× Aidez la recherche contre le COVID-19 avec votre ordi ! Rejoignez l'équipe PC Astuces Folding@home
 > Tous les forums > Forum À côté
 le vin peut être bouchonné avec des bouchons plast
Ajouter un message à la discussion
Page : [1] 
Page 1 sur 1
baudadr
  Posté le 13/12/2009 @ 15:29 
Aller en bas de la page 
Petit astucien

Bonjour;

le vin peut être bouchonné avec des bouchons non en liège !!!

Goût de bouchon http://bpsommelier.blogspot.com/2007/08/246-trichloroanisol-tca.html

2,4,6-trichloroanisol (TCA), la molécule responsable du goût de bouchon.
Le goût de bouchon est un terme assez large décrivant un groupe d'odeurs et de goûts indésirables trouvés dans une bouteille de
vin. On dit alors que la bouteille, ou le vin, est bouchonné(e).
Bien que des études récentes aient prouvé que d'autres facteurs pouvaient être responsables de ces défauts (tonneaux de bois, conditions de stockage et de transport des bouchons et du vin), la responsabilité est imputée généralement et uniquement au liège. Pourtant le problème est souvent plus complexe et certains produits fongicides utilisés pour le traitement du bois (charpentes, palettes...) ou retardant des incendies (bois, intérieurs des armoires électriques...) peuvent être dégradés en composés type TCA responsables de goûts liégeux dans les vins. Cette dégradation est réalisée par les moisissures naturellement présentes dans la cave avec contamination de l'ambiance où s'effectue le travail du vin de sorte qu'il est possible de trouver des vins avec un "goût de bouchon" alors qu'ils sont conservés en cuve et n'ont donc jamais fait l'objet d'un embouteillage.

Le goût de bouchon est du à la présence de "2,4,6-trichloroanisol" (TCA) ou dans quelques rares cas, à la présence de molécules similaires, également chlorées.
Les vins bouchonnés présentent des concentrations moyennes en TCA de 8 nanogrammes par litre mais, cette molécule est décelable dès 5 nanogrammes par litre, voir 2 ou 3 nanogrammes pour un nez entraîné.

Ce problème touche environ 10 % de la production vinicole mondiale et entraîne des pertes annuelles estimées à 540 millions d'euros pour 2004.
Cet écart entre une qualité attendue (un bouchage neutre du point de vue organoleptique) et une qualité obtenue (10 % de "rebuts") laisse la place à l'innovation et aux nouveaux systèmes de bouchage : bouchons synthétiques, capsules à vis... dont on est en droit d'attendre une performance technique supérieure.

alors, le bouchon synthétique et la capsule à vis ne règleront pas tout !

Le goût de bouchon ( http://www.20dalsace.com/pages/bouchons_vins.htm )

Qui n'a jamais été confronté à cette malheureuse expérience lorsque, après avoir débouché une bonne bouteille, celle-ci s'avère bouchonnée et donc imbuvable ? On estime aujourd'hui que le "goût de bouchon" touche 3 à 5% de la production mondiale et qu'il engendre une perte annuelle de plus de 500 millions d'euros.

Ce défaut, véritable cauchemar des amateurs, est dû à la présence d'un composé chimique, le trichloroanisol (TCA), contenu dans le liège (il s'agit dans ce cas du 2,4,6 trichloroanisol) ou issu de la dégradation de certains produits fongicides pour le traitement du bois et qui contaminent le vin via l'atmosphère de la cave (il s'agit alors du 2,3,4,6 trichloroanisol).

Découverts et isolés par les chimistes il y a une trentaine d'années, les TCA sont détectables à des concentrations infimes, puisqu'un taux de 5 nanogrammes/litre de TCA (soit 5 milliardièmes de gramme / litre) est décelable par tout un chacun, 2 à 3 ng/l pour un nez bien entraîné.

Le problème, certes, n'est pas nouveau et remonte au XIXe siècle avec l'apparition des vins de garde. En 1903, l'œnologue Georges Jacquemin estime déjà qu'il faut apporter bien plus d'attention aux bouchons qu'aux bouteilles. Un siècle plus tard, le conseil tient toujours, mais la révolution est aujourd'hui en marche.

Conscients du fléau, les vignerons délaissent peu à peu le traditionnel bouchon en liège et se tournent de plus en plus aujourd'hui vers des matériaux alternatifs. Les bouchons synthétiques et les capsules à vis ont déjà commencé à revêtir le col de leurs bouteilles.

Si les premiers (bouchons synthétiques) peuvent présenter l'inconvénient de laisser passer trop d'air (problème d'oxydation future), les seconds (capsules à vis), plus ou moins hermétiques à l'air selon les produits et leur conception, semblent rester neutres vis à vis du vin et ont été adoptés par certains des plus grands domaines du vignoble français, y compris pour leurs cuvées les plus prestigieuses.

Mais il y a un hic. Le consommateur rechigne à acheter des bouteilles encapsulées et reste méfiant vis à vis de ce procédé, d'autant qu'on n'a peut-être pas encore le recul nécessaire pour en prouver sans discussion la totale efficacité.

Et puis, et surtout, l'image de la capsule, qui orne bien souvent les bouteilles de modestes vins cuits, n'a rien de comparable à celle du bon vieux bouchon en liège, dont le chatoyant "plop" de débouchage reste un élément fondamental du rituel d'ouverture. Les producteurs de capsules l'ont bien compris et proposent désormais des habillages particulièrement soignés pour amoindrir le côté "bas de gamme"que véhicule naturellement la capsule.

Si le packaging et marketing paraissent essentiels pour faire accepter la capsule à vis, un gros effort de pédagogie reste toutefois à accomplir par le vigneron auprès de sa clientèle. On ne change pas du jour au lendemain des méthodes et des habitudes séculaires.

Les vignerons alsaciens qui se sont tournés vers des solutions alternatives au liège (Jean-Pierre Frick, Domaine des Marronniers, Domaine Albert Mann, Seppi Landmann, Domaine Paul Blanck…) ont parfaitement compris cet enjeu et communiquent largement sur leur choix en l'expliquant à leurs clients. Le domaine Albert Mann et le domaine Paul Blanck, par exemple, qui ont adopté la capsule, consacrent même une page Internet à ce sujet sur leur site.

L'arrivée et le développement de la capsule signent-ils pour autant l'arrêt de mort du bouchon en liège ?
Pas si sûr. Certains domaines, conscients du problème du liège mais qui, pour des raisons techniques, ne peuvent utiliser la capsule, ont opté pour une autre solution.

En Alsace, le domaine Hugel a ainsi jeté son dévolu sur un bouchon en liège soumis à un traitement au gaz carbonique supercritique (procédé Diamant) pour en éradiquer le TCA.(cliquez ici pour accéder à la page du site Hugel consacrée à ce bouchon).

Néanmoins, la grande majorité des spécialistes le prédisent : la capsule à vis envahira complètement le marché dans les 15-20 ans à venir et l'Alsace devrait, comme toutes les autres régions viticoles françaises, suivre le mouvement.

Un phénomène qui paraît d'autant plus inéluctable que la pression des importateurs est de plus en plus forte, ceux-ci préférant la capsule au liège pour des raisons économiques (perte due au goût de bouchon) ou culturelles (en Nouvelle-Zélande et en Australie, par exemple, le consommateur est habitué à la capsule à vis et ne s'encombre pas de tire-bouchon).

"Tire-bouchon", voilà un mot qui devrait disparaître du vocabulaire, même si son utilité devrait perdurer encore quelques décennies dans le secret de nos caves.

Publicité
Page : [1] 
Page 1 sur 1

Vous devez être connecté pour poster des messages. Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !


Les bons plans du moment PC Astuces

Tous les Bons Plans
10,69 €Clé USB 3.0 Sandisk Ultra 64 Go à 10,69 €
Valable jusqu'au 27 Novembre

Amazon propose la clé USB Sandisk Ultra d'une capacité de 64 Go à 10,69 €. Cette clé USB 3.0 est compatible USB 2.0 et offre de bons débits d'environ 100 Mo/s en lecture et en écriture. Le connecteur est rétractable pour éviter qu'il prenne la poussière.


> Voir l'offre
59,99 €Switch Netgear GS116, 16 ports à 59,99 €
Valable jusqu'au 25 Novembre

Amazon propose actuellement le commutateur 16 ports Netgear GS116E-200PES à 59,99 € livré gratuitement alors qu'on le trouve ailleurs à partir de 100 €. Ce switch bénéficie de 16 connexions Ethernet haut débit commutées à 10/100/1000 Mbps en full-duplex ce qui vous permet de transférer vos fichiers sur votre réseau local à une vitesse maximum sur chaque port (jusqu'à 2000 Mbits/s). Compatible VLAN, le Netgear GS116 vous permettra également de mettre en place des réseaux locaux virtuels à l'intérieur de votre réseau local afin de mieux répartir votre bande passante et mieux gérer les priorités. Le produit est garanti 5 ans !


> Voir l'offre
19,99 €Fire TV Stick à partir de 19,99 €
Valable jusqu'au 25 Novembre

Amazon fait une promotion sur ses nouvelles clés HDMI Amazon Fire TV Stick. La version Lite passe à 19,99 € au lieu de 29,99 € tandis que la version normale passe à 29,99 € au lieu de 39,99 €. Cette clé HDMI à brancher sur votre TV possède un processeur quadricoeur, 1 Go de RAM et 8 Go d'espace de stockage, le WiFi et le bluetooth. Avec elle, vous allez pouvoir voir facilement Prime Video, Netflix, Disney+, YouTube, Spotify sur votre TV Full HD. Cette nouvelle version 2020 est compatible Alexa.

Une télécommande est fournie avec les deux versions. La différence est que la version normale possède une télécommande améliorée (avec plus de boutons pour contrôler également la TV).

Si vous avez une TV 4K, tournez-vous vers ce modèle dédié à 39,99 € au lieu de 59,99 €.


> Voir l'offre

Sujets relatifs
Peut t on etre licencier pour vol ?
Peut-être qu'on a toujours besoin d'un petit chat chez soi ? ? ? ?
Cet homme prétend avoir 179 ans (et c’est peut-être vrai)
Peut-on rouler avec un A ?
Une PUB un peu gore ! ! ! ! mais il a peut-être reconnu sa mère ? ? ?
On s'amuse comme on peut et avec ce qu'on a....
La Norvège reconnaît que son saumon d'élevage peut être dangereux
* FACEBOOK : " il faudra etre gentil maintenant avec les meufs ! *
Retraites, ce sera peut être ça....
La recherche du Wi-Fi peut être dangereuse...
Plus de sujets relatifs à le vin peut être bouchonné avec des bouchons plast
 > Tous les forums > Forum À côté