imageage à chaud, et/ou du non-respect
de la préconisation indiquée plus haut.

Annexe : j'ai expliqué dans d'autres topics, le principe du point-de-restau-système à froid.
Il est de même nature que l'imageage à froid/à chaud.

Cas des hybrides : ils lancent à chaud, mais imagent à froid (GHOST, ACRONIS).

Ils bénéficient de l'environnement et de l'ergonomie WINDOWS, pour préparer le lancement, mais ne démarrent l'imageage, qu'après fermeture de la session
(il reste à l'utlisateur, la responsabilité de fermer les applis, sans les forcer, avant le lancement de l'imageage).

Encore une erreur, Acronis ne redémarre pas la session pour imager.

J'ai testé la plupart des imageurs : voir mon commentaire https://forum.pcastuces.com/la_sauvegarde_nabouti_pas-f4s80494.htm?page=1&#4768780

Je n'ai pas suivi les versions, et n'ai retesté une 2è fois (ou une 3è ...), qu'après un long intermède

J'ai donc un souvenir parcellaire (comme les notes que j'avais prises).
Il me semble me souvenir que la version que j'avais testée, fermait la session, pour faire l'image,
ce que semble confirmer SOMEBODYONE, plus haut.

Pour la version actuelle, je n'ai testé que la version live-CD.

Groupe IMAGE en devenir.

Ce groupe, qui devrait exister, comme le groupe SECURITE, devra choisir impérativement, de préconniser l'imageage à froid
(lancé par live-CD)

Multiboot mono-disque.

Les 2 partitions portant les 2 systèmes, doivent être imagées en suivant la même préconisation.
Elles pourront être restaurées sur un autre disque, de même géométrie (même nombre de partitions,
même type de partition (primaires et logiques).
Rappel : 1er boot, en solo.

Multiboot 2 disques.

Pas de réponse testée, personnellement, mais je suppose devoir faire ainsi.
Install sur disque 1. Imageage.
Install sur disque 2 (seul en piste). Imageage.
Création manuelle de BOOT.INI sur disque1. Imageage.

Les 2 images pourront alors être restaurées sur 2 disques de même géométrie.

Nota : si on ne sait pas créer BOOT.INI, installer une 2è fois sur 2, en présence de 1. Recopier le fichier BOOT.INI créé.
Continuez en restaurant ... les "propres" pour supprimer vos config "corrompues" ...

Tu n'as pas l'air au courant, mais le boot.ini n'est plus utilisé depuis Vista.

Pour le multiboot mono-disque, je ne l'avais paz indiqué, mais je l'avais testé sur XP seulement
(l'oubli ne gênait pas : la même chose doit marcher sous SEVEN)

Pour le multiboot 2-disques, j'ai indiqué ne pas l'avoir testé, et effectivement, le descriptif indiqué,
concerne exclusivement WIN XP (l'oubli gênait : la même chose ne marche pas pour SEVEN).

Pour SEVEN, voir http://www.generation-nt.com/reponses/est-boot-ini-dans-windows-7-64-entraide-3612181.html#20447751

Donc, pour SEVEN (non testé), je pense qu'il faudrait faire comme pour XP : au lieu de modifier BOOT.INI à la main,
il faudrait modifier la ruche de BdR à la main.
Pour ceux qui ne sauraient agir directement dans la BdR, faire comme pour XP :
relancer l'install sur disque 2. Copier le contenu de la ruche concernée ; restaurer les images propres ;
Recopier dans la ruche concernée votre sauvegarde de la ruche.

Remarque :
Tu parle de ACRONIS "pur".
Mais le live-CD, généré par ACRONIS lui-même, comporte exactement le même contenu,
que celui, lancé sous WINDOWS ! Il est tout aussi "pur", voire plus, car il est mono_OS
(on boote avec un CD LINUX, et on y reste !).

Non, il comporte un contenu allégé qui ne permet que l'imageage et la restauration. ancien

Je parlais d'une version hybride, que je pensais avoir utilisée.
La version hybride (ACRONIS ancien, à confirmer, et en tous cas GHOST) fait ce que j'ai décrit :
elle lance sous mini-LINUX exactement la même procédure, en venant du BIOS (par lancement du CD)ou en venant de WINDOWS.

Je maintiens, le postulat de l'impossibilité pour l'imageur, de définir un point de cohérence intermédiaire.
Le point d e restauration-système souffre d'un mal identique.

Tu penses que la vie d'une base de données est une activité linéaire, qui suit les principes théoriques et algoritmiques
qu'on lui a choisis : tu oublies la réalité. Dans les grosses sociétés, il y a des administrateurs de base de données,
qui ont pour mission de maintenir l'intégrité des bdd.

Tout éditeur (appli, bdd), sait qu'il ne peut assurer la garantie de la cohérence, maintenue.
On ne peut empêcher certains accidents, inéluctables, dans tout système : collision de priorités croisées,
interférence du système (caches du système, de l'appli, du disque ...), action inadaptée du user, anomalies du système.

C'est pour cela que l'éditeur fournit une procédure de reprise des transactions, et une procédure de régénération (réparation) de la bdd.

Comment penser que l'éditeur d'un seul soft soit obligé de fournir une fonction pour lancer, ponctuellement, manuellement,
une procédure de remise en ordre, alors qu'un imageur serait capable de faire plus fort que lui,
en s'occupant de le faire en temps réel, en pleine activité de la bdd (saisies d'écrans, lancement de traitement),
en concurrence avec plusieurs autres applis, et en plus, en interceptant un état transitoire !

Si tout a bien fonctionné, on ne sait même pas ce qu'il y a sur l'image !

Une grande partie des échecs de restauration, provient de l'imageage à chaud, et/ou du non-respect
de la préconisation indiquée plus haut.

Annexe : j'ai expliqué dans d'autres topics, le principe du point-de-restau-système à froid.
Il est de même nature que l'imageage à froid/à chaud.

Pas obligé de rigoler de choses sérieuses, ni de raconter des inepties :

  • 2 critères définissent l'imact d'un train d'onde : la distance et la puissance
  • ainsi, un clavier ou une souris n'émettent quasiment rien (qq milliwatts)
    (puisqu'on vise leur autonomie maximale) : ils ont à franchir moins d'1 m
  • on ne peut pas les comparées à une box

Les normes mondiales sont élaborées par l'OMS. Voici son fonctionnement :

www.next-up.org%2Fpdf%2FPolitique_et_corruption_a_OMS_Dr_Pascal_Sacre.pdf&ei=5x3UUcipH4Kd0QX1wIGIBg&usg=AFQjCNFpxNcyewfVYNF1dMDSiQ-AItk0mQ">Politique_de_sante_de OMS.pdf

BlueRay a écrit :

Bonjour tout le monde !

De toutes manières, que nous le voulions ou non, nous baignons dans les ondes de toutes sortes, les plus fortes étant celles des téléphones... fixes !!!

Puis vient le Wifi et les ondes radio FM (fait-il interdire la radio ?) - voir ici :

http://www.pcinpact.com/actu/news/52824-exposition-ondes-fm-wifi-gsm.htm

La seule enquête sérieuse et "objective" à ce jour est là :

www.canardpc.com/pdf/CPCHW13.pdf

Et puis, les ondes nous feront-elles plus de mal que le nuage de Tchernobyl ?

http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-accidents-nucleaires/accident-tchernobyl-1986/consequences-homme-environnement/Pages/3-Le_panache_radioactif.aspx

si-

On peut faire l'autruche, et se référer aux décisions des pouvoirs publics,
et à des normes, régulièrement abaissées, mais tout à fait "certaines" aujourd'hui !

Ils sont pieds et poings liés avec les "grands opérateurs", industriels et financiers.
Non seulement ils édictent des normes en faveur des grands "acteurs" économiques,
contre l'intéret géneral, mais ils leur confient contrôle et éxécution. Ils ont :

  1. laissé distribuer les cancers, aux travailleurs de l'amiante, en toute connaissance de cause ;
    ils prennent les décisions, puis donnent les clés de leur application, aux profiteurs de l'amiante,
    par le biais d'une instance "truquée" : le CPA ; voici un historique de l'amiante ;
    (en étant indulgent, on peut dire que l'affaire était connue depuis 1930 : réglementation en Angleterre)


  2. laissé distribuer le SIDA, dans les hôpitaux (par transfusion), jusque fin 1985,
    par les grands acteurs (la "chaîne" des Centres de Transfusion Sanguine) ;
    de grands médecins avaient dénoncé dès début 1984 (avec Line Renaud !) ces
    "assassinats" programmés, et le docteur Roux, en poste de Responsabilité, avait
    donné ordre de stopper la distribution des lots contaminés ; il a été désavoué par le ministère,
    qui a donné carte blanche aux CTS, pour continuer à transfuser, délibérément du sang contaminé,
    à des milliers d'innocents, qui en sont morts ; ils ont même continué, à récolter du sang contaminé.

  3. laissé empoisonner des patients, par des médicaments mortels, en continuant à confier aux firmes,
    la responsabilité de décision deux anciens responsables de l'Afssaps, Jean-Michel Alexandre et Eric Abadie, respectivement pour «participation illégale d'un fonctionnaire dans une entreprise précédemment contrôlée» et pour prise illégale d'intérêt



Modifié par PLC27370 le 01/10/2014 22:55
Publicité
AngeBleu
 Posté le 28/04/2013 à 23:35 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Bonsoir,

sujet doublon pourquoi ne pas continuer sur l'autre https://forum.pcastuces.com/thunderbird_fichiers_localstore_1rdf_de_1_a_40-f6s59362.htm ?

+++

PLC27370
 Posté le 29/04/2013 à 00:03 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Bonjour,

C'est une fausse manip.

Je ne comprends pas : je préparais la réponse, sur mon brouillon du FORUM DES ESSAIS.
En principe, le contenu est privé, et n'est pas visible, sur le forum :
chaque forumeur a accès à ses brouillons, et à aucun autre que les siens propres.

Cela semble un bug du forum !

J'attends votre avis, pour savoir s'il faut alerter les Responsables de PCA.

Cordialement.

PLC27370
 Posté le 30/04/2013 à 11:14 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

_ccccccccICI S'ARRETE LA RÉPONSE (la suite est une contribution hors topic)ccccccc  _
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

I. Constat : le PC fait un bon départ, puis s'essouffle, puis finit par chuter !

Les participants du forum PCA, savent que, forcément le PC se dégrade, et que ça fait partie de son entretien, de le régénérer à neuf, après quelques mois.
Ils croient que cette régénération est synonyme de "formater" (son corollaire étant "tout installer"), grosse opération, à différer, tant qu'on peut !

Ils savent aussi, que des incidents peuvent conduire à la même grosse opération : blocage du lancement de Win, blocage dans Windows,
panne de connexion,
écran bleu BSoD, désinitialisation (affichage défaillant, audio perdu), blocage souris/clavier, dysfonctionnements variés.

cccccLes causes possibles sont multiples : fausse manip, perturbation électrique, bug système ou applicatif,
contamination virale, erreur de mise à jour.

Pour différer cette grosse opération, une préconisation s'est imposée, la fameuse bande : AVAST + WINDOWS UPDATE + RESTAU + CCLEANER ...
Elle est répétée, moutonnièrement, à titre de méthode Coué, mais
il semble y avoir un bug quelque part :
le forum montre de nombreux PC, à la ramasse, virusés, en panne, la plupart des topic.queurs en déroute, ayant respecté les consignes.

Ces consignes, non seulement, sont inefficaces pour protéger le PC, mais sont tout aussi inefficaces, quand l'inéluctable se présente.

De plus, cette bande est non seulement inefficace et inutile, mais elle est nocive :
  • Quand tout va bien (c.à.d. avant la panne !), le PC rame, travaille tout le temps, pour lui-même, même quand vous ne faites rien
    (le voyant CPU clignote, le voyant disque clignote, la tête de lecture gratte tout le temps)
    Le PC veut bien travailler un peu pour vous, mais en ramant de plus en plus (vous êtes déçu que le sablier soit si peu "design" !).
    On en voit, qui bootent plusieurs minutes pour arriver à l'écran d'accueil.

    Cette dégradation, ce ralentissement, cette consommation de ressources sont dus, en grande partie à cette bande, à laquelle se joint
    le processus d'indexation, qui veut tout indexer en permanence, de peur de vous faire perdre qq secondes lors d'une recherche hypothétique.


    ccccQuand je passe sur 1 stand de salon informatique, il y a souvent, dans une démo, sablier, voyants, bruit caractéristique
    cccc
    de la tête, alors qu'il est en train de me montrer un écran fixe, où il n'y a rien à faire : je demande alors toujours

    cccc
    "Mais qu'est-ce qu'il est en train de faire". 9 fois sur 10, la même réponse fuse : "Mais c'est WINDOWS"

    cccc
    (pourtant, ce sont en principe, des pros de l'Informatique !)


    Pour faire bonne mesure, certains "améliorent" le score de malfaisance, en ajoutant l'action kamikaze des "réparateurs" de BdR,
    qui, en moyenne, résorbent les petites incohérences inoffensives, et aggravent les autres !
    Certains de ces prétendus optimiseurs, ont comme seul mérite de ne pas aggraver la situation, ou tout au moins de ne pas le montrer !

    ccccJ'ai testé leur action sur le champ de mines, laissé par le "prédateur-issime" MICROSOFT OFFICE lors de sa prétendue désinstall.
    ccccIl reste plusieurs milliers de clés 2 ou 3 ou 4 : disons 3000 clés, car j'en avais marre de défiler les écrans pour essayer de compter !
    ccc(Il y en a d'autres, tel KIES, car je fais plein de tests pour ce post. Je compte à grosses louches, car le détail devient ridicule !
    LoccLors de la tentative de nettoyage de la BdR, CCleaner propose 1 écran (disons entre 40 et 80), WiseRegistryCleaner
    ccccpropose 4 écrans, et Glary 6 écrans donc moins de 500 clés, alors que plusieurs milliers sont à supprimer ou à modifier !
    ccccEst-ce qu'au moins, les rares clés proposées par ces 3 outils, piochaient dans le bon tas ? Même une réponse affirmative
    ccccne serait pas bonne, car, en sélectionner certaines, peut aggraver les incohérences.

    ccccMême ceux qui se disent satisfaits du nettoyage, n'ont pas été regarder quelle incohérence supplémentaire est apparue,
    ccccqui ne se manifestera, qu'en cumul fatal, lors d'une prochaine install ou désinstall ou ... nettoyage !

    ccccInutile de désigner le vainqueur, quand il faut choisir entre 3 chaloupes percées, et qu'on va sombrer.

  • l'accident lui-même, est souvent dû à cette bande elle-même, qui impose au système des tâches lourdes, avec une concurrence de priorités,
    inconciliables, alors que le système est déjà bien occupé par la maîtrise les incohérences d'une BdR malmenée
    par des mises à jour WU non coordonnées, par des "désinstallations" dont le nom trompeur rassure à tort, par des pseudo-réparations
    de BdR, faites par des outils dangereusement libres d'accès (WISE REGISTRY, REGREPAIR, TUNE UP), et enfin par des outils de
    désinstallation "Mr Propre", qui prétendent remettre le système au niveau d'avant l'installation (REVO, ZSOFT...)
 
II. Rappel des réponses éparses dans d'anciens topics.

J'ai déjà indiqué, dans divers topics, des éléments partiels de préconisation.
(la 7è n'est pas une préconnisation, mais votre récompense, si vous avez respecté les autres).
  1. Non aux antivirus à base de signature (passoires inutiles) ! (voir on peut travailler sans anti-virus).
  2. Oui aux images_Non à la restau systeme_Non-a-WU : images-restau-windows-update
  3. Non à WU automatique (voir plus haut + ligne précédente).
  4. Éviter les désinstallations de soft (que vous pouvez/devez appliquer à 100%, si vous passez aux images de référence)
  5. Banissez les outils de désinstall (REVO ...) : pas-de-désinstalleur.
  6. Banissez les outils d'optimisation de BdR automatiques (on pourrait utiliser certains outils de tweak ? = mais c'est ... inutile ll)
  7. STOP AUX ECRANS BLEUS DBoS, AUX BLOCAGES, AU FREEZAGE, AU PC QUI AFFICHE LE SABLIER DANS UNE FEUILLE EXCEL !
 
En cas d'adoption de la pratique de l'imageage (et uniquement dans ce cas),
les points 1 et 3 peuvent être maximisés, en ne gardant que la partie surlignée ! Ainsi, ces 2 points deviendront :

1. Non à tout antivirus ;
3. Non à WU : pas de maj systématique, ni automatique, ni manuelle (maj ponctuelle "rare")

III. Adoption d'une nouvelle gestion de son ordi : l'imageage et ses libéralités !

L'usage de votre PC, était fait de tâches et contraintes, que devait compenser, le bénéfice d'un PC efficace.
Et non ! Vous deviez lui consacrer temps et énergie, mais en plus il traîne la patte, vous fait attendre,
et aléatoirement, sans prévenir, il vous plante, vous imposant une longue ré-installation.

A. Si vous adoptez les images de référence, franchissez le rubicon : offrez vous le PC qui vous libère :

  • des taches d'entretien de la partition système (occupez vous de vos fichiers !) : plus de nettoyage ; plus de défragmentation
  • de toute future ré-installation du système et de vos logiciels (et de tout futur formatage)
  • de tout ce temps perdu à réparer les pannes de mise à jour, de désinstall, de connexion, de BSoD ...
  • des attentes, imposées par l'ordi (qui travaille pour lui au lieu de travailler pour vous)
  • du dépannage interminable, en cas d'infection virale
  • de tous autres défauts, qui vous pèsent, mais pour lesquels, vous estmez disproportionné de tout ré-installer.

En pratique, ce qui va changer.

  • désactivation de la restauration système (vous pouvez toujours créer un point-restau manuel : pour le fun, votre culture, ou autre ...) ;
  • désactivation de WINDOWS UPDATE (vous pouvez toujours en installer, au détail) ;
  • désactivation de l'indexation ;
  • plus d'anti-virus : en tous cas, ne plus installer AVAST (lourd, consommateur de ressources, inefficace) ;
    les maximalistes n'en installeront pas d'autre ; est conseillé l'install de ESET (très léger, sa présence est indolore ; assez efficace !) ;
  • plus de nettoyage de fichiers de la partition système : ni CCleaner, ni GLARY (on s'en sert encore pour ses fichiers perso, sur D:\ !) ;
  • plus d'optimisation de BdR : ni CCleaner, ni TUNE-UP, ni WiseRegistrySystem, ni REGREPAIR ... ;
  • plus de défragmentation de la partition système ;
  • plus aucune désinstallation ;
  • plus de désinstalleur : ni REVO, ni ... ;
  • adoptez les portables : lors du nouveau départ, ne pas installer, si on trouve le portable correspondant !
  • résumé de tous les autres points : vous ne vous occupez plus de votre système

Nota1: Vous pouvez (pour le fun, votre culture, ou autres raisons), changer n'importe quel élément,
ccccccccpuisque vous êtes à 1/4 d'h d'une installation neuve !
ccccccccVous pouvez donc tester REVO, faire des désinstall, REGREPAIR, WINDOWS UPDATE et tout, et tout ..., et même un petit virus,
ccccccccmais pas trop quand même car un virus peut être méchant, et s'en prendre à vos données ;
ccccccccet si c'est un rootkit, il faudra, sans doute, faire autre chose, avant de restaurer votre image.

Nota2 : Très léger, votre système, supportera bien très bien les bureaux virtuels, et même la virtualisation.

B. En cas de problème de n'importe quel ordre :
  • panne au boot (refus de lancer Windows, Windows freezé sur accueil) ;
  • usage incontrôlé des options de réparation (touche F8 au boot) ;
  • affectation de mot de passe administrateur, et oubli de ce mpass ;
  • freezage d'une appli ou de Windows ;
  • perte de configuration (dés-initialisations diverses : affichage défaillant, configuration audio impossible à retrouver) ;
  • paramètres de connexion (réseau ou Internet) cassés ;
  • panne de clavier/souris
  • infection virale
  • tout handicap, non bloquant, pour lequel, vous auriez hésité, pendant des jours/semaines, devant l'ampleur d'une ré-installation totale

cccRestaurez votre image de référence (ou votre image de travail)

cccTemps mis entre la panne totale et le retour du bureau : 5 ' restau + 10 ' boot du CD, reboot disk = 1/4 h maxi (tout compris).

cccVous êtes toujours à 1/4 d'heure d'une installation neuve !

C. Mise en pratique chronologique des images.

  • Si vous êtes partitionné, démarrez la séquence chronologique des images de références.
  • Sur la 2è image :
    supprimez la restauration système, l'indexation, WINDOWS UPDATE et n'installer aucun antivirus !
    réglez les options des dossiers



Annexes .

Restau système : c'est un processus contre-nature, car il veut figer une situation active (comme les images crées à chaud).
En conséquence : désactivez la restau auto ; si vous utilisez les point-restau manuel, fermez absolument tous les programmes, avant le snapshot.

 



Mon PC affiche l'accueil en 50", tous voyants éteints, aucun bruit ! (avec ou sans ESET) : tourne comme une horloge, dispo 100% du temps !

Retrouvez un PC qui marche (et allez y mollo, sur les sites louches et les pièces attachées inconnues).


Si vous retirez le PC des mains des confisquateurs de ressources (WU et AVAST et restau auto), vous retrouvez un PC qui galope, offrez vous de petits écarts :

un antivirus lourd, qui ne sert à rien, on l'a supprimé ; on peut le remplacer par "rien", ou, mieux, par un autre plus efficace (action sur base heuristique)
ESET SMARTSECURITY analyse le comportement et non la signature (est insensible à la nouveauté et ... à l'ancienneté), est en moyenne
nettement plus efficace, et ...très léger sur la machine (pas de ralentissement observable !).
Évidemment, il ne faut pas abandonner sa propre responsabilité, et il faut limiter les risques ! (nota : ESET est payant)
L'important c'est la ligne : une fois la ligne connue, on peut s'en ... écarter (car on connait l'écart, et on peut la rejoindre).

En fait, on n'est pas, dans 2 visions antagonistes : on a un prisme commun, à savoir les images (d'autres, aussi)
On pourrait trouver une synthése des 2 approches : elle éviterait les accrochages inutiles (perte de temps) ; elle pourrait être la référence opposable.

Le principe est la "directive carrée" qui dit ce qu'il faut faire, pour reproduire une situation (non pas une image supposée idéale,
mais une image à contenu défini : on acquiert WINDOWS 8 = ce n'est pas un produit idéal mais c'est un contenu défini !).


IV. Essai de synthese (il faut valider les principes, puis rédiger ...)

  1. Adopter une attitude délibérément favorable envers le portable ;

    Définition de la bibliothèque de base de portables : voici le coeur de départ (bureautique, multimedia, Lan-Tcom, système ...
    (OPENOFFICE + LIBREOFFICE, FIREFOX et THUNDERBIRD, FREECOMMANDER, VLC, CDEX, AUDACITY, MP3TOOLKIT,
    ASHAMPOO BURNING, DITTO, 7ZIP, PDFXChangeViewer, FASTSTONE CAPTURE et VIEWER, CCleaner, NOTEPAD++,
    PHOTOFILTRE, INKSCAPE, FORMATFACTORY, HWINFO, SYNCHRONIZER, MOZBACKUP, DEFRAGGLER, TEAMVIEWER, DON'T SLEEP,

  2. PARTITIONNEZ (impératif)

    Partitionnement : obligatoirement 2 partitions (au minimum).

  3. Une liste blanche, à seuil de tolérance très bas, autoriserait certaines désinstallations dans une image de référence.
    La liste noire ne servirait qu'en interne, pour indiquer que ce soft a été évalué (négativement, forcément).
    Nota : la liste blanche est dure à garnir, car PARAGON (l'imageur) désinstalle bien, mais laisse une *.DLL (est-ce admissible ?).
    Créer une liste grise, pour les cas "douteux", ne semble pas pertinent.
  4. Annexe : il est conseillé de ne laisser aucun disque annexe, en piste, lors de l'installation d'un OS.
    (pour cause d'attribution prématurée de lettre-unité, suivie de plantage, blocage, incohérence lors de prochaines sessions).

L'imageage.

  1. PHASE I : création d'images de référence.
Faites une image de référence de chaque grande étape : pour ne pas tout refaire (en cas de raté), et pour avoir des cumuls différents.
On peut éliminer les cousins, et ne les faire que plus tard : donc, on diffère la 4 et la 5.
Comme on construit l'image complète, par étape, on crée la 3, par obligation !
  1. SEVEN brut, non activé puis ==> dans la foulée SEVEN brut activé (et suppression de la 1ère)
  2. ajout de tous les paramètres ==> options d'affichage, asociations, système (déplacer swap et TMP, virer restau et WU, variables environnement...)
  3. SEVEN + developpement =====> DREAMWEAVER, WINDEV...
  4. SEVEN + MULTIMEDIA =======> PHOTOSHOP, VIDEO, MUSIQUE...
  5. SEVEN + METIER ===========> gestion/finance ou CAO ou garagiste...
  6. SEVEN 2 + 3 + 4 (contenu cumulé 2 + 3 + 4)
  7. SEVEN 2+3+4+5 complète (avec scanner, imprimante...), servant à évoluer
  8. votre image de référence maximale
  9. faites une image maximale BIS : avec ESET SMARTSECURITY
    (qui devient votre REFERENCE SUPREME)

Si dans 1 an, vous changez votre atelier MULTIMEDIA, refaites la 4 et la 6 et la 7 (aucune désinstall : image CLEAN).

2. PHASE II : 2 voies peuvent être suivies pour imager les apports secondaires.

  1. Vous installez/désinstallez ; puis vous faites une image A (un peu corrompue) ;
    puis vous recommencez = image B (un peu plus corrompue)...; C ...(encore plus corrompue) ...
    Au 1er ratage, vous revenez sur vos pas ;
    Vous optimisez votre temps, en acceptant un contenu, sans garantie.
    En dernier recours, vous revenez à une des images de référence !

  2. Vous installez des bons et des mauvais ; vous ne désinstallez rien, et inventoriez les bons à garder ;
    vous stoppez le jour J ; restaurez votre dernière image ;
    ré-installez les bons et refaites l'image : c'est plus long, mais contenu CLEAN !

Vous pouvez, de plus, mixer les voies ! (et pratiquer une politique de "cousins" = cumuls croisés, plus ou moins exhaustive)



Modifié par PLC27370 le 11/09/2013 02:08
PLC27370
 Posté le 01/06/2013 à 10:20 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

perlerarissime a écrit :

Pour sûr que c'est dangereux les tablettes tactiles car des fois on déclenche d'un simple effleurement de l'écran la caméra, l'appareil photo, le magnéto et vas-y qu'on se filme nous-même à notre insu sans s'en rendre compte , qu'on se tire le portrait en rafale, qu'on s'enregistre et aller savoir où ça atterrit avec toutes ces applications espions qu'on se rajoute.

Bon, ben ça me fait trop peur .

Je vais donner ma tablette à Emmaüs (il trouvera bien quelqu'un à qui la fourguer),
et je cours de ce pas chez mon papetier, m'acheter un calepin, un stylo et aussi,
une ardoise magique (comme les écoliers) qui me permettra de faire comme sur l'ordi :
pas besoin d'arracher la page, je glisse la tirette et je peux ré-écrire.

J'enverrai mes post au forum PCA par courrier postal.

Je viens d'avoir une idée lumineuse.

Pas la peine de me priver de tout : au lieu de revenir au papier crayon,
je vais seulement reculer de 30 ans et m'acheter un IBM-PC de 1982 et un modem RTC 56 Kbits/s :
c'est quand même plus moderne qu'un stylo et moins risqué qu'un smartphone qui me géolocalise,
quand je fais mes petits cambriolages dans les résidences secondaires

PLC27370
 Posté le 03/06/2013 à 16:19 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Blocs de réponse.

LIENS UTILES.

AAAZZZ

Tu peux travailler sans anti-virus : travail_sans_protection virale + Bémol j'utilise eset.

Depannage interminable : virus-indepannable ;

Il faut partitionner : Partitionnez.

Oui aux images, non aux PC à la ramasse : oui_aux_images_non_au_pc_a_la_ramasse

Imagez_désactivez-restau-systeme+WINDOWS-UPDATE : Imagez : désactivez la restau-système+WIN-UPDATE

Désinstall contrôlée ou image de Partition : désinstall_et_image

N'utilisez pas de désinstalleur : pas-de-désinstalleur.

Test-restau obligatoire : il faut valider le cycle Pat-de-Caen_valider cycle Sauvegarde-restauration

Comparaison d'imageurs de partition : GHOST_CLONEZILLA_REDO

Sauvegarde SYNCHRONIZER : Présentation ; portable+sortie incontrolée ; automatisation+conclusion ; rapide+organisation ; lien Choix Synchronizer_et_Syncback+différentielle ;

Eval_FREEFILESYNC + touche-finale-FREEFILESYNC + + FFS-1-6-2013_0h34 + ffs-1_6_2013_18h36

Securite Mot de Passe : mot-de-passe_contre_accès_physique_au_PC

ADOBE-READER11 usine à gaz et grand pollueur : Eliminer_Adobe-Reader-11

Hub USB alimenté ou pas : hub USB et alimentation électrique

Un système régulièrement utilisé, subit une "usure" naturelle.
Il nécessite, comme tout autre dispositif, un entretien. Si cet entretien manque,
le système peine de plus en plus : il ralentit progressivement, et peut aller,
jusqu'à l'engorgement, si rien n'est fait.

Si c'est une dégradation progressive, et pas de dysfonctionnement manifeste,
il faut d'abord vérifier les éléments qui concourent, naturellement,
au ralentissement inéluctable du système

Il faut vérifier ce qui est lancé au démarrage, et ce qui tourne en ce moment.

1.) Programmes et services Lancés au démarrage.

Dans "EXECUTER" tapes MSCONFIG.

Onglet DEMARRAGE, décoches tout (tu pourras les remettre) : bouton "Désactiver tout".

Onglet SERVICES, coche (en bas à gauche) la case "Masquer tous les services Microsoft"
et décoches tout ce qui reste (tu pourras les remettre) : bouton "désactiver tout".

Si tu as tout décoché, redémarres : vois-tu une nette amélioration ? Q1

  • Si oui, le problème est partiellement résolu : le problème est ici
    il faut déterminer ce qui est utile, indispensable, inutile, nocif.

    Par précaution, passer quand même, par l'étape 2, une fois, le "ménage fait" !

  • Si non, passer à l'étape 2 (ci-dessous)

2.) En train de tourner.

Tapes MAJ CTRL ESC :

Onglet PROCESSUS, cliques en bas à gauche "AFFICHER LES PROCESSUS ...".

  • colonne PROCESSEUR : ne touches plus à rien, et regardes cette liste de processus,
    pendant une dizaines de secondes, sans relâcher ton attention (les chiffres bougent sans cesse).

    Tu ne devrais voir que des petits pourcentages, dans cette colonne.
    Au total, ça ne devrait pas dépasser les 50% et un processus ne devrait pas dépasser 10 %.

    Vois-tu une anomalie ? Q2

  • Colonne MEMOIRE : vois-tu un programme qui consomme plusieurs centaines de Mo ?

    Vois-tu une anomalie ? Q3


3.) Les fichiers temporaires.

Les surveilles tu ? Les nettoies tu ? Sais-tu les localiser (où sont-ils ?) ? Q4
Peux tu dire, approximativement, la taille qu'ils occupent ? Q5

Réponds à ces 5 questions.

_________________________________________________________________

Il restera à voir la fragmentation et l'encombrement de tes partitons
(si mono-partition, séparer impérativement système et données).

Enchaîner sur les images de partition-système.

__________________________________________________________________

CAUSES DE LA DEGRADATION.

Si ça se dégrade à l'usage, et que ça se régénère en rebootant, ça ressemble plus à une configuration,
qui sature par dégradation naturelle :

  • espace disque insuffisant, empêchant de bouger : le système s'oblige aux gestes de survie
    (écritures multiples de "petits bouts") ; plus la durée d'usage croît, plus il s'étrangle
  • mémoire insuffisante : il se débat avec la mémoire paginée, qui déraille au fur et à mesure des heures.
  • mémoire paginée insuffisante, pour compenser la RAM manquante
  • usage abusif : au fil des heures, on ouvre des onglets (dans FIREFOX) sans les refermer
    ou 36 onglets de documents pdf ouverts dans ADOBE READER
  • pollution de fichiers temporaires, s'accumulant, sans sortir du circuit
  • matos insuffisant, trop sollicité, qui ralentit pour ne pas trop chauffer
  • matos surchargé par la poussière : ça chauffe de plus en plus

TREESIZE : Investigation de l'encombrement.

Utilises TRESIZE pour connaître l'encombrement de chaque dossier (cumulé, avec toute son arbo),
avec un curseur rouge, sur les branches de l'arbo trop chargées.

Utilises XINORBIS, pour avoir le résultat sous plusieurs statistiques :

  • par nature : audio, video, systeme, programmation ...
  • par tranche de volumes
  • par dossier (pas aussi riche que TREESIZE)
  • les temporaires
  • le top 100

TREESIZE traque les gros consommateurs et pointe les fautifs, sans lui donner de consigne.
(il affiche en couleur ou en gras, les "leaders" qu'ils faut suivre,
non pas comme modèle à imiter, mais pour les faire "rentrer dans le rang !)

Je vois que triode94 affiche le contenu d'un ROOT : est-ce le tien ou le sien ?

Donc, si tu ne l'a pas encore affiché, déroule ce "ROOT" et affiche le nous :
26 Go, c'est une grosse occupation, il faut savoir qui squatte ?

Clique sur "Details", qui liste le contenu : c'est l'info de base.

  • il va montrer en 1 coup d'oeil les dossiers/fichiers gloutons : Pagefile, Hiberfil.sys ...
    Si on a oublié de scruter leur impact, ces gloutons s'exhibent, avec 4 Go et 3 Go
    On peut sans doute, en cas d'urgence, réduire de 1 ou 2 Go le 1er et supprimer le 2è
    (supprimer cette veille profonde par la procédure de Windows, plutôt que manuellement)

Puis clique sur "Extension" : ça indique la consommation par famille :

Exemples :

  • si on prend ses aises, quand on télécharge des *.pps ou des *.pdf,
    en les gardant provisoirement dans un coin, puis en les oubliant,
    TREESIZE te le rappellera ainsi : *.pps 900 Mo, *.pdf 2,7 Go

  • il va montrer l'obésité des mises à jour sur la partition système ;
    tous ces fichiers gaspillent le disque sans raison :
    une fois validée, une maj est un "débris"
    (à jeter définitivement, et pas à la poubelle : ou alors la garder ailleurs)

Clique sur Top 100

  • On peut voir le top 100 : liste des 100 plus gros fichiers

Faire les recherches, aussi sur la partition D : on est plus libre de ses mouvements et en principe,
on connait plus les fichiers qui s'y trouvent ; déroule bien D, et regardes de près !

Enfin, TREESIZE possède un outil qui semble assez puissant, de recherche de doublon.

Demande d'investigation synthétique.

Une config rame car sa RAM est surexploitée (trop d'applis lancées),
ou car elle est trop encombrée (disque saturé, fragmenté).
Le malaise s'accroît de minute en minute, car la mémoire adresse de nouvelles données,
tout en ne libérant pas assez, celles qui sont périmées.
Il existe de bons tweaks pour ajuster tout ça, mais là il y un pb réel, à régler, avant de tweaker.

Au lieu de lancer des nettoyages et autres outils,
on doit essayer de savoir, ce qu'il y a sur ton disque, et dans ta mémoire :
Qu'est-ce qui est lancé au démarrage : vérifier dans MSCONFIG (onglets DEMARRAGE et SERVICES)
Donne nous le résultat.
As-tu vérifié dans le gestionnaire de tâches, les onglets PERFORMANCES et PROCESSUS,
pour voir l'occupation de RAM et de CPU ?

Regardes, en début de session, puis 1/2 h après puis 1h et 2h après. Résultats ?

Une config est défaillante ou poussive, souvent à cause du contenu du disque :
présence de ralentisseurs (pollueurs-encombrants-débris) ou d'intrus-ennemis.

Je l'ai déjà dit plus haut : c'est plutôt dans la catégorie "ralentisseurs" qu'ils faudrait voir.

Télécharge la version Trial (pas la version Free) de TREESIZE.
C'est un portable : il ne touche quasiment pas la BdR.

  • Affiches par TREESIZE la racine de C. Les éventuels encombrants vont être montrés.
  • Cliques sur "Details" et inspecte (déroules les arbos citées comme grosses branches)
  • Cliques sur "Extension" : pour voir les grandes familles encombrantes
    (déplies les grandes familles : tu y trouves le cumul de chaque extension)

On attend donc des résultats.



Modifié par PLC27370 le 22/09/2013 11:13
PLC27370
 Posté le 09/06/2013 à 23:54 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Réponses.

Encore un topic d'imageage qui se termine en ... rase campagne ... car ça ne marche pas !

yves.vaissiere a écrit :

Ouaip, bon ... d'une part avec quelques précautions, je l'ai déjà dit, qu'un disque soit "vu" n'a pas plus d'incidence que voir une clé ou un quelconque CD :
il ne faut pas tirer des généralités, d'expériences faites sans ces précautions ;

d'autre part, tu n'as pas tort, ça je l'ai déjà dit aussi, de chercher à dissuader Anne de bricoler comme un systémeur fou (surtout dans la mesure où elle peut s'en dispenser : le principal argument qu'elle nous donne contre, est la flemme alors qu'elle a eu cent fois le temps de réinstaller).

Anne, le problème des restaus foireuses n'est pas de licence, mais de matériel.
Vois à tout hasard, pour ce qui est d'XP, https://forum.pcastuces.com/sujet.asp?page=-1&f=1&s=61232&REP_ID=4857292.

Pour parler comme PLC, je dirai :

Dans ton cas, Anne, ON ne procède pas comme tu le souhaites et ON repart à zéro ...

Mais subsiste peut-être cette histoire d'Adobe Photoshop Elements.et autres vieux softs.

Non, je ne cherche pas à dissuader ANNE de manipuler ses partitions sur plusieurs disques.
Je lui ai seulement indiqué le mode d'emploi.

Je ne peux la dissuader puisque je le pratique plein pot !
On est des systémeurs fous, dis-tu !
Je sais de quoi je parle, en tant que "systémeur fou".

J'utilise 3 racks (disques extractibles) SATA et un rack E-SATA, dispos sur ma tour.
Je peux introduire 4 disques en simultanné (ou 3 ou 2 ou 1 !).
J'utilise des disques MAXTOR, HITACHI, SAMSUNG de 120 Go à 1 To et je restaure ma partition système sur tous les disques !
J'ai aussi un disque externe USB2 de 1 To.
Tous mes disques ont 5 partitions (sauf l'externe qui en a 7).

De plus, j'ai déplacé le SWAP, le TEMP, ainsi que les bibliothèques publiques (comme les privées) sur une autre partition.

Voila le boulevard que s'offre le systémeur fou : à partir d'un seul jeu d'images, en restaurant, sans aucune précaution, mes images XP, XP SP1 et SP2 et SP3, SEVEN, SEVEN SP1,
de référence, sur n'importe quel disque, et en mettant 1 ou 2 ou 3 ou 4 disques, en ligne :

  1. Je dispose d'un disque clone, de taille différente, fonctionnel, avec mon système et mes données : je peux donc tester tous azimuths !
  2. Je dispose d'un disque clone-bis, qui constitue ma sauvegarde (que je donne ponctuellement en garde à une tierce personne).
    Mon dossier principal est envoyé chez DROPBOX.
  3. Je dispose d'un disque clone-ter, potentiel, pour des manips "osées" : surf sauvage (sur Warez ...) ; pollution sauvage (test d'outils louches) ; manip de partition :
    j'ai pu ainsi éradiquer un rootkit, en "détruisant le disque" (avec PARTITION WIZARD),
    sans avoir à insister par une longue décontamination ! (dès que j'ai vu que ça s'éternisait, j'ai abandonné, pour choisir la solution du bulldozer !).

    En fait, c'est mon bac à sable !

soit : 3 disques complets, opérationnels et un 4è potentiel, pour toute liberté ou tout imprévu.

cccc________________________

C'est tout différent de voir un disque et de voir une clé USB, car on restaure pas sur la clé USB, qui a été vue !

Tu veux dissuader ANNE de pratiquer ainsi, en disant que c'est tordu, mais tu lui donnes quand même des conseils, que je conteste !

Tu lui indiques de réparer, si elle restaure sur un autre disque : mais, si ON a respecté mes préconisations, il n'y a rien à réparer,
ça marche impeccablement en bootant sur le disque voulu, par F8, en présence de 0 ou 1 ou 2 disques supplémentaires, sans multiboot.

Tu lui indiques de tout ré-installer, mais alors autant qu'elle ré-installe tout, sur chaque disque qu'elle utilise (chez moi, ça ferait 4 jeux d'images !).
C'est contre le principe de l'imageage : une image peut être déployée sur un parc de 1000 PC, à fortiori sur le même PC !!!

Tu n'as pas répondu (et pour cause !) à la seule question qui pourrait pousser ANNE à ne pas suivre mon conseil :

  • quelle fonctionnalité perd-on en ne montrant pas le disque pendant l'install ?
  • ou bien, quel blocage ou dysfonctionnement rencontre t-on, en faisant ainsi ?

ANNE {#}

Il ne peut y avoir de refus d'activation de MICROSOFT, sur le même PC, avec le même disque !!!
(même si le disque change, et lui seul, ça passe tout seul !).

Tes images semblent corrompues et irrécupérables.
Pour envisager de restaurer une image système sur un autre disque, tu sembles avoir commis 2 erreurs :

  • avoir fait des images de configuration ayant "vu" un disque
  • avoir validé des images, de "géométrie" extra-normale, sans vérifier (au moins pour la 1ère), leur
    fonctionnement effectif

Si tu dois refaire ton jeu d'images, ne ré-itère pas ces erreurs.

Pb install ADOBE READER

Pb install ADOBE READER

Pb install ADOBE READER

Pb install ADOBE READER (Mac)

Pb install ADOBE READER (faut-il aller au formatage)

Pb install ADOBE READER

trèsgentil a écrit :

Le Fêlé

Merci pour l'info.

Je l'ai essayé et ce qui est appréciable, c'est qu'il peut créer l'image sans redémarrer comme Paragon, mais plutôt comme Acronis, il est rapide et facile à comprendre.

Pas essayé de restaurer car ce sera seulement si nécessaire et j'ai toujours mes autres sauvegardes si un problème se présentait.

la phrase en bleu et la phrase en jaune sont totalement contradictoires.

Comment peut-on dire qu'on a essayé quelque chose, si on ne vérifie pas le résultat.

L'outil imageur est un outil de haute technicité, conçue comme un produit unique, capable de sauvegarder la partition système,
et de la restaurer, tout en assurant la fonction majeure, du boot.
Il assure cette prestation pour des configurations, quasi infinies : une configuration peut varier, suivant plusieurs dizaines de CPU,
plusieurs dizaines de cartes mères, plusieurs dizaines de cartes graphiques, plusieurs dizaines de lecteurs optiques,
plusieurs dizaines de disques, plusieurs dizaines de barrettes de RAM.

Si, comme nombre de dizaines, pour chaque facteur, on prend 4, cela donne 4 milliards de configurations potentielles.
(En réalité, il y a bien plus que 40 cartes mères, ou 40 disques).
Certes, des API permettent de globaliser des commandez et des instructions,et de diminuer drastiquement le nombre de cas à traiter,
mais ça reste une tâche de grande ampleur, aux millions d'instructions.

Il y a mille raisons, que sa propre configuration, tombe dans un cas d'espèce fatal : les organismes de consommateurs, et les forums,
sont remplies de ces exemples de dysfonctionnements.

Une fonction aussi stratégique que la sauvegarde des données, et que la sauvegarde du système, ne peut reposer sur des suppositions.
la solution qui remplira cet office, doit impérativement être validé, avant d'en avoir besoin, et surtout avant sa mise en service.

Comment peut-on affirmer

Constance,

Merci de le rappeler : la carte est sans doute la voie du bon réglage.

Préambule : Le réglage simple de luminosité/contraste ne donne aucune amélioration.

J'ai 2 très bons écrans (DELL 2709 W et ASUS PA 246), mais, pour simplement régler l'intensité lumineuse,
il faut avoir fait l'école de la maréchaussée et en plus celle des gardes champêtres !
J'ai déjà tenté plein de réglages, et constaté sur les forums, qu'il n'y avait sans doute point de salut,
pour qui ne s'investit pas, dans ces notions de calibrage et profils, et là je n'y connais rien.

Par exemple, j'ai tenté des petites solutions :

Résultat 1 : mes réglages semblent corrects si je consulte cette mire http://www.artabus.com/mire.php
Toutes les plages de cette mire sont très distinctes (dans les foncés comme dans les clairs)
sauf les 2 avant-dernières plages claires du GRIS qui sont identiques !
sauf les 2 plages sombres du BLEU OUTREMER et du GRIS qui se différencient très peu

Résultat 2 : je tourne en rond ;
Un éléphant pour écraser une mouche, tout ça me semble hors-sujet (mais je ne suis pas sûr),
pour simplement diminuer l'intensité lumineuse (ou l'éblouissement) !
La luminosité des pages blanches (je dirais au hasard : 90% des pages !) reste élévée,
et si je la diminue (à l'OSD), ça devient délavé ou ... encore plus agressif, si je compense par ... le contraste !!

CONCLUSION : De guerre lasse, je passe par le thème pour obtenir à peu près le bon affichage !

Yves,

Sans doute, mais, tu parles de choses, que combien de personnes pratiquent ?

Ce que je fais : disques ayant tous 5 partitions, 2 PC ayant 3 racks ;
images sur chaque PC restaurées sur n'importe quel disque de son PC.

Il faut que je retrouve, quand je mets 2 disques ou 3 disques, l'affectation des lettres C D E F G suivies de H I J K L suivies de M N O P Q
pour être sûr que je retrouve mes affaires : batchs que je ne modifie jamais, pour cause de désordre dans les disques :
si je mets le 1 et 3, les lettres seront bien C D E F G M N O P Q (les intermédiaires sont non utilisées).

Lorsque j'ai voulu obtenir ça, j'ai demandé une prestation à 1 Ingénieur système, chez un constructeur de disques :
Il n'a pas réussi : soit, ça ne bootait pas, soit les affectations étaient anarchiques.

Il a prétendu que c'était impossible et que pour contrôler les affectations et le boot, il fallait faire l'image de la config en place,
et ne restaurer, que sur la même config.

J'ai continué avec 3 ingénieurs MVP successifs, qui sont arrivés au même résultat !

J'ai enfin trouvé le fin mot de l'histoire plusieurs années après !

Et donc, je persiste : je ne compte pas les faire marcher, mais prendre l'avion, s'ils se fient à ces préconisations.
Je crains au contraire que les forumeurs soient au rang zéro, et ne trouveront pas d'avancement, dans les activités d'élite,
que tu pourras leur conseiller, quand ils seront un peu plus avancés que ... moi !

S'ils arrivent à ce stade, ne crains rien ils seront assez grands pour savoir que des possibiltés supérieures existent.

On n'a jamais entendu un ingénieur au CERN de Genève, se plaindre de son prof de physique qui lui a enseigné la mécanique de NEWTON,
et qui l'aurait ainsi empêché d"avancer vers la connaissance de la Relativité !
Quand on questionne les champions (aux Echecs, au tennis, aux prix Nobel), ils répondent souvent que ce qui a été déterminant, c'est de quitter ce niveau de capacité 0 (zéro)

Pour FGONDARD, un batch de cloture de session, qui fait un nettoyage automatique
(au lieu de le faire à la main, quand on y pense, et avec les bugs du lancement manuel),
est une usine à gaz (alors que l'entretien du système est stratégique).
Je ne lui avais pas répondu, car mon propre batch, est un peu en défaut.

Que dirait-il de ta solution, juste pour un simple réglage de luminosité ?
(pour ce coup là, je ne me rangerais pas dans ses opposants !).

Je sais que l'ergonomie de l'affichage est importante (pour la santé), mais sur ce coup là,
je donne ma démission ! (et ne vais pas creuser pour trouver ce réglage de F.LUX par automate).

NIRCMD ne permet de paramétrer que la "Luminosité" et pas le "Contraste".
De plus, il ne le fait que sur des LAPTOPS (c'est du racisme ça ou quoi ?!)

Annexe : NIRCMD me remet déjà le son à niveau moyen, dans mon batch de cloture,
pour sauver les oreilles du prochain user.

___

Oui c'est vrai : quand on cite une fonctionnalité, il faut être précis.
En particulier, lorsqu'on dit que le Galaxy S2 (ou S3 ou S4), est capable de retrouver son véhicule,
c'est évidemment "présomptueux" pour eux : ils sont, comme dit secujac, aptes à retrouver le lieu,
c'est déjà pas mal !

Pour ce qui est des fonctions citées en vrac, je m'en sers effectivement comme de vraies outils,
à la différence de la lampe de poche.
En effet, la lampe de poche n'est pas du tout une "valeur ajoutée" à cet appareil "riche" ,
mais plutôt une fonction "dégradante" :

  • elle est du niveau d'une vraie caisse à outils (elle n'est pas dans sa puissance numérique)
  • elle consomme la batterie, si on s'en sert comme lampe de poche principale
    et n'est plus ... opérationnelle, quand on en a vraiment besoin !
  • elle casse la led (du moins chez ceux qui se servent de la lampe du flash)

Ce n'est, pour moi qu'un outil de dépannage.
Je dispose d'une micro-lampe à peine plus grande qu'une pile AAA, éclairage par LED,
faisceau lumineux puissant

Je ne m'en sers pas comme d'un vrai tout

Bonjour,

Le Forum Sécurité conduit une remarquable et indispensable action d'intérêt général,
en "nettoyant" un poste malade : en effet, celui-ci est non seulement dangereux pour lui-même,
mais potentiellement, également pour les autres.

De plus, ils font ces interventions publiquement, en véritable œuvre pédagogique : chapeau bas !

(ce n'est pas le clavier qui bugge, c'est moi qui appuie !).

En parlant de profiteurs de situations acquises, je ne faisais en aucune façon référence au Forum Sécurité.
Je faisais référence aux sociétés de services informatiques, et à leurs petits concurrents, les indépendants,
dont les annonces dans les journaux gratuits d'annonces, et les affichettes un peu partout, pullulent.

Et aussi, à certains forumeurs, qui demandent l'aide du Forum Sécurité, pour pouvoir dépanner leurs clients,
mais qui refusent de donner au client, l'adresse du site PCA, pour garder leur clientèle, alors qu'avec l'aide de PCA,
bien ordonnée et bien coordonnée, ils pourraient augmenter leur capacité et le client serait encore plus satisfait
(je ne vois pas ces clients, aptes à se rendre autonomes, avant un bon bout de temps, même s'ils lisent PCA !)

Je sais bien que tout ça est un équilibre délicat, mais qu'il faut le faire évoluer.
Je ne crains pas l'emballement des changements d'habitudes, mais je crains au contraire,
une évolution bien tempérée, par des oppositions prévisibles, et même d'autres.

La réaction de BOULES montre que les craintes de l'emballement sont pour le moins ... surfaites !

Ce n'est pas un vote politique, où plusieurs positions différentes, peuvent être partiellement recevables.
C'est de l'informatique. Il n'est pas question d'attenter à ta liberté, mais d'énoncer certains principes techniques.
Chacun est libre de faire du ski ou non, de l'informatique ou non.
Si on fait de l'informatique, c'est à titre d'utilisateur ou d'informaticien.

Exemple pédagogique des *.zip.

La compression zip ne me sert à rien pour mon organisation, car la taille des disques règle mon problème d'encombrement.
Je pourrais dire : donc je boycotte, et que ceux qui s'en servent, me foutent la paix !
Mais il s'agit d'une technique, aux utilités multiples :

  1. si la pièce jointe est trop grosse, je peux la réduire en *.zip
  2. vice-versa, quelqu'un peut m'envoyer une PJ en *.zip
  3. je dois envoyer tout un dossier (des dizaines de fichiers),
    mais que l'outil ne sait envoyer qu'un fichier à la fois :
  4. un dossier Windows est fragile : un clic hasardeux ou un doigt appuyé trainant sur la souris,
    peut déplacer un fichier au fin fond du disque : je veux sauvegarder ce dossier et qu'il reste intègre

Sur ton PC c'est toi qui décide. Mais sur un espace public, comme PCA, il faut etre objectif, ne pas jeter le b.a-ba
aux orties.
Sauvegarde, base de données relationnelle, cryptage, compression (zip, mp3), pdf,
ont leurs caractéristiques et leurs usages. Certaines techniques sont établies, monopolistiques, d'autres


L'image est un outil fondamental :



Modifié par PLC27370 le 24/10/2013 01:17
PLC27370
 Posté le 11/06/2013 à 11:24 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

LA MAJORITÉ DES CORRUPTIONS DE CONFIGURATION SONT PROVOQUÉES PAR LES DÉSINSTALLATIONS :
il faut exclure les désinstallations des images de référence !

L'installation fait partie du produit, comme ses vraies fonctionnalités : elle est le gage du bon fonctionnement ultérieur.
L'éditeur est donc contraint, et doit respecter les normes de WINDOWS. De plus, le produit est public et contrôlable.

La désinstalle, au contraire, se fait en toute discrétion, car, une fois terminée, on ne peut pas vérifier ce qu'elle a fait.
L'éditeur évincé, peut donc la bâcler (par économie), voire, la saboter (par vengeance), sans risquer d'être "vu" !

Au pire, il livre un champ de mines, à buts divers (barrer l'install du produit concurrent, coloniser le système, forcer son retour),
au prix d'incohérences du système, provoquant, entre autres, à terme, la casse de WINDOWS INSTALLER
(exemples ci-dessous).

Une désinstallation dans une config, à fortiori le cumul de plusieurs, transforme la config, en une grande inconnue.
Il faut donc faire une distinction de 1ère importance entre 2 états d'une config : si elle a subi une désinstallation,
on pourrait dire qu'elle est douteuse, et sinon, elle pourrait être qualifiée de fiable, d'où ces définitions :

Une config sera dite :

  • "neuve" : n'a subi aucune désinstall, ni vu aucun disque annexe, ni servi du tout : laissée inerte, dès la fin d'installation ;

    "saine" : n'a subi aucune désinstall, ni vu aucun disque annexe, (utilisée pour un travail courant : usage "limité" d'applis).


    Nota : config "neuve" obligatoire pour créer une image de référence ; disque annexe interdit, car il modifierait le lettrage des partitions

  • "corrompue" ou "d'occasion" : une config non "saine" : a subi une désinstall, ou a vu un disque annexe.


Le but de cette longue réponse est :

  • de réfuter la préconisation unique, d'imager en flot continu, une config de plus en plus corrompue, choix intenable,
    aggravé par la mise à la poubelle expéditive ("et basta !") des plus saines !
    (ci-dessous des cas, de soft "prédateurs" qu'il est hors de question de désinstaller dans une image de référence !).

  • de fixer des éléments du corps de pensée du GROUPE IMAGES, en préparation : il doit prescrire "juste et béton" :
    une fois la ligne définie, chacun peut la suivre strictement, ou un peu, ou pas du tout, ou la compléter, ou créer une variante !

    (ce groupe, qui devrait exister au côté du GROUPE SECURITE, aurait un chef naturel, mais il faut d'abord définir son objet, son contenu, ses modalités)

yves.vaissiere a écrit :

PLC27370 a écrit :
L'imageage ne peut donc rentrer dans le cadre d'opérations répétées :
l'image de référence dort dans un coin, et n'est pas renouvelée, sauf modif réelle du système

Et voilà, encore un ordinateur complètement figé{#}, et x mises à jour (sans parler de ses propres modifs, à rajouter à la main) à chaque restau !

Il bouge encore {#} , puisque j'ai 800 portables (une centaine utilisés), tous accessibles par menu,
au rythme de 4 (entre 0 et 10) nouveaux par semaine (qui s'ajoutent ou remplacent !).

Je ne rajoute pas les nouveaux, à la main, à chaque restau ! Ils sont ... opérationnels !

A part les portables nouveaux, et les softs, que j'installe, je me permets d'installer des gros perturbateurs,voire des prédateurs !
Je le fais pour le bien général (informer les forumeurs). Exemples de perturbateurs ou prédateurs :

  • Pour stopper, sur PCA, la préconisation, d'installer l'usine à gaz ADOBE READER,
    je l'ai RE_installée et désinstallée (pour la 3è ou 4è fois, au fil des ans)

    J'ai RE-constaté l'install de milliers de clés dans la BdR, et un reliquat de plusieurs centaines après désinstall,
    contrairement aux dires de certains, affirmant qu'il est devenu "propre" !


    Chez moi, ça passe, car c'est clean, mais beaucoup de pbs pour les config corrompues : le forum PCA est bien approvisionné !
    Voilà ceux qui sont bloqués à l'install, ou ceux qui bloquent à la désinstall (système corrompu, que Adobe Reader a aggravé !)

  • Je viens de ré-installer KIES (Samsung), que je n'avais pas inclus dans mon image car j'avais un doute sur son emprise,
    et utilisais AIRDROID (on n'installe rien, même pas de portable !) ou MYPHONEEXPLORER : cette fois, j'ai vérifié.
    C'est l'Everest (pire que Adobe Reader ) : 4000 clés de BdR dont plusieurs centaines persistantes après désinstall !

  • Sans doute, le champion toutes catégories : MICROSOFT OFFICE 2007 ; il ne figure pas sur mon image courante, mais sur une image "polluée",
    pas optimisée, où je mets tout ce qui me sert ponctuellement.

    Ce n'est plus un prédateur, c'est le monstre glouton qui s'installe pour de bon et occupe le terrain.
    Après désinstall, plusieurs centaines de fichiers et plusieurs milliers de clés résiduelles ! (plus que Adobe Reader, en fonctionnement !).

Ces 3 désinstall qui perturbent/prédatent le système, ne peuvent, évidemment, pas servir à créer une image de référence !

Non, non et non, ce n'est valable que dans un certain cadre d'organisation.
Déjà les "modifs réelles du système", c'est pour moi environ toutes les semaines, installation nouvelle ou màj conséquente ;
mais chez tout le monde, c'est tous les jours de manière silencieuse.
Restau possible à chaque essai en tout cas, et on va pas revenir à une organisation de plus de trois mois,
complètement obsolète si on a un peu bougé.

Les vrais NEW (rares), comme les faux NEW (fréquents), attendent dans un dossier. Sur besoin de TOTO, je le setupise (qq secondes).
Suivant fréquences des restau et des besoins de TOTO, TOTO est jeté aux ordures (cas ultra-majoritaire) ou qualifié pour la prochaine image,
ou rélégué chez les SDF (ni installé, ni portable). Dans ce dernier cas, il sera définitivement setupisé sur besoin ! (absent de mes menus).

Je rappelle qu'il y en a peu, pour cause de portables, et que le gros OFFICE s'installe en 10 minutes chrono, les pti'ts bout'd'chou ... qq secondes !
Ainsi, j'ai tout sous la main en quelques dizaines de secondes, après une restau.
La prochaine image, c'est pas 1 semaine, mais 2 ou 4 mois ! (plusieurs dans la semaine, si nouveautés avec croisements/cousins, mais par exception !)

Les faux NEW, que j'ai setupisé, je n'y touche pas, et donc ne les désinstalle pas, puisqu'ils vont disparaître à la prochaine image.
Ainsi, je n'abîme pas la config opérationnelle, et, restant "saine" (sauf qu'elle a vu des disques !), elle me laisse encore installer !

Sinon, les désinstall corruptrices aboutissent à ça liste de pb d'install (les 3/4 non résolus). Comment répare t-on ?
Réponse souvent lue, après multiples conseils inefficaces => ré-installer le système (ben, voyons, faut pas se priver, juste pour 1 petit prog !!)
Réponse de MS : intervenez dans le Registre (ben voyons : je vais leur offrir "Tout sur la BdR" en 1000 pages, pour Noel !)

Pour le commun des mortels, les images c'est minimum tous les mois, pour ne pas perdre plus d'un mois de travail.

Sur les PC que je suis, prochaine image, dans 6 mois ou 1 an :
ils sont priés de noter leur apports, car je nettoie tout en restaurant, et on
enchaîne par une micro rafale d'install et la nouvelle image ! Un petit coup de TEAMVIEWER rapproche/éloigne la séance prévue.

Exemple : Un proche, en 1 an, n'a installé que PICASA et cuisine IKEA, un peu de CLOUD, et qq bricoles.
Ça a pris 40 minutes à réinstaller, après ma restau !
Pour ses modifs de photos PICASA, ça m'a pris 15 minutes
de trouver sa BDD !
Donc en tout 1h pour 1 année : il a SEVEN SP1, point-barre ! (pas de KB122222 !).

Pour le commun des mortels, le minimum, c'est un post-it sur le bureau, avec le téléphone du prestataire !

(ne parlons pas du présent cas, avec des données non-sauvegardées, qui plus est sur la système et dans un emplacement inconnu ;
du présent cas, je disais, où revenir à une image ancienne ferait, cette fois pour de bon, perdre toute photo rajoutée entretemps)

Argument irrecevable : il ne faut pas exagérer, et me fourguer les c... des autres. Je proscris les images systèmes s'il n'y a qu'une partition !

Un OS évolue sans cesse, car il a à évoluer sans cesse étant donné que c'est son job ;
et il faut le laisser faire, je ne vois pas en quoi ça compromettrait quoi que ce soit au niveau "clean" (à moins que ça ne veuille dire à poil ...)

Son job est de fournir une boîte 2013 qui fait certaines choses. J'achète la boîte et m'en sers. Je verrai en 2014, si je veux acheter la release !

Un OS ça évolue : oui, de 1.0 à 1.1, 6 mois après, ou de XP à XP SP1 et pas KBxxxxxxx qui corrige KByyyy de la veille, en automatique.
Quand on voit tous les pbs crées par WU, le plus gros risque, dont il faut se protéger, c'est WU (ce n'est même pas un risque mais une certitude !)
Un échantillon de l'hérésie MS, nouveau dogme, "inventeur de problèmes" : Problemes bloquants de mise à jour WINDOWS (non résolus pour les 3/4)

Non à WU automatique : préconisation inconditionnelle
!

Une maj doit être pensée par le développeur, puis, par le user ; aucune des 2 phases n'a lieu !
Il ne s'agit pas d'une maj, mais de plusieurs simultannées, non concertées ! Les équipes de KBxxx sont scindées, indépendantes, concurrentes.
Une MAJ est une chasse gardée, qui défend son "projet", et les échanges dissuadés, voire empêchés.
Voici je suis à la compta, le PC s'est mis en panne tout seul, et je comprends rien à ce qu'on me dit de faire ; dois-je m'inscrire à Polytechnique ?

Une maj ne règle pas un problème, mais ... en crée 10 potentiels ou ... réels !

Donc, pas de WU automatique ; juste une petite KBxxxxxx, cadeau de Noël et pas comme un ramassis avarié : en suivant le conseil usuel,
de préférer le site de NVIDIA, pour MAJ mon pilote, j'ai planté mon PC ; la KB xxxxxxx, cette fois, a été parfaite !

"toute création de nouvelle image est forcément précédée d'une ... restau"
Ah bin voilà qui est intelligent : pourquoi faire une nouvelle image s'il n'y a pas de différence avec une supposée "idéale" ?{#}

Réponse : Pour garantir des images CLEAN et éviter la saturation des forums avec blocages, dysfonctionnements, BSoD ...
On ne peut pas prétendre désinstaller pour revenir à la case d'avant : après une succession de désinstall, on a un champ de mines !
Voici un échantillon : Désinstall à multi-coups, mais barillet enrayé. WINDOWS incohérent_Désinstall_impossible (3/4 non résolu) ;

A moins de disposer d'un moyen de "rollback" (retour) à peu près infaillible comme l'étaient Goback et NetSysReturn sous XP,
ou maintenant Try & Decide, une image c'est pour un oui ou pour un non (tu te rends compte que si ton OS est bien entretenu,
c'est 2 minutes avec un SSD, à peine quatre fois plus avec un DD normal ?).
On" en garde trois ou quatre en cas d'anomalie non décelée depuis les deux dernières (à jeter dans ce cas), et basta.

On n'est pas là pour échanger nos pratiques : tu es le plus qualifié, n'as pas de conseil à recevoir, ne figure pas dans le "ON" !
Mais, "ON" doit convaincre d'imager et expliquer la mise en oeuvre.
Ta démarche, de faire des images séquentielles, et de jeter les antiquités,
t'est reservée, car tu sais gérer ton OS.

Chez 99% l'OS est corrompu : désinstall, test, arrêt brutal du PC (bouton ou EDF), souris qui dérape, séance d'ordi en méforme (fatigue...),
nettoyeur abusif, arrêt forcé de tâches rétives. La config se dégrade inexorablement de jour en jour, de mois en mois !

Leur faire imiter ta pratique, au long de cette dégradation,
et son cumul d'install/désinstall conduit à l'échéance fatale (plus d'OS et images HS !).
Les béotiens qui t'écouteraient, n'ont pas tes capacités, et, la catastrophe annoncée étant venue,
quand ils devront faire marche arrière,
ce sera comme avec les points de restau : la n-1 sera corrompue, aussi, et son WINDOWS INSTALLER aussi !

Tout le monde n'a pas tes goûts, donc pas forcément non plus tes pratiques. 

Dans les qq listes de système bloqués, soumises plus haut, aucun n'avait mes pratiques !
Par contre, convertir de nouveaux adeptes à ta pratique, abonderait ces listes.
Ce n'est pas une question de goût ou de préférence, mais de faisabilité : pour les images, je ne présente pas une organisation personnelle,
mais je décris les figures imposées. On peut y greffer des figures libres (voir plus bas ESSAI DE SYNTHESE)
_____________________________________________________________________________
_ccccccccICI S'ARRETE LA RÉPONSE (la suite est une contribution hors topic
)ccccccc _
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

I. Constat : le PC fait un bon départ, puis s'essouffle, puis finit par chuter !

Les participants actifs du forum de PC Astuces, sont autonomes pour manager leur PC.
Ils savent, mieux que les autres (obligés de passer par un prestataire), quoi faire pour utiliser leur PC.

Ils savent que, forcément le PC se dégrade, et que ça fait partie de son entretien, de le régénérer à neuf, après quelques mois.
Ils croient que cette régénération est synonyme de "formater" (son corollaire étant "tout installer"), grosse opération, à différer, tant qu'on peut !

Ils savent aussi, que des incidents peuvent conduire à la même grosse opération : blocage du lancement de Win, blocage dans Windows,
panne de connexion,
écran bleu BSoD, désinitialisation (affichage défaillant), blocage souris/clavier, dysfonctionnements variés.

cccccLes causes possibles sont multiples : fausse manip, perturbation électrique, bug système ou applicatif,
contamination virale, erreur de mise à jour.

Pour différer cette grosse opération, une préconisation s'est imposée, la fameuse bande : AVAST + WINDOWS UPDATE + RESTAU + CCLEANER ...
Elle est répétée, moutonnièrement, à titre de méthode Coué, mais
il semble y avoir un bug quelque part :
le forum montre de nombreux PC, à la ramasse, virusés, en panne, la plupart des topic.queurs en déroute, ayant respecté les consignes.

Ces consignes, non seulement, sont inefficaces pour protéger le PC, mais sont tout aussi inefficaces, quand l'inéluctable se présente.

Cette bande est non seulement inefficace et inutile, mais elle est nocive :
  • Quand tout va bien (c.à.d. avant la panne !), le PC rame, travaille tout le temps, pour lui-même, même quand vous ne faites rien
    (le voyant CPU clignote, le voyant disque clignote, la tête de lecture gratte tout le temps)
    Le PC veut bien travailler un peu pour vous, mais en ramant de plus en plus (vous êtes déçu que le sablier soit si peu "design" !).
    On en voit, qui bootent plusieurs minutes pour arriver à l'écran d'accueil.

    Cette dégradation, ce ralentissement, cette consommation de ressources sont dus, en grande partie à cette bande, à laquelle se joint
    le processus d'indexation, qui veut tout indexer en permanence, de peur de vous faire perdre qq secondes lors d'une recherche hypothétique.


    ccccQuand je passe sur 1 stand de salon informatique, il y a souvent, dans une démo, sablier, voyants, bruit caractéristique
    cccc
    de la tête, alors qu'il est en train de me montrer un écran fixe, où il n'y a rien à faire : je demande alors toujours

    cccc
    "Mais qu'est-ce qu'il est en train de faire". 9 fois sur 10, la même réponse fuse : "Mais c'est WINDOWS"

    cccc
    (pourtant, ce sont en principe, des pros de l'Informatique !)


    Pour faire bonne mesure, certains "améliorent" le score de malfaisance, en ajoutant l'action kamikaze des "réparateurs" de BdR,
    qui, en moyenne, résorbent les petites incohérences inoffensives, et aggravent les autres !
    Certains de ces prétendus optimiseurs, ont comme seul mérite de ne pas aggraver la situation, ou tout au moins de ne pas le montrer !

    ccccJ'ai testé leur action sur le champ de mines, laissé par le "prédateur-issime" MICROSOFT OFFICE lors de sa prétendue désinstall.
    ccccIl reste plusieurs milliers de clés 2 ou 3 ou 4 : disons 3000 clés, car j'en avais marre de défller les écrans pour essayer de compter !
    ccc(Il y en a d'autres, tel KIES, car je fais plein de tests pour ce post. Je compte à grosses louches, car le détail devient ridicule !
    LoccLors de la tentative de nettoyage de la BdR, CCleaner propose 1 écran (disons entre 40 et 80), WiseRegistryCleaner
    ccccpropose 4 écrans, et Glary 6 écrans donc moins de 500 clés, alors que plusieurs milliers sont à supprimer ou à modifier !
    ccccEst-ce qu'au moins, les rares clés proposées par ces 3 outils, piochaient dans le bon tas ? Même une réponse affirmative
    ccccne serait pas bonne, car, en sélectionner certaines, peut aggraver les incohérences.

    ccccMême ceux qui se disent satisfaits du nettoyage, n'ont pas été regarder quelle incohérence supplémentaire est apparue,
    ccccqui ne se manifestera, qu'en cumul fatal, lors d'une prochaine install ou désinstall ou ... nettoyage !

    ccccInutile de désigner le vainqueur, quand il faut choisir entre 3 chaloupes percées, et qu'on va sombrer.

  • l'accident lui-même, est souvent dû à cette bande elle-même, qui impose au système des tâches lourdes, avec une concurrence de priorités,
    inconciliables, alors que le système est déjà bien occupé par la maîtrise les incohérences d'une BdR malmenée
    par des mises à jour WU non coordonnées, par des "désinstallations" dont le nom trompeur rassure à tort, par des pseudo-réparations
    de BdR, faites par des outils dangereusement libres d'accès (WISE REGISTRY, REGREPAIR, TUNE UP), et enfin par des outils de
    désinstallation "Mr Propre", qui prétendent remettre le système au niveau d'avant l'installation (REVO, ZSOFT...)
 
II. Synthèse des réponses éparses dans d'anciens topics
 
J'ai déjà indiqué, dans divers topics, des éléments partiels de préconisation.
(la 7è n'est pas une préconnisation, mais votre récompense, si vous avez respecté les autres).
  1. Non aux antivirus à base de signature (passoires inutiles) ! (voir on peut travailler sans anti-virus).
  2. Oui aux images_Non à la restau systeme_Non-a-WU : images-restau-windows-update
  3. Non à WU automatique (voir plus haut + ligne précédente).
  4. Éviter les désinstallations de soft (que vous pouvez/devez appliquer à 100%, si vous passez aux images de référence)
  5. Banissez les outils de désinstall (REVO ...) : pas-de-désinstalleur.
  6. Banissez les outils d'optimisation de BdR automatiques (on pourrait utiliser certains outils de tweak ? = mais c'est ... inutile ll)
  7. STOP AUX ECRANS BLEUS DBoS, AUX BLOCAGES, AU FREEZAGE, AU PC QUI AFFICHE LE SABLIER DANS UNE FEUILLE EXCEL !
 
En cas d'adoption de la pratique de l'imageage (et uniquement dans ce cas),
les points 1 et 3 peuvent être maximisés, en ne gardant que la partie surlignée ! Ainsi, ces 2 points deviendront :

1. Non à tout antivirus ;
3. Non à WU : pas de maj systématique, ni automatique, ni manuelle (maj ponctuelle "rare")

III. Adoption d'une nouvelle gestion de son ordi : l'imageage et ses libéralités !

L'usage de votre PC, était fait de tâches et contraintes, que devait compenser, le bénéfice d'un PC efficace.
Et non ! Vous deviez lui consacrer temps et énergie, mais en plus il traîne la patte, vous fait attendre,
et aléatoirement, sans prévenir, il vous plante, vous imposant une longue ré-installation.

A. Si vous adoptez les images de référence, franchissez le rubicon : offrez vous le PC qui vous libère :

  • des taches d'entretien de la partition système (occupez vous de vos fichiers !) : plus de nettoyage ; plus de défragmentation
  • de toute future ré-installation du système et de vos logiciels (et de tout futur formatage)
  • de tout ce temps perdu à réparer les pannes de mise à jour, de désinstall, de connexion, de BSoD ...
  • des attentes, imposées par l'ordi (qui travaille pour lui au lieu de travailler pour vous)
  • du dépannage interminable, en cas d'infection virale
  • de tous autres défauts, qui vous pèsent, mais pour lesquels, vous estmez disproportionné de tout ré-installer.

En pratique, ce qui va changer.

  • désactivation de la restauration système (vous pouvez toujours créer un point-restau manuel : pour le fun, votre culture, ou autre ...) ;
  • désactivation de WINDOWS UPDATE (vous pouvez toujours en installer, au détail) ;
  • désactivation de l'indexation ;
  • plus d'anti-virus : en tous cas, ne plus installer AVAST (lourd, consommateur de ressources, inefficace) ;
    les maximalistes n'en installeront pas d'autre ; est conseillé l'install de ESET (très léger, sa présence est indolore ; assez efficace !) ;
  • plus de nettoyage de fichiers de la partition système : ni CCleaner, ni GLARY (on s'en sert encore pour ses fichiers perso, sur D:\ !) ;
  • plus d'optimisation de BdR : ni CCleaner, ni TUNE-UP, ni WiseRegistrySystem, ni REGREPAIR ... ;
  • plus de défragmentation de la partition système ;
  • plus aucune désinstallation ;
  • plus de désinstalleur : ni REVO, ni ... ;
  • adoptez les portables : lors du nouveau départ, ne pas installer, si on trouve le portable correspondant !
  • résumé de tous les autres points : vous ne vous occupez plus de votre système

Nota1: Vous pouvez (pour le fun, votre culture, ou autres raisons), changer n'importe quel élément,
ccccccpuisque vous êtes à 1/4 d'h d'une installation neuve !
ccccccVous pouvez donc tester REVO, faire des désinstall, REGREPAIR, WINDOWS UPDATE et tout, et tout ..., et même un petit virus,
ccccccmais pas trop quand même car un virus peut être méchant, et s'en prendre à vos données ;
ccccccet si c'est un rootkit, il faudra, sans doute, faire autre chose, avant de restaurer votre image.

Nota2 : Très léger, votre système, supportera bien très bien les bureaux virtuels, et même la virtualisation.

B. En cas de problème de n'importe quel ordre :
  • panne au boot (refus de lancer Windows, Windows freezé sur accueil) ;
  • usage incontrôlé des options de réparation (touche F8 au boot) ;
  • affectation de mot de passe administrateur, et oubli de ce mpass ;
  • freezage d'une appli ou de Windows ;
  • perte de configuration (dés-initialisations diverses : affichage défaillant, configuration audio impossible à retrouver) ;
  • paramètres de connexion (réseau ou Internet) cassés ;
  • panne de clavier/souris
  • infection virale
  • tout handicap, non bloquant, pour lequel, vous auriez hésité, pendant des jours/semaines, devant l'ampleur d'une ré-installation totale

cccRestaurez votre image de référence (ou votre image de travail)

cccTemps mis entre la panne totale et le retour du bureau : 5 ' restau + 10 ' boot du CD, reboot disk = 1/4 h maxi (tout compris).

cccVous êtes toujours à 1/4 d'heure d'une installation neuve !

C. Mise en pratique chronologique des images.

  • Si vous êtes partitionné, démarrez la séquence chronologique des images de références.
  • Sur la 2è image : supprimez la restauration système, l'indexation, WINDOWS UPDATE et n'installer aucun antivirus !

Annexes .

Restau système : c'est un processus contre-nature, car il veut figer une situation active (comme les images crées à chaud).
En conséquence : désactivez la restau auto ; si vous utilisez les point-restau manuel, fermez absolument tous les programmes, avant le snapshot.

 



Mon PC affiche l'accueil en 50", tous voyants éteints, aucun bruit ! (avec ou sans ESET) : tourne comme une horloge, dispo 100% du temps !

Retrouvez un PC qui marche (et allez y mollo, sur les sites louches et les pièces attachées inconnues).


Si vous retirez le PC des mains des confisquateurs de ressources (WU et AVAST et restau auto), vous retrouvez un PC qui galope, offrez vous de petits écarts :

un antivirus lourd, qui ne sert à rien, on l'a supprimé ; on peut le remplacer par "rien", ou, mieux, par un autre plus efficace (action sur base heuristique)
ESET SMARTSECURITY analyse le comportement et non la signature (est insensible à la nouveauté et ... à l'ancienneté), est en moyenne
nettement plus efficace, et ...très léger sur la machine (pas de ralentissement observable !).
Évidemment, il ne faut pas abandonner sa propre responsabilité, et il faut limiter les risques ! (nota : ESET est payant)
L'important c'est la ligne : une fois la ligne connue, on peut s'en ... écarter (car on connait l'écart, et on peut la rejoindre).

En fait, on n'est pas, dans 2 visions antagonistes : on a un prisme commun, à savoir les images (d'autres, aussi)
On pourrait trouver une synthése des 2 approches : elle éviterait les accrochages inutiles (perte de temps) ; elle pourrait être la référence opposable.

Le principe est la "directive carrée" qui dit ce qu'il faut faire, pour reproduire une situation (non pas une image supposée idéale,
mais une image à contenu défini : on acquiert WINDOWS 8 = ce n'est pas un produit idéal mais c'est un contenu défini !).


IV. Essai de synthese (il faut valider les principes, puis rédiger ...)

  1. Adopter une attitude délibérément favorable envers le portable ;

    Définition de la bibliothèque de base de portables : voici le coeur de départ (bureautique, multimedia, Lan-Tcom, système ...
    (OPENOFFICE + LIBREOFFICE, FIREFOX et THUNDERBIRD, FREECOMMANDER, VLC, CDEX, AUDACITY, MP3TOOLKIT,
    ASHAMPOO BURNING, DITTO, 7ZIP, PDFXChangeViewer, FASTSTONE CAPTURE et VIEWER, CCleaner, NOTEPAD++,
    PHOTOFILTRE, INKSCAPE, FORMATFACTORY, HWINFO, SYNCHRONIZER, MOZBACKUP, DEFRAGGLER, TEAMVIEWER, DON'T SLEEP,

  2. PARTITIONNEZ (impératif)

    Partitionnement : obligatoirement 2 partitions (au minimum).

  3. Une liste blanche, à seuil de tolérance très bas, autoriserait certaines désinstallations dans une image de référence.
    La liste noire ne servirait qu'en interne, pour indiquer que ce soft a été évalué (négativement, forcément).
    Nota : la liste blanche est dure à garnir, car PARAGON (l'imageur) désinstalle bien, mais laisse une *.DLL (est-ce admissible ?).
    Créer une liste grise, pour les cas "douteux", ne semble pas pertinent.
  4. Annexe : il est conseillé de ne laisser aucun disque annexe, en piste, lors de l'installation d'un OS.
    (pour cause d'attribution prématurée de lettre-unité, suivie de plantage, blocage, incohérence lors de prochaines sessions).

L'imageage.

  1. PHASE I : création d'images de référence.
Faites une image de référence de chaque grande étape : pour ne pas tout refaire (en cas de raté), et pour avoir des cumuls différents.
On peut éliminer les cousins, et ne les faire que plus tard : donc, on diffère la 4 et la 5.
Comme on construit l'image complète, par étape, on crée la 3, par obligation !
  1. SEVEN brut, non activé puis ==> dans la foulée SEVEN brut activé (et suppression de la 1ère)
  2. ajout de tous les paramètres ==> options d'affichage, asociations, système (déplacer swap et TMP, virer restau et WU, variables environnement...)
  3. SEVEN + developpement =====> DREAMWEAVER, WINDEV...
  4. SEVEN + MULTIMEDIA =======> PHOTOSHOP, VIDEO, MUSIQUE...
  5. SEVEN + METIER ===========> gestion/finance ou CAO ou garagiste...
  6. SEVEN 2 + 3 + 4 (contenu cumulé 2 + 3 + 4)
  7. SEVEN 2+3+4+5 complète (avec scanner, imprimante...), servant à évoluer
  8. votre image de référence maximale
  9. faites une image maximale BIS : avec ESET SMARTSECURITY
    (qui devient votre REFERENCE SUPREME)

Si dans 1 an, vous changez votre atelier MULTIMEDIA, refaites la 4 et la 6 et la 7 (aucune désinstall : image CLEAN).

2. PHASE II : 2 voies peuvent être suivies pour imager les apports secondaires.

  1. Vous installez/désinstallez ; puis vous faites une image A (un peu corrompue) ;
    puis vous recommencez = image B (un peu plus corrompue)...; C ...(encore plus corrompue) ...
    Au 1er ratage, vous revenez sur vos pas ;
    Vous optimisez votre temps, en acceptant un contenu, sans garantie.
    En dernier recours, vous revenez à une des images de référence !

  2. Vous installez des bons et des mauvais ; vous ne désinstallez rien, et inventoriez les bons à garder ;
    vous stoppez le jour J ; restaurez votre dernière image ;
    ré-installez les bons et refaites l'image : c'est plus long, mais contenu CLEAN !

Vous pouvez, de plus, mixer les voies ! (et pratiquer une politique de "cousins" = cumuls croisés, plus ou moins exhaustive)



Modifié par PLC27370 le 10/09/2013 17:25
leongka
 Posté le 13/06/2013 à 17:54 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien

{#}

tu discutes tout seul {#}

Publicité
PLC27370
 Posté le 13/06/2013 à 19:44 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Non,

En des anciens temps, j'avais demandé un forum de brouillon, pour préparer les posts,
car on ne peut pas faire de sauvegarde en rédigeant (sinon dès qu'il est sauvegardé une fois,
il est immédiatement publié, en pleine rédaction).

De plus des tests de fonctionalités de mise en page étaient impossible.

On s'était moqué de moi, et des posts s'étaient élevés, pour contester ce besoin, mais en argumentant,
j'ai presque eu gain de cause chez PCA, sauf que l'idée a été déformée, et a donné naissance à ce forum des essais,
qui pour moi aurait dû rester confidentiel, réservé au seul auteur.

Maintenant c'est public, mais je maintiens mon idée.

C'est mon brouillon, c'est mon bloc-note. Je ne peux pas empêcher de lire,
mais je fais comme si c'était privé (avec des réserves quand même ! )

C'est la 3è fois, que ça m'arrive, donc, je jongle avec mes posts existants,
pour ne pas en créer de nouveaux, afin qu'ils ne remontent pas en proposition de lecture !
Ce qui fait que parfois c'est décousu, multisujets ...

Page : [1] 
Page 1 sur 1

Vous devez être connecté pour participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !
Recevoir PC Astuces par e-mail


La Lettre quotidienne +226 000 inscrits
Avec l'actu, des logiciels, des applis, des astuces, des bons plans, ...

Les bonnes affaires
Une fois par semaine, un récap des meilleurs offres.

Les fonds d'écran
De jolies photos pour personnaliser votre bureau. Une fois par semaine.

Les nouveaux Bons Plans
Des notifications pour ne pas rater les bons plans publiés sur le site.

Les bons plans du moment PC Astuces

Tous les Bons Plans
44,99 €Nintendo Game & Watch The Legend of Zelda à 44,99 €
Valable jusqu'au 18 Septembre

Amazon propose en précommande la Game & watch The Legend of Zelda à 44,99 € livrée gratuitement. Avis aux nostalgiques : après avoir été vendue à plus de 43 millions d’exemplaires dans le monde, Game & Watch fait son grand retour ! Avec Game & Watch : The Legend of Zelda, profitez des grands classiques The Legend of Zelda, The Legend of Zela II : The Adventure of Link, et The Legend of Zelda : Link#146;s Awakening ainsi que d’une version spéciale du jeu Vermin. Ce nouvel appareil fait également office d’horloge avec 35 animations disponibles, pour tous les amoureux du rétro-gaming. 

La console sort le 12 novembre. Vous serez débité au moment de l'expédition.


> Voir l'offre
10,10 €Hub 4 ports USB 3.0 Sabrent avec commutateurs à 10,10 €
Valable jusqu'au 19 Septembre

Amazon fait une promotion sur le Hub 4 ports USB 3.0 Sabrent à 10,10 €. On le trouve ailleurs autour de 14 €. 4 commutateurs lumineux vous permettront d'activer ou non chaque port USB 3.0.


> Voir l'offre
155,89 €Kit de 32 Go (2x16 Go) de mémoire DDR4 Corsair Vengeance RGB Pro 3600 MHz à 155,89 € livré
Valable jusqu'au 19 Septembre

Amazon Allemagne fait une promotion sur le kit de 32 Go (2x16 Go) de mémoire DDR4 Corsair Vengeance RGB Pro 3600 MT/s CL18 à 151,16 € (avec la TVA ajustée). Comptez 4,73 € pour la livraison en France soit un total de 155,89 € livré alors qu'on le trouve ailleurs autour de 190 €. Vous pourrez personnaliser la palette de couleurs directement depuis le logiciel Corsair iCU.

Vous pouvez utiliser votre compte Amazon France sur Amazon Allemagne et il n'y a pas de douane.


> Voir l'offre

Sujets relatifs
Ceci est un brouillon 2 pour préparer un topic ou une réponse
Ceci est un brouillon 1 pour préparer un topic ou une réponse
essai post avec image
essai post sur PCA
joindre un document PDF sur un post
mettre une image dans le post
plusieurs citations dans un meme post
Où est passé mon post ???
essai de post de configxorg
Mettre plusieurs images dans un post
Plus de sujets relatifs à Brouillon de post :
 > Tous les forums > Forum Forum des essais