× Aidez la recherche contre le COVID-19 avec votre ordi ! Rejoignez l'équipe PC Astuces Folding@home
 > Tous les forums > Forum Les mains dans le cambouis
 envie de booster votre PC ? TUTO pour Overclocking
Ajouter un message à la discussion
Page : [1] 
Page 1 sur 1
romsk
  Posté le 28/05/2008 @ 02:30 
Aller en bas de la page 
Astucien

Moins complexe qu’il n’y parait, l'overclocking (OC) est à la portée de tous pour peu qu’on prenne le temps d'essayer de comprendre comment fonctionne une carte mère.

Il y a au moins deux bonnes raisons pour faire de l’OC :
- parce que ça va permettre d’avoir un PC bien plus performant
- mais aussi permettre de mieux comprendre le fonctionnement de son PC

Tout ce qui suit se veut une synthèse de ce qu'il est important de connaitre pour parfaitement configurer son overclocking et je vous recommande également la lecture de différents sujets s'y rapportant sur le net, notamment les excellents sujets dont je me suis inspiré de Supermattt, Vant@ge, Pydon (grand merci à eux et pardon à tous les autres que j'ai oublié de citer...), sans oublier les sites spécialisés tesl syndrome-oc ou overclocking-masters.

Je ne parlerai ici que de ce que je connais, c'est à dire l’OC des processeurs Intel Core 2 Duo (et Quad Core) mais la démarche avec un processeur AMD est (probablement) la même.
Je parlerai également plutôt des cartes mère Gigabyte (car c'est ce que j'ai ), mais c'est pareil (ou presque) sur les autres CM...

Le sujet s’articulera en différentes parties :
- rationnel sur lequel repose l’OC
- les différents composants importants et leur fonctionnement
- le pas à pas détaillé pour faire votre overclocking
- ce que ça donne en image sur mon PC

.

. I - LE RATIONNEL :

l'overclocking consiste à augmenter la fréquence et parfois le voltage du processeur, mais aussi d’autres éléments comme le chipset ou la mémoire.

L’OC des processeurs Core 2 Duo repose, outre leur robustesse et leurs performances, sur le fait qu’ils chauffent peu et surtout qu’ils sont nettement sous-exploités lorsqu'ils tournent à leur fréquence nominale. En effet, une gamme complète de processeurs n'est basée que sur un ou deux processeurs produits en série et qui, après toute une série de tests complexes, vont être qualifiés en usine dans différentes gammes de fréquences. Si un processeur est parfaitement stable à 3GHz, il ne sera certifié qu’à 2GHz car le constructeur veut être sûr de ne pas avoir de problème. On peut donc, en overclockant un CPU milieu de gamme, arriver exactement aux mêmes performances qu’un modèle bien plus cher qualifié dans des fréquences plus élevées. L’OC consiste donc à simplement exploiter les marges fixées par les constructeurs.

Les processus de fabrication reposent cependant sur différentes variables (qualité des galettes de silicium, chaîne de montage optimisée, usines plus ou moins récentes…) qui expliquent qu’il puisse y avoir des différences entre 2 processeurs pourtant strictement identiques.Pour s’y retrouver les constructeurs (Intel et AMD) gravent des numéros de série sur leurs puces, ce qui permet de savoir où et quand ils ont été produits. Le cas échant, ces numéros peuvent permettre à postériori d’identifier certaines séries de processeurs qui s’OC très facilement (ce qu’on sait vite en parcourant les sites spécialisés). On serait donc en droit d'attendre des potentialités comparables de processeurs issus d'un même batch, mais il ne faut pourtant pas généraliser pour autant car de nombreux autres critères peuvent intervenir…

Tout ceci conduit à une des premières lois de l'overclocking : Un processeur donné n’aura pas forcément le même comportement et les mêmes capacités d’OC qu’un autre processeur "identique"

La 2ème notion à garder présente à l’esprit est que l’OC vous expose en théorie, compte tenu de la montée en température, à la dégradation voire la destruction de certains composants (processeur, barrettes RAM, chipset…), mais en pratique ce risque est (très) faible si l’on respecte les précautions que je liste ci-dessous. En effet les processeurs sont conçus pour pouvoir tourner plus vite que leurs spécifications commerciales. Ils ont d’autre part de même que les CM des protections thermiques, et ce qu’on croit être des problèmes de fonctionnement (reboot intempestifs, écrans noirs, BSOD, blocages nécessitant un Clear Cmos), correspondent en réalité à des systèmes de protection du CPU et de la carte mère.

Je ne ferai enfin qu’un bref commentaire sur la qualité du matériel qu’il faut avoir si l’on veut pouvoir se lancer dans un OC :

- il faut une carte mère de qualité dotée d’un bon chipset (NorthBridge), d’un FSB suffisamment élevé et d’un BIOS adapté (modification des voltages, fréquences, timings de mémoire), et d’emblée ça condamne les PC de marque ou les carte mère 1er prix.

- Il faut une alimentation de qualité, stable et suffisamment puissante car tous les composants OC vont consommer plus d’électricité : ainsi un CPU Core2duo consomme environ 60-70W d'origine, mais une fois overclocké il pourra consommer 120W et plus, et il en est de même pour les barrettes mémoire, le chipset...etc

- Il faut des barrettes RAM de qualité (grande marque), en choisissant bien la fréquence de fonctionnement qui doit être adaptée au processeur et surtout à l’OC qu’on compte faire, et en privilégiant les barrettes ayant un timing serré (on reverra ça plus loin)

- il faut un bon refroidissement de votre matériel (radiateur de qualité et ventilateurs adaptés, voire watercooling)

- et enfin il faut un processeur ayant un bon potentiel d’OC : plusieurs modèles se distinguent notamment grâce à leur coefficient élevé (ce qui, comme on va le voir, est un très bon critère d’OC).

.
.

.II - LES COMPOSANTS IMPORTANTS :

.
- Le Processeur (CPU) est l'unité de calcul de l'ordinateur
- La Mémoire Vive (RAM) est le lieu de stockage des données dont le processeur va avoir besoin
- Le Chipset NorthBridge (NB) fait l'interface entre la RAM, le processeur, et la carte graphique
- Le Chipset Southbridge (SB) s'occupe de la gestion de tout le reste (Disque durs, USB, Son, BIOS, Réseau …)

.
.

Le NorthBridge (NB) est parfois appelé (G)MCH, pour Graphic and Memory Controller Hub (c’est d’ailleurs cette appellation qu’on retrouve dans le BIOS)
le Northbridge sert essentiellement à faire transiter les données entre la RAM et le processeur (à une certaine fréquence), mais il communique aussi avec le Southbridge.
comme le CPU, le NB est un composant en silicium fonctionnant à une certaine fréquence et à un certain voltage, et pour le faire monter en fréquence il faut parfois augmenter son voltage dans le BIOS.

Le FSB (Front Side Bus) quant à lui correspond simplement aux connexions qui relient le chipset au processeur : ce n’est donc en réalité qu’un ensemble de fils, une simple autoroute où transitent les données,

.
.
.
1- 1ère notion à éclaircir : La Fréquence

Ne pas confondre fréquence d’horloge et fréquence de fonctionnement,
et ne pas confondre non plus fréquence et FSB.

La fréquence de fonctionnement d’un processeur (exprimée en Hertz), correspond au nombre de bits envoyés ou reçus par seconde : ainsi, un E6600 fonctionnant à 2400 MHz traite 2,4 milliards d’informations élémentaires (1 ou 0) par seconde.

Pour des raisons historiques, la fréquence de fonctionnement du processeur est égale à la fréquence d’horloge multipliée par un coefficient multiplicateur.
Exemple : Core 2 Duo E6600 : 266MHz (fréquence d’horloge) x 9 (Coeff. CPU) = 2400 MHz

Le processeur n’est donc qu’un « coefficient multiplicateur », et c’est la fréquence d’horloge qu’on règle dans le BIOS (clock generator sur le schéma) qui va déterminer sa fréquence de fonctionnement, mais aussi la fréquence de fonctionnement de chaque composant de la CM, notamment la RAM et le NorthBridge.

C’est donc la fréquence d’horloge qui est le dénominateur commun, et s’il n’y a qu’une chose à retenir ce sont les 3 formules suivantes (quand vous avez compris ça vous avez tout compris sur l’OC) :

Fréquence processeur = fréquence d'horloge x coefficient multiplicateur
FSB de la carte mère = fréquence d'horloge x 4
Fréquence de la RAM = fréquence d'horloge x ratio de mémoire RAM

* Ceci explique pourquoi la modification de la "fréquence d'horloge" modifie également la fréquence de fonctionnement des autres composants lors d'un OC

* Ceci explique les problèmes qui peuvent apparaitre quand on OC un processeur (instabilité et plantages) et la nécessité d’avoir un matériel équilibré. En effet chaque composant, tout comme le CPU, devient instable au-delà d’une certaine fréquence de fonctionnement, et si le matériel est déséquilibré (CPU et carte mère de qualité mais RAM de bas de gamme par exemple), le composant de bas de gamme (ici la RAM) va dépasser rapidement ses limites de stabilité quand on augmentera la fréquence d’horloge et le système va planter alors qu’on aurait pu encore monter la fréquence du processeur…

* Ceci explique aussi le processus à respecter quand on fait un OC : il faut tester un par un les composants pour connaitre les limites de chacun et ainsi pouvoir au mieux décider quelle fréquence d’horloge, coef et ratio appliquer.

* Ceci explique enfin pourquoi les processeurs ayant un coef élevé sont parfaits pour faire de l’OC : tout simplement parce que l’on pourra atteindre des fréquences de fonctionnement élevées simplement en jouant sur le coef sans avoir à monter le FSB trop haut (ce qui permettra de ne pas atteindre les limites de stabilité des autres composants). Il faut cependant garder en mémoire que la bande passante (= débit des données) est quand même proportionnelle au FSB et qu’il faudra toujours essayer d’avoir le FSB le plus haut possible : tout est donc une histoire de compromis quand on fera la synthèse de son OC.

correspondances dans le bios:
Fréquence d'horloge = CPU host frequency
Coefficient multiplicateur = CPU host clock control
Ratio de mémoire RAM = System memory multiplier

dans les bios Gigabyte les ratio de ram généralement disponibles sont 2 - 2,5 - 3 - 3,3 - 4 et la correspondance avec les ratios réels (qu’on trouve dans d’autres BIOS) est la suivante :
1:1 = 2
4:5 = 2,5
3:4 = 2,66
2:3 = 3
3:5 = 3,33
1:2 = 4

voici la liste des coefficient multiplicateurs disponibles sur les Core2Duo et les Quad core:
E4300 : de 6 à 9
E4400 : de 6 à 10
E4500 : de 6 à 11
E6300 : de 6 à 7
E6320 : de 6 à 7
E6400 : de 6 à 8
E6420 : de 6 à 8
E6600 : de 6 à 9
E6700 : de 6 à 10
X6800 : de 6 à 31 d'origine à 11
E6550 : de 6 à 7
E6750 : de 6 à 8
E6850 : de 6 à 9

Q6600 : de 6 à 9
Q6700 : de 6 à 10
Q6650 : de 6 à 7
Q6770 : de 6 à 8
QX6700 : de 6 à 31 d'origine à 10
QX6800 : de 6 à 31 d'origine à 11
QX6850 : de 6 à 31 d'origine à 9
QX6950 : de 6 à 31 d'origine à 10

Quelques explications supplémentaires :

Sur les plateformes Intel, le FSB est désormais capable, à fréquence d’horloge égale, de transporter quatre fois plus d'informations que les anciennes générations de CM : c’est ce qu’on appelle le "Quad Pumped". Il faut donc diviser par 4 les chiffres marketing de FSB pour revenir à la fréquence d’horloge réelle : ainsi un "FSB 800" a une fréquence réelle de 200 Mhz et un "FSB 1333" une fréquence réelle de 333 MHz.

Il en est de même pour la mémoire : l’apparition de la technologie DDR (Double Data Rate) a permis, à fréquence d’horloge égale, de doubler le traitement des informations par rapport à la SDRAM. Sans scrupule, les différents services marketing en ont profité pour jeter le flou et modifier leurs appellations : ainsi par exemple la PC2-6400 s’appelle également DDR2-800 mais fonctionne à une fréquence réelle de 400 Mhz.

Pour trouver la fréquence réelle, il faut diviser par 16 le chiffre indiqué sous la dénomination PC2-XXXX :
- PC2-5400 = DDR2-667 = DDR2 fonctionnant à une fréquence réelle de 333 MHz (5400 : 16 = 333)
- PC2-6400 = DDR2-800 = DDR2 fonctionnant à une fréquence réelle de 400 MHz (6400 : 16 = 400)
- PC2-8000 = DDR2-1000 = DDR2 fonctionnant à une fréquence réelle de 500 MHz (8000 : 16 = 500)

Pour l’OC, se souvenir que ni la tension, ni la puissance, ni la température d'un processeur n'influent directement sur les performances : seule l'augmentation de la fréquence de fonctionnement apporte un gain.

.

.
.
2- 2ème notion à éclaircir : Tension, Puissance et Température

La tension (voltage en anglais) s’exprime en Volts. La tension du processeur dans le BIOS s’appelle Vcore.
plus la tension est haute, plus le processeur (ou autre composant) pourra monter en fréquence.

Attention cependant au risque thermique (voir ci-dessous), mais globalement les Core 2 Duo d'INTEL sont très résistants et le risque de casse est donc extrêmement faible voire nul si on reste « raisonnable », si on a un refroidissement efficace et si on surveille bien les températures.

Puissance et Température : la puissance, exprimée en Watts, est la quantité d’énergie électrique consommée par le processeur.
Or
un processeur dégage autant de chaleur qu'il consomme d'électricité : la puissance consommée est donc égale à celle dégagée (dissipée) par le processeur.

Le "TDP" (Thermal Design Power) définit cette puissance thermique dégagée par le processeur : P = F x T² / R
P = Puissance en Watts
F = fréquence en MHz
T = Tension en Volts (au carré)
R = "Résistance" propre à chaque CPU

Par exemple, dans le cas d'un Core 2 Duo E6600, on a un TDP = 2400 x (1,325)² / 64,82 = 65 Watts

Notez que l'influence de la tension (au carré) sur le TDP est très importante : donc si on monte la fréquence d'un processeur, mais aussi et surtout la tension, la puissance consommée et donc thermique dégagée augmentera…

Il faut savoir également qu’en raison de diverses propriétés physiques (résistivité des matériaux notamment), plus un processeur est chaud, moins il pourra monter en fréquence. A contrario plus il sera froid et plus il pourra monter en fréquence.
D’où la nécessité d’un bon refroidissement si on veut pousser l’OC : non seulement pour ne pas abîmer le matériel mais également pour pouvoir pousser efficacement l’OC.

.

.
.3- 3ème notion à éclaircir : la mémoire RAM

Pour ceux qui veulent plus d'explications sur la RAM , voir ICI

L’overclocking de la mémoire est plus complexe que celui du processeur : en effet les mêmes notions de fréquence, de tension et de température s'appliquent, mais d’autres paramètres doivent être pris en compte, à savoir les timings et la stabilité.

Il faut voir la mémoire vive comme un grand parking avec d’innombrables cases de stockage organisées en lignes et en colonnes. Les timings correspondent aux temps d’accès, en cycle d’horloge, à une colonne de données ou à une ligne.
on peut les comparer aux temps d’attente des feux rouges dans une énorme ville remplie à craquer de voitures roulant à 300 km/h (chaque voiture transportant une information) : plus la fréquence de la RAM est grande, plus les voitures roulent vite, mais si elles s’arrêtent longtemps aux feux il va se former de gros bouchons et on perd tout l’avantage de leur grande vitesse…
Donc en diminuant les temps d’attente aux feux (les timings), on peut améliorer nettement les performances.

Les timings dont on parle sont les suivants :
CAS (Column Address Strobe) = temps de latence (délai d’accès) pour accéder à une colonne (un CAS 4 par exemple correspond à un accès colonne tous les 4 Cycles d'horloge)
RAS précharge tRP (Row Address Strobe) = délai entre deux accès à une ligne
RAS to CAS (tRCD) = délai d’accès d’une ligne à une colonne
tRAS (precharge delay) = délai pour un nouveau cycle d’accès (en moyenne = tRCD + CAS + 2)

Vous l’aurez compris plus les timings sont bas, plus le cpu accèdera vite à une donnée de la mémoire vive : le seul problème c’est que l’amélioration des timings se fait au détriment de la fréquence, et vice versa.
Quant à
savoir s’il vaut mieux monter haut en fréquence avec des timings relâchés ou au contraire avoir une fréquence moins élevée mais des timings serrés, c’est en réalité une question de compromis.

Grosso modo, voici les principaux couples de timings utilisés :
- En DDR2 : 3-4-4-8, 4-4-4-12 et 5-5-5-15
- En DDR3 : 6-6-6-18, 7-7-7-20 et 8-8-8-22

En fonction de la marque et de la qualité de votre mémoire, celle-ci sera plus ou moins apte à grimper en fréquence tout en gardant des timings serrés.

Le 2ème problème spécifique de la RAM c’est qu’il faut absolument être certain de la stabilité de l'overclocking car les erreurs de RAM ne font pas planter tout de suite le PC mais provoquent souvent des erreurs d'écriture dans les fichiers du disque dur et, à terme, peuvent ruiner complètement votre système d'exploitation. C'est pourquoi il vaut mieux garder de bonnes marges de sécurité, quitte à perdre un peu en performances, pour s'assurer d'une stabilité parfaite.

.

.
.
4- 4ème notion à éclaircir : Le Chipset

Le chipset (NorthBridge) est un élément extrêmement important car c'est lui qui joue l'intermédiaire entre le CPU, la RAM et tous les autres composants.

Citons les chipset INTEL P35 et X38, mais aussi P965 ou G965, i975x, NForce i680/i650 ou AMD RD600

Sur G965, P965 & P35, on ne peut pas cadencer la RAM moins vite que le FSB (en fréquence réelle) : Par exemple, pour un FSB à 266 MHz (1066 MHz marketing), la RAM sera obligatoirement au moins à 266 MHz (533 MHz marketing). Cela ne pose pas de problème au début de l’OC, mais lorsque on va monter en fréquence vers des gros FSB, il faudra que la mémoire puisse suivre le rythme (d’où la nécessité de bien choisir sa RAM au départ en fonction de l'OC qu'on envisage...)

Les puces mémoires DDR2 ont cependant un processus de fabrication qui est parfaitement maîtrisé, et la plupart des barrettes mémoires sont largement capables de tenir de très hautes fréquences, et c'est d’autant plus vrai pour la DDR3.

Particularité des INTEL i975X et AMD ou NForce :
- Il est difficile de dépasser 420MHz de FSB sur le chipset i975X,
- et difficile de dépasser 470MHz sur les chipsets NForce et AMD.

.
.
(à suivre...)



Modifié par romsk le 30/05/2008 06:01
Publicité
romsk
 Posté le 28/05/2008 à 02:34 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien


III - L'OVERCLOCKING EN PRATIQUE :

Il y a deux façons de réaliser un overclocking :
-
via le bios (solution suggérée par les puristes, mais je vous dis même pas le temps que vous allez y passer )
-
ou via des logiciels d'overclocking fonctionnant sous Windows genre SetFSB (solution préférée par les fainéants dont je suis ), ce qui n'empêche pas qu'il faille quand même aller assez souvent dans le BIOS...

Faire un bon OC va vous prendre plusieurs heures (voire jours) car il faut à chaque étape faire des tests de stabilité et de température, sans compter les nombreux reboots inévitables (aller-retour entre BIOS et Windows, plantages…)

Se souvenir qu’à tout moment, en cas de plantage avec reboot impossible, on pourra toujours s’en sortir avec un Clear CMOS (bouger un jumper sur la carte mère, PC éteint, puis le remettre en place) : ceci aura pour effet de remettre tous les paramètres du BIOS par défaut et donc de permettre de rebooter...

Lorsqu'on overclocke un PC, il faut dans l’ordre :

1- s'assurer que le refroidissement est correct et le boitier bien ventilé

2- télécharger tous les logiciels nécessaires puis :
* noter précisément les différents paramètres de base de vos composants (coef multiplicateur et fréquence d'horloge CPU, fréquence d'origine, timings et voltage de ses barrettes mémoire,...)
* faire un test de stabilité avant tout OC et contrôler les températures de base : ceci permettra de déceler un matériel défectueux. Faire un test en Full (avec TAT, Orthos ou OCCT...) et en IDLE (voir plus loin)

3- aller dans le BIOS et faire toutes les modifications nécessaires, puis retouner sous windows et vérifier à nouveau les températures et la parfaite stabilité de l’ordi.

4- faire son OC sous windows étape par étape,

5- faire la synthèse,

6- et enfin revenir dans le BIOS pour appliquer les paramètres finaux.

.

.

.1- Le refroidissement :


A) soit aircooling : c'est le refroidissement classique

le boitier doit être correctement ventilé :
* ventilo en façade et ventilo sur la tôle latérale qui aspirent l'air frais de l'extérieur du boitier vers l'intérieur,
* ventilo à l'arrière (+/- ventilo au dessus du boitier) qui aspirent l'air chaud de l'intérieur du boitier vers l'extérieur.

le ventirad de base des core 2 duo est performant et peut être tout à fait suffisant pour faire de bons overclockings, mais si on atteint des températures élevées en Full il faudra opter pour un ventirad plus performant (voire passer au watercooling pour les accros)

Les barrettes mémoires et les chipsets peuvent être ventilés grâce à des ventilos adaptés ou simplement bénéficier d’un refroidissement passif par des petits radiateurs. cela peut permettre de pousser un peu plus loin l'overclocking des éléments du PC...


B) soit watercooling (voir google) : c'est pas le sujet


C) soit système à changement de phases (pour info)

Ici, on n’utilise plus un liquide de refroidissement comme dans un watercooling mais du gaz comme dans les clims (avec évaporateur, compresseur, condensateur et ventilateur).
Le waterchiller est identique à un watercooling sauf que c’est le liquide de refroidissement (et non le processeur lui-même) qui est refroidit par le système à changement de phase.

.

.
.2- Téléchargements des logiciels nécessaires :

Lors d'un overclocking, il faut régulièrement vérifier la stabilité du processeur et des barrettes mémoire avec des logiciels de bench. il faut aussi surveiller les températures du CPU, de la CM et des barrettes mémoire. lorsqu'on souhaite vérifier la stabilité des composants on utilise des logiciels qui "stressent" les composants (CPU et barrettes mémoire) en les faisant fonctionner à plein régime : on dit que l'on travaille en FULL.
on parle au contraire de IDLE lorsque les composants sont au repos (pas de calcul, pas de stress).
Lorsqu'on vérifie la température et la stabilité des éléments, on le fait toujours en FULL.
. .Voici les différents logiciels (gratuits) qui vont vous permettre de faire votre OC.


.logiciel donnant des informations sur votre équipement :
CPU-Z
vous permet d'obtenir les infos sur votre matériel (fréquence et infos CPU, réglages et fréquence RAM, voltages, modèle carte mère)
Everest idem...

.

.logiciels d’overclocking sous windows :
SetFSB pour changer le FSB sous Windows (Tutorial)
Memset permet de modifier les timings mémoire directement sous windows

.

.logiciels de surveillance des températures :
TAT (Intel Thermal Analysis Tool) :permet de surveiller les températures (uniquement pour Core Duo et Core 2 Duo) et
tester la stabilité de votre OC
SpeedFAN : interpréte les données transmises par les sondes de la carte mère et vous permet de connaître la température de votre CPU et chipsets
Core Temp : idem que Intel TAT, sauf qu'il fonctionne pour tous les processeurs.Ces différents logiciels ne donnent pas toujours les mêmes températures à quelques degrés près et il est préférable de comparer les données. La température de référence est la "Tcmax" qui, selon les processeurs, varie entre 60 et 73°C :

En fait ce n’est pas réellement une température maximale à ne pas franchir mais plutôt une mesure de la température du boîtier lors du fonctionnement du processeur à plein régime.
En réalité, la température d’extinction des Pentium Dual Core et des Core 2, appelée "Tjunction", se situe à 85°C ou 100°c selon les modèles. Avant d'atteindre une telle température, le processeur passera
en mode "Throttle" : il introduira des cycles vides afin de réduire sa fréquence de fonctionnement et donc sa température. Si la température d'extinction est atteinte, le CPU stoppera son fonctionnement afin d’éviter tout dommage.En résumé, les Core 2 Duo peuvent donc monter très haut en température et il semble difficile à priori de les abîmer, mais il est préférable de rester en dessous des 68° en FULL.

Pour la carte mère le mieux est de rester en dessous des 44° en FULL.

.

.logiciels de benchmark pour tester la stabilité de votre OC (et son efficacité) :
Memtest sous windows (pour tester la stabilité de la RAM)
Super Pi Benchmark qui calcule le nombre Pi avec x million de décimales après la virgule. Il décèle rapidement un problème d'instabilité, du à la mémoire ou au processeur. Ce n’est pas parce que votre processeur overclocké réussit le test de Superpi 1M qu’il est stable. N'oubliez pas de le fermer et de le rouvrir ensuite, si une erreur intervient
OCCT vous permet de tester la stabilité de votre OC, éventuellement sur plusieurs heures. tutorial
Orthos : permet de tester la stabilité de votre overclocking. Il inclut Prime95…
Prime95 En mode torture test ce logiciel met à contribution votre processeur et votre mémoire et les fait chauffer fortement. Il s'agit pour cette raison d’un très bon test de stabilité.
Faites-le tourner plusieurs heures afin de valider au mieux un overclocking. Normalement 3 heures semblent être suffisantes
Si vous désirez être certain de la stabilité d'un système, faites-le tourner pendant 24 heures.
Un message d'erreur vous avertira d'un problème d'instabilité mais il peut arriver que l'ordinateur bloque, ou redémarre, revoyez alors vos réglages.

.

.En résumé, quand vous serez à la fin de votre processus d’OC validé par superpi 1M (voir plus loin), il va falloir confirmer la stabilité de cet overclocking. Pour cela faire un superpi 32 M. si vous réussissez, faites tourner pendant 2 à 3 heures prime95 ou Orthos en mode torture test. S’il n’y a pas d’erreurs alors vous pouvez considérer que votre overclocking est stable, mais vous pouvez aussi utiliser OCCT qui vous donnera en plus des infos sur vos tensions et testera votre cpu.
Pendant le mode torture test de prime95 ou d'Othos, surveiller également la température, et si ça dépasse les 65 degrés en burn alors il vaut mieux diminuer la fréquence.

.

.
.
3- Les réglages du BIOS :

Pour accéder au bios appuyer sur la touche suppr au démarrage.
Le principe est simple : il va falloir désactiver certaines fonctions et en paramétrer d'autres manuellement
Ceux qui ne connaissent pas parfaitement le BIOS devraient d’abord lire cet article
.

Certains préconisent de mettre à jour le BIOS (flashage) via les utilitaires fournis par les constructeurs de CM pour le flashage du BIOS. C'est une méthode fiable et peu contraignante, mais bon : on peut probablement s’en passer...

Une fois dans le BIOS il faudra parfois faire Ctrl+F1 pour accéder à certains paramètres avancés (par exemple les réglages de timings de la RAM).

.

.Sur ma CM Gygabyte, voici les 3 menus qu'il va falloir aller modifier :

.

.Dans la section : "Advanced BIOS Features" :
mettre les 4 lignes suivantes sur disabled (ce sont des options d'économie d'énergie et de protection thermique) :
Limit CPUID Max to 3
CPU Enhanced Halt (C1E)
CPU Thermal Monitor 2(TM2)
CPU EIST Function

.

.Dans la section : "PC Health Status" :
mettre CPU Warning Temperature sur disabled,
selon les BIOS d
ésactiver d’éventuels paramètres de réglage intelligent de la ventilation,
si présents désactiver également
Spread Spectrum et Vanderpool Technologie

.

.Dans la section: "MB Intelligent Tweaker(M.I.T.)"
voici les différentes lignes que vous aurez à modifier :

CPU clock ratio (coef multiplicateur du processeur) : mettre sur la valeur choisie (voir plus loin OC RAM…)
CPU Host Clock Control : mettre sur enabled (donne accès à CPU Host Fréquency)
CPU Host Fréquency : choisir la fréquence d'horloge souhaitée (voir plus loin OC RAM…)
PCI Express Frequency : bloquer à 100 MHz (sinon PC instable)
C.I.A. 2 : mettre sur disabled
System Memory Multiplier : choisir le ratio de ram souhaité et regarder ce que ça donne quant à la fréquence de la RAM (voir plus loin OC RAM…)

et enfin, si présents, bloquez la fréquence du port AGP à 66.66 Mhz et la fréquence du port PCI a 33.33Mhz.

.

.Pour accéder aux réglages des timings de la RAM, taper Ctrl+F1 dans le menu général du BIOS avant de rentrer dans MB Intelligent Tweaker(M.I.T.) et voici ce qui apparaitra (à comparer avec le tableau précédent) :



il suffira alors de mettre DRAM Timing Selectable (SPD) sur "manual" pour pouvoir régler les timings :
- CAS latency time = 4 pour des barrettes en CAS4 / 5 pour du CAS5
- RAS to CAS delay = 4 pour des barrettes en CAS4 / 5 pour du CAS5
- RAS precharge = 4 pour des barrettes en CAS4 / 5 pour du CAS5
- precharge Delay (tRAS) = 12 pour des barrettes CAS4 / 15 pour CAS5
(et laisser tous les autres sur auto...).

.

.Profitez-en pour vous familiariser avec les réglages de voltage qui deviendront accessibles en mettant System Voltage Control sur "manual"

DDR2 OverVoltage Control : la valeur de base est 1,8V (parfois 1,9V sur certaines P35)
si on veut que les barrettes fonctionnent à 2V il faut mettre +0,2V,
si on veut que les barrettes fonctionnent à 2,1V il faut mettre +0,3V

si le Pc n'est pas stable, il faudra monter les voltages suivants:
FSB overvoltage control (voltage du FSB) : jusqu'à +0,3V maxi
(G)MCH overvoltage control (voltage du northbridge) : jusqu'à +0,3V maxi

Le réglage du BIOS est terminé, mais avant de débuter votre OC n’oubliez pas de tester stabilité et températures sous windows (en Full et en IDLE) : voir plus loin...
Si des erreurs surviennent, ne désespérez pas et vérifiez vos réglages BIOS.
Certaines cartes mères offrent la possibilité de sauvegarder vos paramètres sous forme de profils : utilisez cette fonctionnalité pour rétablir rapidement vos réglages en cas de réinitialisation du BIOS.

.
.
(A suivre...)



Modifié par romsk le 30/05/2008 06:12
romsk
 Posté le 28/05/2008 à 02:35 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

.
.4- Faire son OC sous windows :

* dans un 1er temps déterminer les limites de chaque composant (RAM, Chipset et processeur) : pour ce il faudra aller dans le BIOS puis revenir sous windows à chaque étape.
En cas de plantage retournez systématiquement dans le BIOS au reboot avant de retourner sous Windows pour vérifier que les valeurs n’ont pas automatiquement bougé.

* dans un 2ème temps, une fois les limites trouvées pour chaque composant, il faudra déterminer le réglage optimal qui permette à tous les composants d’exprimer leur potentiel maximal en cherchant le meilleur compromis performance – voltage – températures – stabilité.

.

.sommaire:

A- présentation et utilisation de SetFSB
B- trouver les limites de la ram
C- trouver les limites de la carte mere
D- trouver les limites du CPU
E- exemple
F- trucs et astuces
G- synthèse des résultats
H- test final de stabilité
I- application des parametres dans le BIOS

.
.

.A- PRESENTATION ET UTILISATION DE SETFSB :


SetFSB fonctionne sous windows et permet donc de modifier le la fréquence d'horloge en temps réel.


Choix de la PLL (Clock Generator) : cf le site
La PLL permet à SetFSB de reconnaitre le composant principal de la carte mère (chipset) : chaque carte mère a sa propre PLL... En cas de doute vous pouvez chercher la puce sur laquelle est inscrite la PLL sur votre carte mère, le N° commence toujours par ICS (attention, il faut avoir une bonne vue voire une loupe...)
pour les cartes mères Gigabyte P35, l'affichage sous SetFSB n'est pas toujours juste : il faut diviser par 2 le FSB indiqué pour connaître le FSB réel.
Pour monter le FSB plus haut que 513 il faut utiliser ICS9PLRS509HGLF

Changement de fsb
Une fois la pll choisie, appuyez sur "GET FSB", vous devez voir apparaître le fsb (ou plutôt la fréquence d’horloge) que vous avez mis dans le BIOS ainsi que la fréquence de votre processeur

La Case Ultra
Si votre cpu dépasse les 500 de fréquence d'horloge, il faut cocher la case ultra (dès l'ouverture du logiciel). Elle permet de dépasser les 511 de fréquence d'horloge, mais au-delà les paliers seront de 1.33 et non de 1.

.
.

.B- RECHERCHE DES LIMITES DE LA RAM :

Aller dans le BIOS, et :
1/ Abaisser le coefficient du processeur à son minimum (= 6) (pour atteindre les limites de la RAM avant celles du processeur)
2/ si vous avez de la PC2-XXXX : régler la fréquence d’horloge à XXXX / 24 et mettre la RAM en désynchro (coef 3.0 chez Gigabyte ou ratio 2:3) de manière à faire tourner la mémoire 50 % plus vite que le FSB (pour atteindre les limites de la RAM avant celles du Northbridge)
3/ configurez les timings en manuel (pas sur auto) avec les réglages par défaut selon les spécifications de votre RAM (souvent 4-4-4-12 en DDR2, ou 7-7-7-21 en DDR3).
4/ Pour la tension de la RAM, laissez la pour l’instant à la tension par défaut.
5/ pour la CM, laisser le voltage de base pour vFSB et v(G)MCH, mais si on a des barrettes mémoires pouvant monter très haut en fréquence, il faudra éventuellement monter les voltages FSB et (G)MCH jusqu' à un maxi de +0.2V

Puis valider ces changements dans le BIOS (F10), relancez windows et démarrez les logiciels suivants : SetFSB, CPU-Z, SuperPi 1M et Memtest sous Windows.
L'algorithme de test est le suivant :
- faire un Memtest de base en ouvrant au moins 2 fenêtres de memtest et en allouant le maximum proposé par memtest à l’ouverture : Memtest ne devrait pas trouver d'erreur puisqu’on n’a encore rien fait (s'il trouve des erreurs c'est que les timings sont mal réglés dans le BIOS)
- monter le FSB par paliers de 4 MHz (avec SetFSB)
- vérifier que la RAM monte de 6MHz (avec CPU-Z)
- tester la stabilité (avec SuperPi 1M)
- et si c’est bon remonter le FSB de 4 MHz, etc…

Quand le 1er problème (ou plantage) apparait rebootez à un FSB inférieur de 20 MHz (éventuellement sous BIOS) et recommencez à monter par palier de 4 MHz.
Si la même limite (à peu près) se confirme, alors vous avez trouvé le "Max Bench" de votre RAM, c'est-à-dire la fréquence maximale à laquelle votre RAM arrive à lancer un bench SuperPi 1M.
Or, ce n'est pas parce que ça parvient à lancer SuperPi 1M que ça sera parfaitement stable dans toutes les applications Windows. Afin d'être sûr de la stabilité de votre mémoire, il faut lancer un programme de test plus long dédié au test de votre mémoire. Pour ce, redescendez votre fréquence de RAM de 15 MHz en dessous du "Max Bench" puis démarrez Memtest et laissez le tourner jusqu'à ce que vous dépassiez les 300% sans erreur.
Si une erreur intervenait avant (à 150% par exemple), redescendez un peu en FSB (et donc en Fréquence RAM) afin de dépasser la barre des 300% : vous avez alors trouvé le "Max stable" de votre RAM.

Vous connaissez à présent la fréquence maximale de votre RAM, pour une tension donnée avec les timings de base (4-4-4-12, 5 5 5 15 ou 7-7-7-21…).
A ce stade vous pouvez en rester là et n
oter précieusement ces valeurs de Max Bench et de Max Stable (ce sera utile pour la suite).

L’idéal quand même, pour peaufiner votre OC, est maintenant d’améliorer les timings. Pour ce :

* retourner dans le BIOS
et augmenter raisonnablement le voltage de la RAM car la DDR2 aime bien les volts.
Si vos barrettes sont équipées de radiateurs vous pouvez monter à 2.2 volts (DDR2) ou 1.8 volts (DDR3), mais si vous en êtes dépourvu mettez 2.1 volts (DDR2) ou 1.7 volts (DDR3).
Pour ma part je me suis contenté d’un petit overvoltage de +0,2V (= 2,0V pour ma RAM).
Un refroidissement même minime de la mémoire permet de gagner en montée en fréquence, en tension et en température.
Pour contrôler la température, posez vos doigts sur la barrette pendant votre OC sous windows : si ça brûle, c’est trop chaud : ventilez plus ou mettez moins de Volts.

* rebootez ensuite sous windows et lancez Memset (qui permettra d’optimiser les timings sans avoir à aller dans le BIOS à chaque changement).
Le but est d’essayer de baisser les différents timings l’un après l’autre et de voir si le système ne plante pas et si memtest passe…
En cas de message d’erreur ou de plantage revenir à la valeur précédente.

* Quand vous aurez atteint des timings satisfaisants faites un memtest prolongé sous DOS pour vérifier la parfaite stabilité de votre RAM… Un 4-4-4-12 peut ainsi devenir 3-3-3-8 par exemple ou comme chez moi un 5-5-5-18 devenir un 4-4-4-12...

.
.

.C- RECHERCHE DES LIMITES DU FSB:

Retourner dans le BIOS :
1/ laisser le coefficient du processeur à son minimum (= 6) (pour atteindre les limites du FSB avant celles du processeur)
2/ réglez la fréquence d’horloge à 200, 266 ou 300 MHz selon les spécifications de base de votre CM (mais sans dépasser le max stable que vous venez de déterminer pour vos barrettes)
3/ mettez votre RAM en synchro (2.0 chez Gigabyte ou ratio 1:1) avec des timings mous pour ne pas être gêné lors de la montée en FSB (5-5-5-15 si DDR2 et 8-8-8-24 si DDR3) et des tensions de RAM normales ou légèrement sur-voltées
4/ Laissez pour l’instant la tension processeur par défaut = 1.35V (VCore)

Puis valider ces changements dans le BIOS (F10), relancez windows et démarrez les logiciels suivants : SetFSB, CPU-Z, SuperPi et/ou Orthos.
l'idée est de vérifier que le système (surtout le chipset) est stable puis d’augmenter sa fréquence et regarder si c'est toujours stable.

L'algorithme de test est le suivant :
- Montez de 5MHz votre FSB (setFSB)
- Vérifiez que le FSB monte bien de 5MHz (CPUZ)
- Lancez SuperPi 1M ou orthos
- et si c’est stable m
ontez à nouveau de 5MHz votre FSB, etc… jusqu'à ce qu’Orthos trouve des erreurs ou que le PC plante.

Quand le 1er problème (ou plantage) apparait rebootez à un FSB inférieur de 20 MHz (éventuellement sous BIOS) et recommencez à monter par palier de 4 MHz. Si les différents reboots laissent apparaitre à peu près la même limite alors vous avez trouvé ce qu'on appelle le "Max FSB Benchable" de votre chipset, c'est-à-dire la fréquence maximale de Bus à laquelle le chipset arrive à lancer un bench Superpi 1M ou Orthos.

Or, comme pour la RAM, ce n'est pas parce que ça parvient à lancer superpi 1M que ce sera parfaitement stable dans toutes les applications windows. Pour ne pas être gêné par cette limite en FSB, considérez que Max FSB Stable = Max FSB Benchable - 15MHz. Notez précieusement cette valeur de Max FSB stable.

Précisions :
- il est difficile de dépasser 420MHz de FSB sur le chipset i975X, et 470MHz sur les chipset NForce et AMD.Le P965 dépasse souvent les 540MHz de FSB, tandis que le P35 est quasiment garantie pour 600MHz.
- si l’on n’est pas satisfait des résultats obtenus ou si le PC freeze rapidement, on pourra monter les voltages FSB et (G)MCH jusqu'à un maxi de +0.2V (voire +0,3v)

.
.

.D- RECHERCHE DES LIMITES DU CPU:

Aller dans le BIOS :
1/ ce coup ci il faut mettre le coefficient du processeur à son maximum (= 9 à 11 selon les processeurs) de sorte que quand on va monter la fréquence d’horloge on atteindra les limites du processeur avant celles du FSB ou de la RAM.
2/ mettre la RAM en synchro (2.0 chez Gigabyte ou ratio 1:1) avec des timings mous pour ne pas être gêné lors de la montée en FSB (5-5-5-15 si DDR2 et 8-8-8-24 si DDR3) et des tensions de RAM normales ou légèrement sur-voltées.
3/ Laissez pour l’instant la tension processeur par défaut = 1.35V (VCore)
4/ mettre la fréquence d’horloge par défaut, se rapprochant le plus de la fréquence nominale du processeur pour le coef fixé (200 ou 266)

Puis valider ces changements dans le BIOS (F10), relancez windows et démarrez les logiciels suivants : SetFSB, CPU-Z, Orthos, TAT et Speedfan.
l'idée est de vérifier que le système est stable puis d’augmenter la fréquence et regarder si c'est toujours stable et si les températures ne montent pas trop.

L'algorithme de test est le suivant :
- Montez de 5 à 10 MHz votre FSB (setFSB)
- Vérifiez que le FSB monte bien de 5 à 10 MHz (CPUZ)
- Lancez Orthos ou SuperPi 1M
- un coup d’œil rapide de temps en temps sur les températures (TAT et speedfan)
- et si tout va bien m
ontez à nouveau de 5 à 10 MHz le FSB, etc… jusqu'à ce qu’Orthos trouve des erreurs ou que le PC plante.

Quand le 1er problème (ou plantage) apparait rebootez à un FSB inférieur de 20 MHz (éventuellement sous BIOS) et recommencez à monter par palier de 4 MHz. Si les différents reboots laissent apparaitre à peu près la même limite alors vous avez trouvé le "Max Bench" de votre CPU à 1,35v.

Considérez que le Max Stable = Max Bench - 100Mhz (exemple 9x350 = 3150 MHz – 100 = 3050 MHz).

Pour être sûr que votre PC est totalement stable, laissez tourner Orthos 3 à 4h. Si Orthos trouve une erreur, baissez le FSB afin de trouver une valeur qui vous permette d'être stable. Il est possible avec certains processeurs ou certaines CM que vous vous heurtiez à un problème de FSB holes ou de FSB wall (voir le chapitre suivant pour quelques explications) qui vous empêchent de monter au-delà d’une certaine fréquence (400 MHz par exemple). Ceci peut parfois se résoudre en augmentant les tensions (vcore, tension du FSB ou celle du north bridge). Une instabilité peut parfois aussi résulter d’un problème de vdrop (chute de tension du CPU en charge) qui elle aussi peut se résoudre en augmentant le vcore (ou en faisant certaines modifs dans les BIOS très élaborés)

Maintenant que vous connaissez votre Max Bench et votre Max Stable (à 1.35V), il faut vérifier que la limite thermique du processeur ne sera pas atteinte lors de votre utilisation future. A l'aide de SetFSB, mettez-vous à votre Max Stable et lancer le logiciel TAT. Testez la stabilité des deux coeurs avec TAT en cliquant sur les deux boutons start en face de workload level (stop pour couper) :

Au bout d'une minute, vous ne devez pas avoir dépassé 70°C.
* Si vous dépassez 70°C en moins d'une minute, pas de panique, il n'y a pas de risque de casse de processeur. Afin de rester dans des températures correctes plus tard, il vous faudra soit baisser la tension (1.325V par exemple) soit opter pour un refroidissement plus efficace.
* Si vous avez encore de la marge en température, vous pouvez encore pousser votre processeur en lui envoyant plus de VCore. Si, comme beaucoup, vous avez envie de profiter au maximum de votre processeur tout en respectant la limite des 70°C, alors vous pouvez faire +0.025V au VCore. Attention, c’est bien 0.025V et pas 0.25V !
une fois la tension VCore optimale appliquée (celle qui donne 70°C environ au bout d'une minute de TAT), notez précisément les valeurs de Max Bench et Max Stable.

Voilà, vous connaissez maintenant les limites de chacun de vos composants (RAM, FSB et CPU) et il ne reste plus qu’à trouver une combinaison qui offre de bonnes performances en tirant parti de l’overclocking du CPU, mais également de la RAM et du FSB.
Grosso modo, le but est d’avoir le FSB le plus haut et d’adapter coefficient multiplicateur et ratio de RAM de manière à ne pas dépasser les max stables de chaque composant.
On peut se référer à ce très bon outil créé par Supermattt du site Overclocking masters et que je vous conseille de télécharger (explications plus loin)

.
.

.E- EXEMPLE SYNTHETIQUE :

CPU e6700 à 2660Mhz (Coef 10 et fréquence d'horloge CPU à 266Mhz) + RAM DDR2 PC 6400 800Mhz (400Mhz réels)

avec les réglages de base (sans modification du bios), on a :
Fréquence CPU = fréquence d'horloge CPU x coefficient multiplicateur = 266 x 10 = 2660Mhz
FSB = fréquence d'horloge CPU x 4 = 266 x 4 = 1064 Mhz
Fréquence de mémoire RAM = fréquence d'horloge CPU x ratio de mémoire RAM = 266 x 3 = 800Mhz (par défaut la RAM est en désynchro)

avec les réglages de base mais en mettant la RAM en synchro :
Fréquence CPU = 266 x 10 = 2660Mhz
FSB = 266 x 4 = 1064 Mhz
Fréquence de mémoire RAM = 266 x 2 = 533Mhz
Aucune fréquence n’est augmentée, les barrettes sont underclockées : aucun intérêt !...

si les max stables permettent de monter la fréquence d'horloge à 333 MHz et si on met la RAM en synchro, on obtient :
Fréquence CPU = 333 x 10 = 3300 Mhz
FSB = 333 x 4 = 1333 Mhz (si la CM l’accepte…)
Fréquence de mémoire RAM = 333 x 2 = 666 Mhz en synchro
c’est pas mal mais la RAM reste underclockée (sauf si on met en désynchro x 2,4 : alors on passe à 800 MHz)

en overclockant la fréquence d'horloge à 450Mhz (si les max stables le permettent) et en mettant la RAM en synchro :
Fréquence CPU = 450 x 8 = 3600Mhz
FSB = 450 x 4 = 1800 Mhz (1- il faut que la CM l’accepte, 2- il faudra peut être augmenter le voltage du chipset, 3- et donc surveiller quand même les températures)
Fréquence de mémoire RAM = 450 x 2 = 900Mhz
les barrettes sont overclockées, les perfs seront encore meilleures (si les barrettes (et la CM) acceptent cet OC)

.

.
.
F- TRUCS ET ASTUCES :


Lors de votre overclocking:
- ne montez pas immédiatement à des fréquences élevées : partez des spécifications de base puis augmentez vos fréquence d'horloge par pas de 5 à 10 MHz maxi.
- à chaque augmentation de fréquence testez la stabilité du PC (de l’intérêt de faire ça sous windows) et vérifiez bien les températures grâce à TAT et speedfan
- si l’OC n'est pas stable, augmentez les voltages (FSB, NB, RAM et/ou CPU…)

pour le CPU ne pas dépasser 1,45V ou 1,5V en Aircooling et 1,55V ou 1,6V en watercooling
- ne pas dépasser les températures maxi de sécurité des CPU intel

Vous pourriez constater un phénomène gênant appelé "FSB holes" ou "trous FSB". Ainsi, pour un FSB de 399 MHz, une configuration peut être totalement instable et l’augmentation des tensions des composants n’aura que peu d’influence sur le problème. En passant la fréquence à 401 MHz, votre PC est soudainement parfaitement stable : vous avez certainement traversé un FSB hole. Ce phénomène est généralement dû aux timings du Northbridge qui augmentent par palier afin d’éviter des instabilités dues à l’élévation de la fréquence du FSB. Près des valeurs seuils, la carte mère est fortement stressée et il suffit habituellement de quelques MHz en plus pour passer à des timings moins contraignants pour le chipset et ainsi gagner en stabilité.

Une plage de fréquences possédant un jeu de timings donnés est appelé "Strap". Certaines cartes mères permettent de le spécifier manuellement. Celuici est généralement donné sous la forme d’une fréquence FSB à partir de laquelle de nouveaux timings sont appliqués au Northbridge. Ainsi, si ce réglage est disponible, il est conseillé de l’augmenter pour améliorer la stabilité de la machine en cas de prtoblème. Les principaux Straps se situant généralement à 200 MHz, 266 MHz, 333 MHz voire 400 MHz possèdent habituellement un "FSB Wall", un "Mur FSB". Ce phénomène se traduit par une quasi-impossibilité à dépasser un certain FSB en utilisant un Vcore standard. En effet, ce mur se situe généralement aux alentours de 380 MHz et le seul moyen de le dépasser est d’augmenter fortement le voltage du processeur, habituellement audelà de 1.5V. Toutefois, grâce aux améliorations apportées par la révision du stepping M0, ce problème tend à disparaître. lorsque votre processeur est en charge, il subit une importante perte de tension, jusqu’à 0.1V, qui peut nuire à la stabilité générale de la machine. On appelle ce phénomène le Vdrop et il faut simplement le compenser avec une hausse de la tension du CPU, ce qui aura pour conséquence d’augmenter la consommation et la chauffe du processeur au repos. Sur certaines cartes mères pointues, il existe des modifications matérielles appelées "Volt mod" et "Vdrop mod" permettant d’éliminer ce problème. ce genre de modifications est réservé aux utilisateurs expérimentés.

Comme la plupart des Core 2 supportent des FSB élevés, si votre carte mère et votre mémoire disposent d’un excellent potentiel pour les hautes fréquences, il est conseillé de baisser le coefficient CPU pour permettre l’augmentation du FSB. Par conséquent, la bande passante augmentera sensiblement, ainsi que les performances générales du système.
Ainsi, pour une fréquence de 3.6 GHz, au lieu de régler simplement votre processeur à 9 x 400 MHz, vous pourriez choisir un paramétrage de type 8 x 450 MHz ou encore 7 x 514 MHz, si votre mémoire le permet ou si vous utilisez le mode "Unlinked" du chipset nForce 6.

Si vous avez eu la main lourde lors de l'augmentation des tensions, il peut y avoir une surchauffe inutile de certains composants. Une fois l'overclocking terminé, il est généralement recommandé de rechercher les tensions minimales garantissant la stabilité de votre machine, afin de minimiser le dégagement calorifique.

plusieurs modèles de processeurs se distinguent grâce à leur coefficient élevé.

* En entrée de gamme, les Pentium Dual Core possèdent l’architecture des Core 2 Duo, mais avec un cache réduit à 2 x 1Mo. À fréquence équivalente, leurs performances sont légèrement inférieures à celle d’un E6x50, pour un prix 4 à 5 fois moins élevé. Toutefois, l’E21x0 et l’E4x00 possèdent généralement un FSB Wall aux alentours de 380 MHz.

* Dans le segment moyen de gamme, les CPU E6x50 montent encore plus facilement en fréquence grâce à une tolérance très élevée à de hauts FSB, accompagnée d’une consommation et d’une chauffe réduites.

* Si vous possédez un core Allendale avec stepping L2, c’est à dire un CPU de type E21x0 ou E4x00, votre espérance en termes de fréquence moyenne se situe entre 3 et 3.2 GHz. Le "FSB Wall" a un impact extrêmement négatif sur la montée en fréquence et ces CPU requièrent habituellement des Vcore plus élevés que leurs grands frères de la série E6xx0. Toutefois, grâce aux améliorations apportées par la révision M0, ce type de contraintes tend à s’estomper et la fréquence maximale s’approche des 3.4 GHz en refroidissement par air.

* Pour les CPU de type E6x00 avec stepping Bx, il n’existe pas de FSB wall à proprement parler et votre espérance devrait atteindre une fréquence entre 3.4 et 3.7 GHz.
Les CPU E6x50 avec stepping G0 disposent d’une propension encore plus élevée, avec des fréquences pouvant atteindre 3.8 voire 4.2 GHz pour les plus chanceux.

* Les dernières versions des Quad Core sont désormais livrées en standard avec le stepping G0 et ils bénéficient d’une diminution de la consommation et de la dissipation thermique. Ainsi, l’overclocking d’un Q6600 G0 à plus de 3.2 GHz devient une procédure plus aisée que sur l’ancien stepping B3. Cependant, n’oubliez pas que ce type de CPU possède 4 coeurs et qu’il faudra obligatoirement un système de refroidissement performant en cas d’overclocking poussé.

.

.
.G- SYNTHESE DES RESULTATS, VALIDATION DANS LE BIOS, TESTS FINAUX DE STABILITE :


Télécharger le tableau Excel créé par SuperMatt (merci à lui) dans lequel vous devez introduire les différentes valeurs que vous avez trouvées et/ou que vous souhaitez.
Le principe est simple : il faut chercher les lignes comportant deux cases bleues, chacune de ces lignes correspondant à un des bons réglages possibles.
Vous aurez surement plusieurs lignes avec deux cases bleues et il faut savoir qu’il existe des différences de performances subtiles entre ces réglages :
de principe privilégiez les FSB les plus élevés et les ratio de RAM en gras.
il se peut qu’un de ces réglages soit instable mais vous aurez donc des solutions de secours.

Maintenant que vous connaissez vos paramètres finaux, rentrez-les manuellement dans le BIOS, validez les changements par la touche F10 puis rebootez sous Windows.

Vous devez maintenant vous assurer que votre machine est stable.
Pour cela faire tourner en Full TAT et/ou Orthos et/ou OCCT pendant 2 ou 3 heures (voire une nuit). Si une instabilité apparaissait, baissez de 3 MHz votre FSB et recommencez.

Rappelez vous qu'il est préférable de perdre 1 % de performances pour avoir une stabilité à toute épreuve. Soyez donc généreux avec les marges précédemment fixées.
..

.

.(A suivre...)



Modifié par romsk le 30/05/2008 06:18
romsk
 Posté le 28/05/2008 à 02:36 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

IV - EXEMPLE DE MON OVERCLOCKING EN IMAGES :

.

.
.1- OC de ma RAM :

.Avant de commencer l’OC de la RAM, faire d’abord un Memtest sous DOS pendant 1 heure pour vérifier que les barettes n’ont pas de problème.
Au passage notez la config de base de la RAM : dans mon cas DDR 800 avec un FSB à 200 et des timings en 5 5 5 18...

.

.Après avoir fait les modifs dans le BIOS, et avant de faire l’OC de la RAM, relancer windows et vérifier avec CPU-Z que les modifs de fréquence d’horloge, coef multiplicateur et timings mémoire ont bien été prises en compte.


TAT de même qu’OCCT confirment le changement de fréquence du CPU (je suis passé de 11 x 200 à 6 x 266) Vérifier également les températures de base du processeur avant tout OC et avant tout test : dans mon cas, le built-in d’OCCT indiquait par erreur 57° alors que TAT et SpeedFan montraient bien 42 ou 43°.

.

.Ouvrir OCCT et commencer par cliquer sur la case jaune (réglages) > dans l’onglet "logiciel" cliquer sur la flèche pour ouvrir le menu déroulant > choisir SpeedFan (dans mon cas le "built in" par défaut surestimait mes températures processeur) > cliquer sur OK pour fermer cette page de réglage.

De retour sur la page d’accueil, il ne reste plus qu’à cliquer sur "ON" pour lancez OCCT

.

.Avant de commencer l’OC lancer OCCT pour voir si les réglages bios n’ont pas déstabilisé le PC et s’il n’y a pas de surchauffe processeur avant même de monter le FSB…
Cliquez sur "ON" et laisser tourner OCCT pendant 30 minutes en surveillant bien les températures sous TAT et SpeedFan : dans mon cas 27’30" d’OCCT ont fait monter la température de mon CPU à 57°, ce qui me laisse donc une marge correcte quand je ferai mon OC.

Noter au passage dans l’onglet processus du gestionnaire des taches (Alt+Ctrl+Suppr) qu’OCCT fait bien tourner le processeur à 100 % pendant ce "burn".

.Après extinction d’OCCT (bouton "OFF"), l’utilisation CPU redescend à 1% dans l’onglet processus, et les températures processeur redescendent très vite aux températures initiales (44°)

.

.

.Maintenant qu’on est rassuré sur les températures, lancer un SuperPi 32M pour voir si les réglages de base de le RAM qu’on a faits dans le BIOS sont stables (noter au passage la durée du superpi 32M pour comparer avant et après OC : 29’34’’ dans mon cas), puis lancer un double memtest (simultané) sous windows en octroyant le maximum de mémoire autorisé par windows (858 et 857 Mo dans mon cas pour 2 x 1 Go de RAM) et laisser tourner jusqu’à 200 ou 300 % en vérifiant qu’il n’y a aucune erreur RAM détectée.

.

.Passons maintenant à l’OC de la RAM.
Ouvrir simultanément SetFSB, CPU-Z et SuperPi, et commencer par vérifier dans SetFSB et CPU-Z que les valeurs choisies dans le BIOS s’affichent bien :
dans mon cas FSB à 266, ratio de RAM à 2:3, fréquence de RAM à 400 et timings à 5 5 5 15 (et pas le 5 5 5 18 d’origine)

.

.Monter ensuite progressivement le FSB par palier de 5 MHz dans SetFSB en vérifiant dans CPU-Z que la fréquence de RAM augmente bien de 7,5 MHz (ration 2:3), et à chaque palier faite un SuperPi 1M pour vérifier que ça ne plante pas

.

.Continuer la même manip jusqu’à ce que SuperPi 1M plante : dans ce cas soit vous avez un BSOD et reboot, soit SuperPi 1M vous affiche un message d’erreur qui, dans mon cas, est survenu lorsque j’ai atteint 350 MHz de FSB.

Redescendre de 20 MHz et remonter par palier de 3 MHz (avec SP 1M à chaque fois) pour voir si on a toujours sensiblement le même seuil de FSB (à 5 MHz près) : si c’est le cas on a atteint le max bench pour la RAM (au voltage et timings définis dans le BIOS) Redescendre de 10 ou 20 MHz pour chercher le max stable de la RAM, c'est-à-dire le FSB maxi pour lequel Memtest (lancé en double sous windows) passe sans erreur jusqu’à 300 %.
Dans mon cas j’ai cru m’en tirer en ne descendant que de 10 MHz (à 340 de FSB),

mais Memtest a montré que mon PC n’était pas stable puisqu’il a détecté une erreur à 165 %.
Mon max stable était en fait à 333 de FSB ce qui me fait 500 MHz de fréquence pour ma RAM, soit un OC de 25 % ce qui est déjà très bien

.
.Reste plus qu’à peaufiner l’OC en optimisant les timings qui, je vous rappelle, sont probablement aussi importants que la fréquence, le but étant de trouver le meilleur compromis entre les deux…Pour ce je suis retourné dans le BIOS et j’ai augmenté de 0,2 V le voltage de ma RAM (de 1,8 à 2,0 V) et j’ai volontairement baissé mon FSB à 300 pour donner plus de potentiel aux timings. j’ai enfin fixé le CAS à 4 (4 5 5 15) tant que j’étais encore dans le BIOS (car memset sous windows ne permet pas de modifier le CAS). Puis je suis retourné sous windows et j’ai ouvert simultanément SetFSB, CPU-Z, SuperPi, Memtest et Memset. J’ai vérifié que mon FSB était bien à 300 (et ma RAM à 450) et que mes timings étaient bien ceux paramétrés dans le BIOS (4 5 5 15), puis j’ai fait un double Memtest prolongé. Résultat 0 erreurs à 300 % :

.

.J’ai ensuite modifié un par un les timings grâce à memset, tout en faisant un memtest de contrôle sous windows à chaque fois pour vérifier la stabilité,
ce qui m’a permis d’arriver à 4 4 4 12 de timings (sans toucher au 300 de FSB ni au ratio 2:3)

.

.J’ai enfin terminé par un nouveau memtest sous DOS pour confirmer la stabilité de mon OC de RAM :


Résultat : DDR 900 au lieu de 800, et timings 4 4 4 12 au lieu de 5 5 5 18, tout ça avec un overvoltage de seulement +0,2V

.

.2- OC du FSB :

retourner dans le BIOS mettre le coef multiplicateur CPU au minimum (6),
mettre la RAM en synchro (1:1) avec des timings mous (5 5 5 18)
et mettre la fréquence d'horloge sur 266 ou 300, voire d'emblée plus selon la certification de sa CM…

Comme pour le max bench de la RAM on va maintenant monter progressivement le FSB sous Windows grâce à SetFSB tout en vérifiant la stabilité du PC à chaque palier (avec SuperPi 1M ou Orthos) ainsi que les températures.

Dans mon cas mon Max bench FSB était de 380 MHz avec un overvoltage de 0,1V du FSB overvoltage control et 0,1V également pour (G)MCH overvoltage control,
et
mon Max stable de 360 MHz

Ensuite on démarre CPU-Z et Memset pour vérifier nos réglages, TAT SpeedFan et Core Temp pour surveillez nos températures au repos (en IDLE) et Orthos prêt à démarrer…

dans mon cas mes températures processeur au repos sont déjà à 50 – 52 °

.

.

sous Orthos mes températures sont à 70° après 17 minutes de burn et mon PC reste stable même au bout d'une heure.

.

.3- OC du processeur :

retourner dans le BIOS mettre le coef multiplicateur CPU au maximum (11 dans mon cas),
mettre la RAM en synchro (1:1) avec des timings mous (5 5 5 18)
et mettre la fréquence d'horloge sur la spécification de base du CPU (200 MHz dans mon cas).

Retourner ensuite sous Windows, et comme pour les max bench précédents on va maintenant monter progressivement le FSB grâce à SetFSB tout en vérifiant la stabilité du PC à chaque palier (avec SuperPi 1M ou Orthos) ainsi que les températures.

Dans mon cas mon Max bench CPU était de 290 MHz (x 11 = 3180) avec un overvoltage de 0,075V du Vcore (1,300 seulement…),
et
mon Max stable de 280 MHz (3180 – 100 = 3080 : 11 = 280)

Tests de stabilité OK, mais tests de température pas glop (voir plus loin) : probablement un ventirad insuffisant, mais je crois que je vais quand même en rester là (même pas peur… )



Modifié par romsk le 30/05/2008 23:14
romsk
 Posté le 28/05/2008 à 02:37 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

4- Synthèse:

Synthèse des résultats et notamment des différents Max Stables :

Max stable RAM (avec un overvoltage de +0,2V) = 1000 MHz mais mon objectif est 900 MHz (pour pouvoir tenir les timings 4 4 4 12) = DDR-450 = 450 MHz en 1:1, ou 360 en 4:5, ou 338 en 3:4, ou 300 en 2:3,

Max stable FSB (avec un overvoltage de +0,1V sur FSB et NB) = 360 MHz (1440 quad pumped)

Max stable CPU à 3080 avec un Vcore à 1,30 V (+ 0,075 par rapport au 1,225 de base) = 11 x 280 ou 10 x 308 ou 9 x 342 ou 8 x 385

* 385 est trop haut puisque supérieur au max stable FSB
* 342 serait une bonne fréquence d'horloge car bande passante optimale et compatible avec une RAM en 3:4, mais d'une part ce n'est quand même pas le meilleur ratio de RAM (les meilleurs ratio de RAM sont 1:1 ou 2:3) et de toute façon le BIOS Gigabyte n’a pas d’équivalent 3:4 (le coef RAM passe en effet de 2,5 à 3 sans intermédiaire), et pour garder mes 900 MHz je n’ai comme choix que 360 (x 2,5) ou 300 (x 3)
* j’ai donc opté pour 308 x 10, ramené à 300 x 10 pour avoir un compte rond (d’autant plus que ça chauffe quand même un peu…)

.

.Cette synthèse peut aussi être faite visuellement et très facilement avec le superbe tableau Excel fait par Supermattt (overclocking-masters.com) :


1) rentrez vos valeurs de Vcore et de fréquence, et vous verrez automatiquement s’afficher la "consommation" de votre CPU (puissance dissipée)

2) rentrez la fréquence CPU que vous voulez atteindre (je voulais environ 3 GHz et j'ai donc rentré une fourchette de 2980 à 3080)

3) rentrez la fréquence RAM souhaitée (je voulais de la DDR-450 et j'ai donc rentré une fourchette de 430 à 460)

4) rentrez la fourchette FSB que vous souhaitez (290 à 370 vu mon max stable limité à 360)

Et ensuite il ne reste plus qu'à chercher nos valeurs dans les cases bleues, en l'occurrence le 450 MHz de RAM et le 3000 MHz de CPU, puis regarder en début de ligne quelle fréquence il faut adopter pour avoir ces valeurs et au sommet de la colonne quel coef appliquer au CPU

5) on a bien le 450 de RAM, mais on ne voit pas de 3000 de CPU, et de toute façon le 360 de FSB est trop proche de mon max stable

6) j'ai bien le 450 de RAM et le 3000 de CPU, tout ça obtenu avec un FSB de 338 MHz, mais sous Gigabyte le rapport 4:5 n'existe pas pour la RAM et de toute façon n'est pas souhaitable car n'apparaissant pas en gras (rappel : "essayez d'utiliser les ratio RAM en gras")

7) tout colle : j'ai le 3000 de CPU, le 450 de RAM, et je suis bien dans les chiffres en gras. Je vais donc appliquer une fréquence d'horloge de 300 MHz et un coefficient multiplicateur de 10 pour le CPU (colonne où se situe le 2996)

Merci supermattt (reste plus qu'à faire le même tableau pour les CM Gigabyte… )

.

.Puis reste plus qu’à tester cette nouvelle config :
Avant de tester en Full, il faut faire un monitoring en IDLE pour voir si les températures de base sont correctes
(entre 48 et 51° dans mon cas).


Vérifier au passage que les fréquences qui apparaissent sont bien celles que vous avez fixées dans le BIOS (cercles bleus).

.

.On constate en Full que les températures restent "raisonnables" entre 70 et 72°


OCCT en Full permet dans le même temps de vérifier la stabilité du PC : dans mon cas 20 minutes de monitoring n’ont entrainé aucun plantage et je suis passé à Orthos

.

...Orthos que j’ai laissé tourner 1h10 sans constater de plantage, toujours à 70 - 72° quand même :

.

.Du coup j’ai aussi vérifié avec TAT en Full : alors qu’on dit qu’il ne faut pas dépasser 70° à 1 minute, j’atteint quand même les 80° en 30 secondes…

.

.TAT en IDLE est rassurant, mais la différence de température avant et après OC est quand même "notable".

.

.Il faudrait pour bien faire que je change le ventirad (j’ai gardé celui d’origine)
ou que je baisse la tension Vcore (mais quand j’ai fait ça orthos plantait et m’obligeait à baisser mes prétentions en fréquence à hauteur de 10 x 280).

.

.Finalement j’en resterai quand même à ces réglages :
- même pas peur des 70 – 72° (y'a que TAT en Full qui me fait monter à 80° en 30", alors que 30 minutes d'Orthos ou d'OCCT ne me font pas dépasser 74 ou 75°)
- et en usage courant je suis pas prêt d’atteindre ces températures…

.

.Bon courage à tous



Modifié par romsk le 30/05/2008 07:01
montréalPQ
 Posté le 28/05/2008 à 02:40 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

tres beau travail

frankois
 Posté le 29/05/2008 à 20:03 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

bonjour romsk et mille merci pour ce nouveau tutorial

décidément tu nous gâtes et pour le coup ça donne vraiment envie de se mettre à l'overclock : penses-tu qu'avec un autre matériel ce soit la même chose que ce dont tu parles mais qui concerne peut être plus gigabite et core duo (le PC où je voudrai faire ça est en ASUS et Athlon)

montréalPQ
 Posté le 29/05/2008 à 23:09 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

la base est la meme, les differnences sont les suivants

-qualité des pieces

alimentation /ram/ ect..............

-la possibilité du processeur a l overclock

qui varie beaucoup.

-un bonne ventilation est aussi obligatoire

romsk
 Posté le 30/05/2008 à 22:55 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

salut frankois, montrealPQ

comme précisé par montrealPQ, la qualité du matériel est essentielle, t'auras pas tout à fait les mêmes options dans le BIOS, mais pour le reste c'est exactement la même chose notamment en ce qui concerne l'ordre dans lequel il faut faire les choses, les tests de stabilité et températures à faire au fur et à mesure, etc...

Publicité
raid edition
 Posté le 03/06/2008 à 20:05 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Nouvel astucien

merci pour cet excellent pas à pas que je viens de découvrir.

j'avais pour ma part pas mal buté sur des plantages inexpliqués avant que je ne comprenne que ça venait de ma carte mère et de son FSB qui était très limité : d'où l'importance comme tu le soulignes de tester un par un les composants.

fort de tes enseignements je compte bien m'y remettre dès que je changerai de config

djosfr
 Posté le 04/09/2009 à 21:28 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Salut,

ça fait plusieurs semaines que je m'intéresse au surcadençage et j'ai trouvé dans ton tuto un résumé de pas mal de recherches.

Très efficace !

Tu peux prétendre à une vraie page de tuto officielle avec un menu sur plusieurs pages.

++

Djos



Modifié par djosfr le 04/09/2009 22:04
Page : [1] 
Page 1 sur 1

Vous devez être connecté pour poster des messages. Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !


Les bons plans du moment PC Astuces

Tous les Bons Plans
196,29 €Nintendo Switch Lite à 196,29 €
Valable jusqu'au 08 Juin

Amazon fait une promotion sur la nouvelle Nintendo Switch Lite qui passe à 196,29 € livrée gratuitement. Le stock étant limité, ne tardez pas si vous êtes intéressé. Notez que la version Corail est également à ce prix.


> Voir l'offre
13,79 €Adaptateur USB 3.0 Ethernet Gigabit TP-Link UE300 à 13,79 €
Valable jusqu'au 06 Juin

Amazon fait une promotion sur l'adaptateur USB 3.0 Ethernet Gigabit TP-Link UE300 qui passe à 13,79 € au lieu de 20 €. Cet adaptateur vous permettra de rajouter une prise Ethernet Gigabit à votre ordinateur portable (ou votre tablette via un adaptateur OTG) qui en est dépourvu.


> Voir l'offre
163,94 €Kit de 32 Go (2x16Go) de mémoire DDR4 Crucial Ballistix 3000 MHz RGB à 163,94 € livré
Valable jusqu'au 05 Juin

Amazon Allemagne fait une promotion sur le kit de 32Go (2x16 Go) de mémoire DDR4 Crucial Ballistix 3000 MT/s CL15 à 159,31 € (avec la TVA ajustée). Comptez 4,63 € pour la livraison en France soit un total de 163,94 € livré alors qu'on le trouve ailleurs à plus de 210 €. Vous pourrez personnaliser la palette de couleurs de votre ordinateur avec 16 LED RGB dans 8 zones sur chaque module.

Vous pouvez utiliser votre compte Amazon France sur Amazon Allemagne et il n'y a pas de douanes. Si vous êtes perdu en allemand, vous pouvez traduire le site en anglais.


> Voir l'offre

Sujets relatifs
TUTO pour réparer sa clé USB
Votre avis sur imprimante CANON MX455 pour Windows 8.1
BSoD sur MSI GT70-Mon tuto pour récupérer fichiers
Flasher BIOS pour OVERCLOCKING
Aide pour fusionner 2 PC puis le booster...
votre avis pour une alim svp
Clé USB pour Booster l'ordi et plus.
Est ce possible de booster mon PC pour pas cher ?
* votre avis pour ma prochaine configuration ? *
Avis pour booster PC un peu lent sous XP
Plus de sujets relatifs à envie de booster votre PC ? TUTO pour Overclocking
 > Tous les forums > Forum Les mains dans le cambouis