> Tous les forums > Forum À côté
 Nous sommes des grenouilles dans une marmite
Ajouter un message à la discussion
Pages : [1] 2 ... Fin
Page 1 sur 2 [Fin]
hido
  Posté le 24/03/2010 @ 17:30 
Aller en bas de la page 
Astucien

Le principe de la grenouille dans la marmite d’eau

Imaginez une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite. L’eau se chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager. La température commence à grimper. L’eau est chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille ; ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant. L’eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température de l’eau va ainsi monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais s’être extraite de la marmite.

Plongée dans une marmite à 50°, la grenouille donnerait immédiatement un coup de pattes salutaire et se retrouverait dehors.

Cette expérience (que je ne recommande pas) est riche d’enseignements. Elle montre que lorsqu’un changement négatif s’effectue de manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps pas de réaction, pas d’opposition, pas de révolte.

C’est exactement ce qui se produit dans la société où nous vivons. D’année en année, on observe une constante dégradation des valeurs, laquelle s’effectue cependant assez lentement pour que personne - ou presque - ne s’en offusque. Pourtant, comme la grenouille que l’on plonge brusquement dans de l’eau à 50°, il suffirait de prendre le Français moyen du début des années 80 et, par exemple, de lui faire regarder la TV d’aujourd’hui ou lire les journaux actuels pour observer de sa part une réaction certaine de stupéfaction et d’incrédulité. Il peinerait à croire que l’on puisse un jour écrire des articles aussi médiocres dans le fond et irrespectueux dans la forme que ceux que nous trouvons normal de lire aujourd’hui, ou que puissent passer à l’écran le genre d’émissions débiles qu’on nous propose quotidiennement. L’augmentation de la vulgarité et de la grossièreté, l’évanouissement des repères et de la moralité, la relativisation de l’éthique, se sont effectués de telle façon - au ralenti - que bien peu l’ont remarqué ou dénoncé.

De même, si nous pouvions être subitement plongés en l’an 2022 et y observer ce que le monde sera devenu d’ici là, s’il continue de dévaler la pente sur laquelle il se trouve, nous en serions sans doute encore plus interloqués, tant il semble que le phénomène s’accélère (accélération rendue possible par la vitesse à laquelle nous sommes bombardés d’informations nouvelles et en oublions le reste). Notons d’ailleurs que les films futuristes s’accordent pour ainsi dire tous à nous présenter un futur certes " hyper-technologique " mais surtout des plus lugubres.

Chaque fois qu’un changement est trop faible, trop lent, il faut soit une conscience très aiguisée soit une bonne mémoire pour s’en rendre compte. Il semble que l’une et l’autre soient aujourd’hui chose rare.

Sans conscience, nous devenons moins qu’humain.

Sans mémoire, nous pourrions passer chaque jour de la clarté à la nuit (et inversement) sans nous en rendre compte, car les changements d’intensité lumineuse sont trop lents pour être perçus par la pupille humaine. C’est la mémoire qui nous fait prendre conscience a posteriori de l’alternance du jour et de la nuit.

Gavée par trop d’informations inutiles, la mémoire s’émousse.

Abrutie par un excès de stimulations sensorielles, la conscience s’endort.

Et notre civilisation s’enfonce ainsi dans l’obscurité spirituelle, avec le délitement social, la dégradation environnementale, la dérive faustienne de la génétique et des biotechnologies, et l’abrutissement de masse - entre autres symptomes - par lesquels elle se traduit.

Le principe de la grenouille dans la marmite d’eau est un piège dont on ne se méfie jamais trop si l’on a pour idéal la recherche de la qualité, de l’amélioration, du perfectionnement, si l’on refuse la médiocrité, le statu quo, le laisser-faire.

Incidemment, ce principe fonctionne aussi au positif et même en cela il peut nous jouer des tours. Les efforts que l’on fait quotidiennement provoquent eux aussi des changements - positifs, cette fois - mais parfois trop faibles pour être immédiatement perçus ; ces améliorations sont pourtant bien là, et à ne pas les observer, certains se laissent décourager à tort.

Comment, alors, ne pas succomber au piège du principe de la grenouille dans la marmite d’eau, individuellement ou collectivement ?

En ne cessant d’accroître sa conscience, d’une part, et en conservant un souvenir intact de l’idéal et des buts que l’on s’est fixés.

L’entraînement et le développement de la conscience sont l’un des points communs de toutes les pratiques spirituelles : conscience de soi, conscience du corps, conscience du langage, conscience de ses pensées, conscience de ses émotions, conscience d’autrui, etc. Au-delà de tout dogme, de toute doctrine, de toute idéologie, l’élargissement et l’accroissement de la conscience devraient donc être considérés - bien plus que le développement des seules facultés intellectuelles - comme un comportement fondateur de notre statut d’humain et comme un moteur indispensable à notre évolution.

Olivier Clerc

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article248
Publicité
ahmedd
 Posté le 24/03/2010 à 18:14 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Heu...Ce n'est pas un peu barbare ça, un chouia limite ? Je parle de la malheureuse grenouille... Mais c'est pour la Science n'est-ce-pas?

Je connais 1 ou 2 énergumènes capables du pire, je ferai les présentations à l'occasion, salut hido, continue, tu me fends pas que le coeur.

PatrickD
 Posté le 24/03/2010 à 18:17 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

hido,

Ca y est; j'ai compris pourquoi les Anglais nous appellent les Froggies.

J'espère ne pas avoir dérapé par rapport au règlement.



Modifié par PatrickD le 24/03/2010 18:18
jigé18
 Posté le 24/03/2010 à 19:07 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

salut hido

cette expérience n'a peut-être jamais été réalisée, mais la parabole qu'elle sous-tend vers l'assoupissement
de nos capacités de réflexion, et que tu développes parfaitement, devrait en interpeller plus d'un.

ahmedd
 Posté le 24/03/2010 à 19:36 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

les paraboles il y en a plein les toîts, cette expérience a bien eu lieu hélas! et bien d'autres encore plus dégueulasses les unes que les autres, je me souviens d'un moine du siècle dernier, fou non pas de religion mais de science, qui a passé au bistouri d'époque des milliers de chauves-souris durant des dizaines d'années pour savoir comment elles s'orientaient dans le noir. Ce n'est qu'un exemple parmi des tas, mais tu peux dormir tranquille jigé18, c'est pour ton bien...il paraît.
A+

les paraboles il y en a plein les toîts, cette expérience a bien eu lieu hélas! et bien d'autres encore plus dégueulasses les unes que les autres, je me souviens d'un moine du siècle dernier, fou non pas de religion mais de science selon Descartes, qui a passé au bistouri d'époque des milliers de chauves-souris durant des dizaines d'années pour savoir comment elles s'orientaient dans le noir. Ce n'est qu'un exemple parmi des tas, mais tu peux dormir tranquille jigé18, c'est pour ton bien...il paraît.

A+

Havok
 Posté le 24/03/2010 à 20:06 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien

Bonsoir,

Le premier jour le savant prit une grenouille, la déposa sur le sol et tapa du pied ; la grenouille sauta assez loin.

Le deuxième jour le savant prit la même grenouille, lui coupa une patte, la déposa sur le sol et tapa du pied ; la grenouille sauta moins loin.

Le troisième jour le savant reprit la même grenouille, lui coupa encore une patte, la déposa sur le sol et tapa du pied ; la grenouille fit un petit bon.

Le quatrième jour le savant reprit toujour la même grenouille, lui coupa encore une patte, la déposa sur le sol et tapa du pied ; la grenouille eu un soubresseau.

Le cinquième jour le savant reprit toujour la même grenouille, lui coupa sa dernière patte, la déposa sur le sol et tapa du pied ; la grenouille bougea à peine.

L'expérience prouva que ..........................................................

tecnic
 Posté le 24/03/2010 à 20:21 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Que quand on coupe les quatre pattes d'une grenouille elle devient sourde.....

Amitiés Havok

LN Numérobis
 Posté le 24/03/2010 à 21:00 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petite astucienne

Bonsoir,

Je ne connaissais pas ce texte et je le trouve très bien écrit, et correspondant tout à fait à la réalité. Merci d'avoir mis ce lien.

Havok
 Posté le 24/03/2010 à 21:01 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien

Bonsoir,

Oui cette expérience prouve que plus on coupe de patte, plus celle ci devient sourde.

Publicité
jigé18
 Posté le 24/03/2010 à 21:49 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

ahmedd écrit :

1)

les paraboles il y en a plein les toîts

- ça vole bas, tu ne crois pas ?
------------------------------------------------

2) dans la continuité :

cette expérience a bien eu lieu hélas!

Ah ! tu peux citer tes sources ? suis intéressé.

kelko
 Posté le 24/03/2010 à 21:56 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucienne

Havok a écrit :

Bonsoir,

Oui cette expérience prouve que plus on coupe de patte, plus celle ci devient sourde.

Ce qui prouve aussi que si on est assez con pour croire que la grenouille entend par les pattes, il faudrait bien que ceux qui en doutent arrêtent de croire les inepties proférées et enfin se posent en personnes humaines.

ahmedd
 Posté le 25/03/2010 à 00:52 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Re jigé18,
Pour la parabole, j'ai fait une entrée en matière un peu précipitée je crois, mû par mon sens de l'humour irréductible, mais je n'ai rien dit de mal pour que "ça vole bas", ce n'était qu'un jeu de mots, je te supplie donc de pardonner à cette autre partie de moi-même si elle a pu t'irriter à ce point.
On peut dire, par contre, que les chauves-souris peuvent voler bas au sens le plus propre du monde, grace à une espèce de sonar interne que la Nasa elle-même n'a pas fini de disséquer avec ses bistouris (au figuré cette fois) hyper sophistiqués, on les emmène même dans l'espace...
Maintenant je sens que mon penchant maladif pour l'humour va reprendre le dessus. Tu me demandes de citer des sources, alors d'accord voilà: Badoit, Volvic, Evian, j'arrête ou je continue? Ste Cécile est celle que je préfère compte tenu du prix.
J'ai tapé sur Google une phrase relative aux expérimentations sur les chauves-souris, j'ai été étonné du nombre de pages qui m'ont été proposées, j'ai laissé tomber vu que là on n'est pas dans une université en soutenance de thèses, je ne suis pas moi un patron de journal pour vérifier ce que j'avance avant publication, le forum est un lieu convivial où l'on ne demande pas aux intervenants d'apporter leurs bibliothèques dans la tête pour étayer un sujet de discussion spontané et qui ne mange de pain. Cependant, je maintiens ce que j'ai dit sur ce prêtre d'un autre siècle, qqu'un trouvera bien un jour, moi je n'ai pas la force de courir les documentations, mais ma mémoire reste coriace...
A+

Re jigé18,

Pour la parabole, j'ai fait une entrée en matière un peu précipitée je crois, mû par mon sens de l'humour irréductible, mais je n'ai rien dit de mal pour que "ça vole bas", ce n'était qu'un jeu de mots, je te supplie donc de pardonner à cette autre partie de moi-même si elle a pu t'irriter à ce point.

On peut dire, par contre, que les chauves-souris peuvent voler bas au sens le plus propre du monde, grace à une espèce de sonar interne que la Nasa elle-même n'a pas fini de disséquer avec ses bistouris (au figuré cette fois) hyper sophistiqués, on les emmène même dans l'espace...

Maintenant je sens que mon penchant maladif pour l'humour va reprendre le dessus. Tu me demandes de citer des sources, alors d'accord voilà: Badoit, Volvic, Evian, j'arrête ou je continue? Ste Cécile est celle que je préfère compte tenu du prix.

J'ai tapé sur Google une phrase relative aux expérimentations sur les chauves-souris, j'ai été étonné du nombre de pages qui m'ont été proposées, j'ai laissé tomber vu que là on n'est pas dans une université en soutenance de thèses, je ne suis pas moi un patron de journal pour vérifier ce que j'avance avant publication, le forum est un lieu convivial où l'on ne demande pas aux intervenants d'apporter leurs bibliothèques dans la tête pour étayer un sujet de discussion spontané et qui ne mange de pain. Cependant, je maintiens ce que j'ai dit sur ce prêtre d'un autre siècle, qqu'un trouvera bien un jour, moi je n'ai pas la force de courir les documentations, mais ma mémoire reste coriace...

A+

Havok
 Posté le 25/03/2010 à 01:29 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien

kelko a écrit :
Havok a écrit :

Bonsoir,

Oui cette expérience prouve que plus on coupe de patte, plus celle ci devient sourde.

Ce qui prouve aussi que si on est assez con pour croire que la grenouille entend par les pattes, il faudrait bien que ceux qui en doutent arrêtent de croire les inepties proférées et enfin se posent en personnes humaines.

Bonsoir,

Je te rassure c'est une blague pour enfant, fait pour éveiller leurs critiques.

ariko2
 Posté le 25/03/2010 à 08:36 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Panem et circenses... ça ne date pas d'hier (et des p'tits moustachus, y'en aura encore).

DePhil
 Posté le 25/03/2010 à 10:54 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Le principe de la grenouille dans la marmite d’eau


Cela nous donne uniquement une bonne idée du niveau de conscience de la grenouille.
Quoi d'autre ?...

Havok
 Posté le 25/03/2010 à 11:24 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien

Bonjour,

Que c'est la même chose pour les humains.

Quant on est malade, qu'on a des douleurs qui ont commencé petit à petit, et ce pendant des années.

Cette douleurs disparait, nos organismes la gomme pour ainsi dire.

Nous pouvons même ne pas nous apercevoir lorsque cette dite douleur disparait temporairement.

Par contre une simple coupure, ou une pincette, nous fera mal.

C'est la même chose, quant on a des migraine chronique et récurante, on fini par faire avec, mais on ne s'habitue jamais aux élancement qui vrillent nos têtes.

Il est triste par contre de devoir faire un test comme cela sur un animal, pour déduire une chose que n'importe qu'elle personne malade peut dire.

Mais bien que cette expérience est barbare (et qui a été reproduite peut être 10 fois), il ne faut pas oublier que leurs pattes sont pour la plus grosse majorité arraché à leur hote vivant, ou que par exemple les homars sont ébouillanté vivant (eux ne passent pas par le tiède), ........

Il faut donc relativé la chose, ..............

Pour ma part le problème n'est pas qu'il y a ce genre d'expérience qui existe, mais leurs réel utilité (qui est souvant plus que sombre, et inutile).

ariko2
 Posté le 25/03/2010 à 13:08 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Dans cette courte préface (http://books.google.com/books/harmattan?hl=fr&vid=isbn2-7475-7374-5&printsec=frontcover#v=onepage&q=&f=false), j'évoque Jacques Bude (http://fr.search.yahoo.com/search?rd=r1&p=jacques+bude+obscurantisme+lib%C3%A9ral&toggle=1&cop=mss&ei=UTF-8&fr=yfp-t-703- avec qui j'ai vidé quelques godets illo tempore.
Pour nihiliste que puisse paraître sa thèse de l'Homme en tant qu'agrégat de préjugés, je ne renonce pas à l'évoquer une fois de plus sur un forum.

Pour le reste, Freud avait déjà appliqué les principes bien connus des réponses nerveuses aux stimuli quand il a commencé à développer sa scandaleuse théorie de l'inconscient, qui contient (par exemple) la notion de phantasme (orthographe proposée ultérieurement par une psy française, si je me souviens bien) : piur rester très concret (en un mot), on ne s'est pas fait tout seul... Papa et Maman ont fait quelque chose pour ça ! On en doute parfois à voir l'inépuisable plaisir contemplatif des nombrils internautiques.

Publicité
hido
 Posté le 25/03/2010 à 13:35 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Il n'y a pas eu d'experience :

Imaginez une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille.

vous parlez de détails et passez à côté du sens de ce texte

kelko
 Posté le 25/03/2010 à 14:17 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucienne

ido a écrit :

Il n'y a pas eu d'experience :

Imaginez une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille.

vous parlez de détails et passez à côté du sens de ce texte

coucou,

Ce n'est pas parce qu'un texte commence par "imaginez", qui, en fait, veut dire : représentez-vous, que l'expérience ou l'écrit que l'on lit n'existe pas en réel. Si l'on emploie cette façon c'est tout simplement pour ne pas reproduire l'expérience ou mener la personne qui lit ou écoute une narration à constater l'existance de ce fait.

Si je te dis : Imagines, une propriété arborée de peupliers, de sapins, avec une pelouse de 45 ares, un ruisseau qui serpente au nord, des rosiers et des jardinets de fleurs, une allée pavée et un grand batiment attenant à la résidence principale etc........

Tu vois dans ta tête, tu imagines, mais tu n'y es pas ! Et pourtant cela existe !

ariko2
 Posté le 25/03/2010 à 14:22 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

You can say I'm a dreamer, but I'm not the only one...

ariko2
 Posté le 25/03/2010 à 14:23 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

hido a écrit :

Il n'y a pas eu d'experience :

Imaginez une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille.

vous parlez de détails et passez à côté du sens de ce texte

Bien sûr Hido ! "on" avait (théoriquement) bien compris

kelko
 Posté le 25/03/2010 à 16:20 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucienne

ariko2 a écrit :

You can say I'm a dreamer, but I'm not the only one...

,

OUI, Mais là, c'est la réalité.

ariko2
 Posté le 25/03/2010 à 17:01 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Mais.... euh.... NOOOON !

Pour les mangeurs de grenouilles, on arrache les pattes avant préparation, non ?

Havok
 Posté le 25/03/2010 à 17:04 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien

Bonsoir,

On ne cuit pas le corps, normalement on arrache les pattes et c'est elle qu'on cuit.

marsouin
 Posté le 25/03/2010 à 17:16 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Bonsoir

Cette histoire d'eau qui chauffe progressivement, ce changement qui passe inaperçu et ne suscite donc pas de réaction me rappelle "la technique du voleur chinois": Le voleur chinois n'est pas une brute. Il n'est pas du genre à entrer dans un magasin, braquer le vendeur, le scandaliser, le malmener, puis lui voler son bien et s'enfuir en courant. Non. Le voleur chinois est plutôt du genre sympa. Il vient tous les jours au magasin pour dire bonjour.

Mais à chaque fois qu'il vient, il déplace un objet, toujours un peu plus loin de l'endroit où il était à l'origine. Il le déplace, vers la porte, immuablement. Jusqu'au jour où, le vendeur ayant totalement oublié l'existence de l'objet, le voleur chinois n'a plus qu'à repartir avec, tranquillement. (Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage).

ahmedd
 Posté le 25/03/2010 à 20:25 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Chaque fois qu’un changement est trop faible, trop lent, il faut soit une conscience très aiguisée soit une bonne mémoire pour s’en rendre compte. Il semble que l’une et l’autre soient aujourd’hui chose rare.
Eh!oui.
Finalement, le texte d'Olivier Clerc que je qualifierais de spirituel et non dénué d'intérêt, cité par Hido et dont j'ai volontairement extrait cette phrase, est totalement occulté au bénéfice de la grenouille. Celle-ci peut sauter d'un coup de pattes arrière pour se retrouver hors de la marmite comme elle sait faire dans les mares et les étangs (d'ailleurs l'auteur précise la température-?!-, 50°, à laquelle elle aurait déjà pris le 1er avion), mais elle nous saute à la figure à nous au dépens des réflexions de l'auteur.On est tenté de dire dommage!
Mais voilà, c'est probablement le but caché, nous autres on bavarde, on bavarde, on bavarde au sujet du plus que malheureux batracien, on en oublie l'essentiel: les résultats de l'expérience morbide, les enseignements à en tirer, et c'est ce que résume la phrase, relisez la.
C'est peut-être vrai pour la grenouille, même sûrement, mais nous on ne nous a pas ménagés comme elle, doucement doucement, non. Du coup, notre propention à ne pas supporter les tortures nous focalise sur ça, et sur seulement ça, on est un peu les vendeurs du magasin chinois, merci marsouin, le voleur est parmi nous, on ne le sait pas.
A+ les amis, qd on lit le texte on ne sait plus quoi penser ni quoi vendre ni quoi voler ni quoi faire...

Chaque fois qu’un changement est trop faible, trop lent, il faut soit une conscience très aiguisée soit une bonne mémoire pour s’en rendre compte. Il semble que l’une et l’autre soient aujourd’hui chose rare.

Eh!oui.

Finalement, le texte d'Olivier Clerc que je qualifierais de spirituel et non dénué d'intérêt, cité par Hido et dont j'ai volontairement extrait cette phrase, est totalement occulté au bénéfice de la grenouille. Celle-ci peut sauter d'un coup de pattes arrière pour se retrouver hors de la marmite comme elle sait faire dans les mares et les étangs (d'ailleurs l'auteur précise la température-?!-, 50°, à laquelle elle aurait déjà pris le 1er avion), mais elle nous saute à la figure à nous au dépens des réflexions de l'auteur.On est tenté de dire dommage!

Mais voilà, c'est probablement le but caché, nous autres on bavarde, on bavarde, on bavarde au sujet du plus que malheureux batracien, on en oublie l'essentiel: les résultats de l'expérience morbide, les enseignements à en tirer, et c'est ce que résume la phrase, relisez la.

C'est peut-être vrai pour la grenouille, même sûrement, mais nous on ne nous a pas ménagés comme elle, doucement doucement, non. Du coup, notre propention à ne pas supporter les tortures nous focalise sur ça, et sur seulement ça, on est un peu les vendeurs du magasin chinois, merci marsouin, le voleur est parmi nous, on ne le sait pas.

A+ les amis, qd on lit le texte on ne sait plus quoi penser ni quoi vendre ni quoi voler ni quoi faire...

Publicité
Pages : [1] 2 ... Fin
Page 1 sur 2 [Fin]

Vous devez être connecté pour poster des messages. Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !


Sujets relatifs
lorsque l'on nous dit que nous sommes tousss Hackés
Sommes-nous vraiment trop sur terre ?
Sommes-nous tous irradiés ?
nous sommes combien ici les algèriens ?
Nous sommes combien de Musulmans sur PCA ?
Combien sommes nous de Ligériens sur PCA ?
Maintenant promenons nous dans PAU : ma ville..
nous sommes combien de belges sur pca ?????
Nous sommes tous fichés
nous sommes Galant !!! (PPS)
Plus de sujets relatifs à Nous sommes des grenouilles dans une marmite
 > Tous les forums > Forum À côté