> Tous les forums > Forum À côté
 * Confessions de trois médecins qui refusent le vaccin *
Ajouter un message à la discussion
Pages : 1 [2] 3 4 5 ... Fin
Page 2 sur 6 [Fin]
Daneel Olivaw
 Posté le 14/04/2021 à 02:26 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien

Quelqu'un pourrait-il expliquer pourquoi, quand un médecin connu, ou un groupe de médecins (connu ou inconnu), ou une institution reconnue comme l'otdre des médecin, ou un journal connu pour son sérieux, recommandent de se faire vacciner, personne ne relève la chose, aucun réseau social, aucun forum, aucun courriel ou autre ne relaie l'information, personne ne les croit, bref ça passe inaperçu. Pire, on essaye de les dénigrer, ce n'est pas sérieux, qui sont ces gens-la pour insinuer pareille chose.

Par contre, dès qu'un illustre inconnu ou un groupe d'illustres inconnus sortent une ânerie comme quoi le vaccin, c'est pour réduire la population mondiale, ça va nous tuer tous, on n'a pas de recul, on ne sait pas ce qui va se passer, c'est Bill Gates (ou le gouvernement) qui veut nous injecter une puce pour nous tracer, il faut refuser la vaccination etc... etc... etc.... c'est immédiatement relayé dans le monde entier à travers les réseaux sociaux, les forums, les courriels, etc... En quelques secondes, ça fait le tour de la planète.

C'est curieux comme la bêtise court vite.

Vous ne trouvez pas que 3 millions de morts, c'est assez ?

logico
 Posté le 14/04/2021 à 11:13 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

,

Le comble c'est que malgré tous les décès imputables au virus plural cela ne bénéficie pas aux greffes d'organes ( qu'en outre les familles ne peuvent enterrer leurs morts).

Qu'en raison de toutes ces hospitalisations bien des opérations chirurgicales sont remises à

pabinvu
 Posté le 14/04/2021 à 12:13 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien
Daneel Olivaw a écrit :

Quelqu'un pourrait-il expliquer pourquoi, quand un médecin connu, ou un groupe de médecins (connu ou inconnu), ou une institution reconnue comme l'otdre des médecin, ou un journal connu pour son sérieux, recommandent de se faire vacciner, personne ne relève la chose, aucun réseau social, aucun forum, aucun courriel ou autre ne relaie l'information, personne ne les croit, bref ça passe inaperçu. Pire, on essaye de les dénigrer, ce n'est pas sérieux, qui sont ces gens-la pour insinuer pareille chose.

Par contre, dès qu'un illustre inconnu ou un groupe d'illustres inconnus sortent une ânerie comme quoi le vaccin, c'est pour réduire la population mondiale, ça va nous tuer tous, on n'a pas de recul, on ne sait pas ce qui va se passer, c'est Bill Gates (ou le gouvernement) qui veut nous injecter une puce pour nous tracer, il faut refuser la vaccination etc... etc... etc.... c'est immédiatement relayé dans le monde entier à travers les réseaux sociaux, les forums, les courriels, etc... En quelques secondes, ça fait le tour de la planète.

C'est curieux comme la bêtise court vite.

Vous ne trouvez pas que 3 millions de morts, c'est assez ?

mais pas du tout !

il faut beaucoup plus de mort, nous sommes trop nombreux sur cette planète....

penchez vous sur le problème l'eau douce dans les années à venir, et vous comprendrez

qu'il serait souhaitable que les vaccins.......

tout en étant modéré dans mes écrits, sur ce, bonne journée.

yves.vaissiere
 Posté le 14/04/2021 à 12:29 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Grand Maître astucien

il serait souhaitable que les vaccins.......

... ne soient PAS inoculés, pour qu'on ait une mortalité nous permettant de faire face au problème de l'eau : génial !

Donc ces trois toubibs se répandent débinant la vaccination auprès de la population pour résoudre le problème de l'eau,

mais se piquent sans le dire (comme toi ?), puisqu'ils sont sachants. (à moins qu'ils ne soient eux-mêmes victimes de la campagne de dénigrement de la vaccination, faute de savoir assez ?)

.

Mais je pense à un truc : si on laissait les gens mourir de soif, tout simplement ? Ça reviendrait au même, sans avoir à inventer une histoire de vaccin à fuir ... (voire, sans avoir eu à inventer une pandémie : va-t'en savoir si le virus existe !)

doubleton
 Posté le 14/04/2021 à 13:53 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Re,

Non,on ne règlera pas le problème de la surpopulation ,sans une bonne troisième guerre mondiale.

Mais sans la bombe atomique,se serait trop radical..

yves.vaissiere
 Posté le 14/04/2021 à 14:21 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Grand Maître astucien

Ou bien on pourrait ...

il serait souhaitable que les vaccins.......

... oui, par exemple prétexter l'apparition d'un nouveau variant pour mettre au point un nouveau vaccin aux propriétés inverses, quant à son innocuité/nocivité.

Donc au lieu d'un mort pour un million, ce serait le contraire : juste un survivant, et 999 999 qui mordent la poussière.

(sans préjuger, bien sûr, d'une INefficacité totale, pour le gonze restant, contre la Covid ; mais c'est pas indispensable, c'est pas grave s'il reste en vie.
C'est juste pour pas que ça coûte plus cher, aux labos, en R&D pour juste un millionième de la population ...)

Tout ça bien sûr pendant que "les puissants, dans l'ombre", se gobergent, se gavent et s'abreuvent jusqu'à la nausée de l'eau douce -beuark- qui ne manquera pas, et pour cause, au reste de l'Humanité !

.

Tout était écrit, planifié, calculé ... un grand savant, il y a plus de 70 ans, essayait déjà de nous mettre en garde :

Z'avez pas soif vous autres ? (Albert Einstein, discours de clôture du congrès de Solvay 1948)

Et la boucle est bouclée : vous savez bien à quoi avait servi, trois ans plus tôt, sa fameuse formule ! D'ailleurs pompée chez Poincaré et Lorentz, bon, y avait donc un français dans le coup.



Modifié par yves.vaissiere le 14/04/2021 15:52
logico
 Posté le 14/04/2021 à 19:57 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

A propos des risques de Thrombose, l'Inserm fait le point :

https://presse.inserm.fr/un-risque-de-thrombose-accru-avec-la-vaccination-vraiment/42551/

Daneel Olivaw
 Posté le 14/04/2021 à 20:30 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien
pabinvu a écrit :
Daneel Olivaw a écrit :

Quelqu'un pourrait-il expliquer pourquoi, quand un médecin connu, ou un groupe de médecins (connu ou inconnu), ou une institution reconnue comme l'otdre des médecin, ou un journal connu pour son sérieux, recommandent de se faire vacciner, personne ne relève la chose, aucun réseau social, aucun forum, aucun courriel ou autre ne relaie l'information, personne ne les croit, bref ça passe inaperçu. Pire, on essaye de les dénigrer, ce n'est pas sérieux, qui sont ces gens-la pour insinuer pareille chose.

Par contre, dès qu'un illustre inconnu ou un groupe d'illustres inconnus sortent une ânerie comme quoi le vaccin, c'est pour réduire la population mondiale, ça va nous tuer tous, on n'a pas de recul, on ne sait pas ce qui va se passer, c'est Bill Gates (ou le gouvernement) qui veut nous injecter une puce pour nous tracer, il faut refuser la vaccination etc... etc... etc.... c'est immédiatement relayé dans le monde entier à travers les réseaux sociaux, les forums, les courriels, etc... En quelques secondes, ça fait le tour de la planète.

C'est curieux comme la bêtise court vite.

Vous ne trouvez pas que 3 millions de morts, c'est assez ?

mais pas du tout !

il faut beaucoup plus de mort, nous sommes trop nombreux sur cette planète....

penchez vous sur le problème l'eau douce dans les années à venir, et vous comprendrez

qu'il serait souhaitable que les vaccins.......

tout en étant modéré dans mes écrits, sur ce, bonne journée.

Tu devrais lire la nouvelle d'Isaac asimov : Le Triage (1975 déjà).

Le triage Cela faisait cinq ans que l’on dressait autour des recherches du Dr Aaron Rodman un mur de secret d’une épaisseur croissante.

« Pour votre propre protection », lui avaient-ils dit.

« Aux mains de gens malintentionnés… » avaient-ils expliqué.

En de bonnes mains bien sûr (les siennes par exemple, pensait le Dr Rodman un peu désespéré), la découverte était de toute évidence le plus grand bienfait pour la santé humaine depuis les travaux de Pasteur sur la théorie des germes, et le meilleur outil pour comprendre le mécanisme de la vie qu’on ait jamais découvert.

Toutefois, après sa première conférence à l’Académie de médecine de New York peu après son cinquantième anniversaire, et le premier jour du XXIe siècle (ce qui ne manquait pas d’à-propos), on lui avait imposé le silence et il ne pouvait plus parler, sauf à certains personnages officiels. Bien sûr, il ne pouvait pas non plus publier.

Cependant le gouvernement l’avait pris à sa charge. Il avait tout l’argent qu’il voulait et la libre disposition des ordinateurs. Ses travaux avançaient rapidement et on lui envoya des hommes du gouvernement pour qu’il les initie, afin qu’ils puissent comprendre.

« Dr Rodman, demandaient-ils, comment est-il possible qu’un virus se répande à l’intérieur d’un organisme d’une cellule à une autre sans pourtant être contagieux d’un organisme à un autre ? »

Rodman était fatigué d’avoir à répéter sans cesse qu’il ne possédait pas toutes les réponses. Il était fatigué d’avoir à utiliser le terme de « virus ». Il leur disait : « Ce n’est pas un virus parce que ce n’est pas une molécule à noyau acide. C’est quelque chose d’entièrement différent – une lipoprotéine. »

C’était plus facile quand ses interlocuteurs n’étaient pas eux-mêmes membres du corps médical. Il pouvait alors essayer de leur expliquer les généralités au lieu de retomber toujours dans les ornières des points délicats. Il leur disait : « Chaque cellule vivante, et chaque petite structure à l’intérieur d’une cellule, est entourée d’une membrane. Le fonctionnement de chaque cellule dépend des molécules qui peuvent passer à travers la membrane, dans les deux sens, et de la vitesse à laquelle elles passent. Un léger changement dans la membrane transformera considérablement la nature de l’échange, donc la nature de la composition chimique de la cellule, donc la nature de son activité.

« Toute maladie peut avoir pour base une altération dans l’activité de la membrane. Toutes les mutations peuvent être opérées au moyen de telles altérations. Une technique qui contrôlerait les membranes contrôlerait la vie. Les hormones contrôlent le corps par leur effet sur les membranes, et ma lipoprotéine est une hormone artificielle plutôt qu’un virus. La LP s’incorpore dans la membrane et, ce faisant, provoque la production d’autres molécules comme elle – et c’est cela que je ne comprends pas moi-même.

« Mais la structure délicate des membranes n’est pas la même partout. En fait, elle est différente dans chaque élément vivant – elle n’est jamais la même dans deux organismes distincts. Une LP n’affectera pas de la même façon des organismes différents. Ce qui ouvrira les cellules d’un organisme au glucose et produira les effets du diabète, fermera les cellules d’un autre organisme à la lysine et le tuera. »

C’est ce qui semblait les intéresser le plus ; que ce fut un poison.

« Un poison sélectif, leur disait Rodman. Vous ne pouvez pas prédire, sans avoir étudié très soigneusement avec l’aide d’ordinateurs la composition biochimique des membranes d’un individu, ce qu’une LP particulière lui fera. »

Avec le temps le piège se resserrait autour de lui, annihilant sa liberté, lui laissant cependant une vie confortable – dans un monde où la liberté et le confort disparaissaient de partout, et où les mâchoires de l’enfer s’ouvraient devant une humanité désespérée.

On était en 2005, et la population de la Terre s’élevait à six milliards. S’il n’y avait pas eu les famines, elle aurait été de sept milliards. Un milliard d’êtres humains étaient morts de faim la génération passée, et d’autres allaient encore mourir.

Peter Affare, le président de l’Organisation mondiale pour l’alimentation, venait souvent dans les laboratoires de Rodman pour jouer aux échecs et parler avec lui. C’était lui, disait-il, qui avait le premier saisi le sens de la conférence de Rodman à l’Académie, et cela avait contribué à le faire nommer président. Rodman pensa que le sens était facile à saisir, mais il n’en dit rien.

Affare avait dix ans de moins que Rodman et ses cheveux roux se ternissaient. Il souriait souvent, bien que le sujet de la conversation ne prêtât pas vraiment à sourire, puisque tout président d’une organisation qui s’occupait de la nourriture du monde était bien obligé de parler de la famine du monde.

Affare disait : « Si la nourriture était distribuée également entre tous les habitants du monde, ils mourraient tous de faim.

– Si elle était distribuée également, répondit Rodman, l’exemple de la justice dans le monde pourrait conduire au moins à une politique mondiale saine. Dans le cas présent, le monde est désespéré et furieux contre le sort heureux de quelques-uns, alors tous se conduisent d’une façon irrationnelle.

– Vous ne vous êtes pas porté volontaire pour abandonner votre surplus de nourriture, dit Affare.

– Je suis humain et égoïste, et ma propre action n’aurait que peu de sens. On ne devrait pas me demander de me porter volontaire. On ne devrait pas me donner le choix.

– Vous êtes un romantique, répondit Affare. Ne comprenez-vous pas que la Terre est un bateau de sauvetage ? Si les réserves de nourriture sont réparties également entre tous, alors tous mourront. Si certains sont poussés par-dessus bord, alors, ceux qui restent seront sauvés. La question n’est pas de savoir si certains vont mourir, car il est sûr qu’ils mourront ; la question est de savoir si certains survivront.

– Êtes-vous pour le triage – le sacrifice de certains pour le reste – officiellement ?

– Nous ne pouvons pas. Les gens qui sont dans le bateau de sauvetage sont armés. Certaines régions menacent ouvertement d’employer leurs armes nucléaires si on ne leur envoie pas plus de vivres. »

Rodman dit d’un ton sardonique : « Vous voulez dire que la réponse à "Vous mourrez pour que je puisse vivre" est "Si je meurs, vous mourez"… C’est une impasse.

– Pas tout à fait, répondit Affare. Il y a des endroits sur la Terre où les gens ne peuvent pas être sauvés. Leur région est envahie sans merci de hordes d’humains affamés. Supposez que nous leur envoyions de la nourriture, et supposez que cette nourriture les tue, ainsi cette région n’aura pas besoin d’autres envois. »

Rodman pour la première fois réalisa en un éclair : « Les tue comment ? demanda-t-il.

– Les propriétés structurelles moyennes des membranes cellulaires d’une population donnée peuvent être calculées. Une LP spécialement conçue pour tirer avantage de ces propriétés pourrait être incorporée dans les vivres que nous leur envoyons, ce qui leur serait fatal, dit Affare.

– Impensable, répondit Rodman consterné.

– Réfléchissez. Ils ne souffriraient pas. Les membranes se fermeraient tout doucement et les personnes touchées s’endormiraient et ne se réveilleraient pas – une mort bien plus douce que celle causée par la faim qui, autrement, serait inévitable – ou par l’anéantissement nucléaire. Et puis cela n’atteindrait pas tout le monde, car les propriétés des membranes varient dans une population. Au pis, soixante-dix pour cent mourront. Le triage sera opéré précisément dans les régions où la surpopulation et le désespoir sont les pires, et il restera assez de survivants pour conserver chaque nation, chaque groupe ethnique, chaque culture.

– Tuer délibérément des millions d’individus.

– Nous ne les tuerons pas. Nous leur fournirons seulement l’occasion de mourir. Certains individus mourront, cela dépendra de leur composition biochimique particulière. Ce sera le doigt de Dieu.

– Et quand le monde découvrira ce qui a été accompli ?

– Nous ne serons plus là, répondit Affare, et alors un monde florissant, dont la population sera limitée, nous remerciera pour notre choix héroïque, faire mourir certains pour éviter la mort des autres. »

Le Dr Rodman s’empourpra et il eut quelques difficultés pour parler : « La Terre, dit-il, est un bateau de sauvetage très grand et complexe. Nous ne savons toujours pas ce qu’on peut, ou ne peut pas, faire avec une bonne distribution des ressources, et tout le monde sait que jusqu’à présent nous n’avons vraiment fait aucun effort pour les distribuer. Dans de nombreuses régions de la Terre, de la nourriture est perdue tous les jours, et c’est ce fait qui rend fous ceux qui ont faim.

– Je suis d’accord avec vous, dit Affare froidement, mais nous ne pouvons pas faire le monde comme nous le voudrions. Nous devons l’accepter tel qu’il est.

– Alors acceptez-moi tel que je suis. Vous voulez que je vous donne les molécules de LP nécessaires – et je ne le ferai pas. Je ne lèverai pas le petit doigt dans ce but.

– Alors, dit Affare, vous causerez la mort de bien plus de gens que je ne l’aurais fait. Et je pense que vous changerez d’avis quand vous y aurez bien réfléchi. »

Tous les jours ou presque, il recevait la visite d’un officiel ou d’un autre, tous bien nourris, Rodman était de plus en plus sensible au fait que tous ceux qui proclamaient la nécessité de tuer les affamés étaient eux-mêmes bien nourris.

Lors d’une de ces visites, le secrétaire national à l’Agriculture lui suggéra : « Ne seriez-vous pas d’accord pour tuer un troupeau de bétail atteint de la maladie des sabots et de la bouche, ou d’anthrax, de façon à éviter que l’infection ne se répande et touche des troupeaux sains ?

– Les humains ne sont pas des bêtes, dit Rodman. Et la famine n’est pas contagieuse.

– Mais si, elle est contagieuse, dit le secrétaire. C’est bien là le problème. Si nous ne trions pas la multitude d’humains, leur famine se répandra jusqu’à des régions non encore touchées. Vous ne pouvez pas refuser de nous aider.

– Et comment pensez-vous m’y obliger ? Par la torture ?

– Nous ne toucherions pas à un cheveu de votre tête. Nous avons trop besoin de vous. Toutefois nous pourrions supprimer des bons de nourriture.

– La faim serait dangereuse, c’est certain.

– Pas pour vous. Si nous sommes disposés à tuer plusieurs milliards de personnes pour sauver la race humaine, alors il nous est bien facile de supprimer les bons de nourriture de votre fille, de son mari et de son bébé. »

Rodman garda le silence et le secrétaire ajouta ; « Nous vous donnons le temps d’y réfléchir. Nous ne désirons pas nuire à votre famille, mais nous le ferons s’il le faut. Je vous accorde une semaine pour y penser. Jeudi prochain le comité tout entier sera prêt. Vous vous attellerez alors à notre projet, sans retard. »

La surveillance fut doublée, Rodman était maintenant ouvertement et totalement prisonnier. Une semaine plus tard, les quinze membres du Conseil mondial pour l’alimentation accompagnés du secrétaire national à l’Agriculture et de quelques membres du Corps législatif national arrivèrent à son laboratoire. Ils s’assirent à la longue table dans la salle de conférences du somptueux bâtiment des recherches construit grâce aux fonds publics.

Pendant quatre heures, ils discutèrent et firent des projets, tenant compte des réponses que Rodman leur apportait sur des points précis. Personne ne demanda à Rodman s’il allait coopérer ; il semblait impensable qu’il puisse faire autrement.

Enfin Rodman dit : « Votre projet, de toute façon, ne pourra pas marcher. Peu après l’arrivée d’un envoi de grain dans une région donnée du monde, des centaines de millions d’hommes vont mourir. Pensez-vous que ceux qui survivront ne feront pas le rapprochement et ne vous enverront pas des bombes nucléaires en représailles ? »

Affare, qui se tenait en face de Rodman en haut de la table, répondit : « Nous sommes conscients de cette possibilité. Nous avons passé des années à chercher un moyen d’action, croyez-vous que nous n’ayons pas pensé aux réactions possibles des régions condamnées au triage ?

– Vous pensez qu’ils vous remercieront ? demanda Rodman d’un ton amer.

– Ils ne sauront pas que nous les avons choisis. Tous les envois de grain ne seront pas infectés avec la LP. Nous ne nous concentrerons pas sur un seul endroit. Nous ferons en sorte que le grain cultivé sur place soit contaminé en quelques endroits, ici et là. De plus, tout le monde ne mourra pas, et seulement quelques-uns mourront tout de suite. Certains qui auront mangé beaucoup de ce grain ne mourront pas et d’autres qui en auront seulement mangé un peu mourront rapidement – tout dépend de leurs membranes. Cela aura l’air d’un fléau, une nouvelle peste noire.

– Avez-vous pensé aux effets de cette nouvelle peste noire ? Avez-vous pensé à la panique ?

– Cela leur fera du bien, grogna le secrétaire de l’autre bout de la table. Cela leur apprendra.

– Nous annoncerons la découverte d’un antidote, dit Affare. Nous l’inoculerons en masse dans les régions que nous savons ne pas être infectées. Docteur Rodman, le monde est terriblement malade et nous devons avoir recours à un remède terrible. L’humanité est au bord d’une mort terrible, alors je vous en prie, ne vous opposez pas à sa seule voie de salut.

– Le problème est là. Est-ce la seule voie, ou bien employez-vous un moyen facile qui ne vous imposera aucun sacrifice – qui en imposera seulement à des milliards d’autres ? »

Rodman s’interrompit car on apportait un chariot de nourriture. Il grommela : « J’ai fait préparer quelques rafraîchissements. Pouvons-nous avoir une petite trêve pendant que nous mangeons ? »

Il prit un sandwich, puis au bout d’un moment déclara, entre deux gorgées de café : « Au moins nous mangeons bien en discutant du grand génocide de l’histoire. »

Affare regarda d’un œil critique son propre sandwich dont il avait déjà avalé la moitié : « Je n’appelle pas cela bien manger. Des œufs et de la salade sur du pain blanc d’une fraîcheur douteuse, ce n’est pas fameux, et si j’étais vous, je changerais de fournisseur. Enfin, soupira-t-il, dans un monde qui a faim on ne doit pas gaspiller la nourriture », et il finit le sandwich.

Rodman regarda les autres et prit le dernier sandwich sur le plateau. « J’avais pensé, dit-il, que certains d’entre vous perdraient peut-être un peu de leur appétit en considération du sujet dont nous discutions, mais je vois qu’il n’en est rien. Vous avez tous mangé.

– Vous aussi, s’impatienta Affare, d’ailleurs vous n’avez pas fini.

– Oui, je mange, dit Rodman en mâchant lentement. Et je m’excuse du manque de fraîcheur du pain. J’ai fait moi-même ces sandwiches la nuit dernière, ils sont donc vieux de quinze heures.

– Vous les avez faits vous-même ? demanda Affare.

– Il le fallait, sinon je n’aurais pas pu y introduire la bonne LP.

– Qu’est-ce que vous racontez ?

– Messieurs, vous m’avez dit qu’il était nécessaire de tuer quelques personnes pour sauver les autres. Peut-être avez-vous raison. Vous m’avez convaincu. Mais, pour savoir exactement ce que nous faisons nous devrions peut-être expérimenter sur nous-mêmes. J’ai organisé un petit triage à ma façon et les sandwiches que vous venez tous de manger sont une expérience dans ce sens. »

Certains se dressèrent. « Nous sommes empoisonnés ? » suffoqua le secrétaire.

Rodman continua : « Pas dans les meilleures conditions. Malheureusement, je ne connaissais pas parfaitement vos compositions biochimiques, aussi je ne peux pas garantir le taux de soixante-dix pour cent de morts que vous souhaiteriez. »

Ils le regardaient tous, pétrifiés d’horreur, le Dr Rodman ferma les paupières. « Cependant il est probable que deux ou trois d’entre vous vont mourir dans la semaine qui suit, vous n’avez plus qu’à attendre pour voir qui ça sera. Il n’y a aucun traitement ni antidote, mais ne vous inquiétez pas. C’est une mort tout à fait sans douleur, et ce sera le doigt de Dieu, comme l’un d’entre vous me l’a affirmé. C’est une bonne leçon, comme a dit un autre d’entre vous. Ceux d’entre vous qui survivront auront peut-être d’autres opinions quant au triage. »

Affare déclara : « C’est du bluff. Vous avez vous-même mangé de ces sandwiches. »

Rodman répondit : « Je sais. J’ai adapté la LP à ma propre composition biochimique, je vais donc mourir vite. » Il ferma les yeux : « Vous allez devoir continuer sans moi – ceux d’entre vous qui survivront. »

Publicité
yves.vaissiere
 Posté le 15/04/2021 à 09:32 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Grand Maître astucien

Il y a un poil d'invraisemblance (par exemple je n'aurais jamais mangé ce qu'il aurait préparé) ; mais inévitable, à cause de la brièveté de l'exercice.

Par contre il serait sans doute plus facile et efficace de stériliser les gens plutôt que de les tuer, il me semble.

(dans notre cas, certes on ne vaccine pas 100 % d'une population, mais pas loin ; et on ne le fait pas souvent, mais il y aura quand même vraisemblablement des rappels annuels)

.

Mais ce n'est encore que du pipi de chat par rapport à notre réalité, où on prend directement le contrôle de notre cerveau (ce qui pilote ET notre alimentation, ET notre reproduction) ;

et une fois pour toutes, puisque les ARN-messagers induisent une modification de notre génome : l'opération ne sera plus à refaire avec nos descendants (enfin, les descendants de ceux qui auront été sélectionnés pour se reproduire).

Les vaccins classiques, avec adjuvant métallique résonnant avec les ondes Linky et 5G, c'était déjà bien mais à entretenir, puis refaire à chaque génération ;

mais là, c'est vraiment terminé.

La boucle est bouclée.



Modifié par yves.vaissiere le 15/04/2021 09:38
Anonyme
 Posté le 15/04/2021 à 09:45 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petite astucienne

Coucou

Alors, ça complote, ça parlote?

Et ça devient surtout indigeste!

beorcs
 Posté le 15/04/2021 à 18:49 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Il serait intéressant de savoir si ces 3 médecins antivax ...vaccinent ou pas

Des médecins payés jusqu’à 750 euros de l’heure pour vacciner,

l'Assurance maladie met fin à la facturation à l'acte.

(Une misère : les pauvres choux... comment peuvent-ils joindre les 2 bouts en fin de mois ? Tu m'étonnes, que la campagne de vaccination va creuser le trou de la Sécu. Du coup, faudra augmenter les cotisations )

.

.

L'ouverture de la vaccination profiterait-elle à certaines médecins généralistes ?

C'est ce que révélait France 3 Provence, dans les Bouches-du-Rhône, un médecin pouvait gagner entre 1 800 et 3 000 € en seulement 4 heures. Une pratique légale, grâce à la tarification à la piqûre.

A chaque dose injectée, un docteur était payé 25 euros en semaine et 44,60 euros les week-ends. À cette somme s'ajoute la saisie des vaccinés dans le fichier "Vaccin Covid" pour 5,40 euros. En gros, plus on vaccine, plus on gagne.

920 € de salaire le dimanche (quand même ... )

.

>>>>https://www.ladepeche.fr/2021/04/15/des-medecins-payes-jusqua-750-euros-de-lheure-pour-vacciner-lassurance-maladie-met-fin-a-la-facturation-a-lacte-9490097.php?M_BT=44025385275#xtor=EPR-7-[newsletter-soir]-20210415-[classique]



Modifié par beorcs le 15/04/2021 18:54
doubleton
 Posté le 15/04/2021 à 19:02 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Bonsoir,

J'ai des doutes sur la véracité des sommes indiquées.

"La Dépêche"n'est pas toujours au-dessus de tout soupçon.

Attendons un peu la confirmation..

yves.vaissiere
 Posté le 15/04/2021 à 19:30 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Grand Maître astucien

C'est un argument : le fait qu'on chercherait à arroser les toubibs vaccineurs, tendrait à accréditer l'idée que la vaccination en elle-même ne devrait pas avoir autant de crédit auprès d'eux (et, tant qu'à faire, auprès des lecteurs).

Si les sommes sont exactes, l'info a au moins ce mérite ; mais il paraît qu'en général on fait bien de douter !

(blague à part, un astucien disparu avait déjà communiqué sur ces sommes, sur un autre sujet ...)

Scapo
 Posté le 15/04/2021 à 19:35 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Slt,

-----"Montant de la rémunération

Cette vacation forfaitaire est rémunérée à hauteur de 420 € la demi-journée ou 105 € de l’heure si présence de moins de 4 h (chaque heure entamée étant due, par exemple 1 h 30 de présence peut être facturée 2 h).

Les samedis après-midi, dimanches et jours fériés, la vacation forfaitaire est portée à 460 € la demi-journée (ou 115 € de l’heure si présence de moins de 4 h).

À noter :

beorcs
 Posté le 15/04/2021 à 19:35 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Á vérifier, en effet, mais en gros ça doit être ça.

(c'est une info relayée de FR3 PACA, ça m'étonnerait quand même que ce soit un fake.)

jujube2
 Posté le 15/04/2021 à 19:40 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Maître astucien

ça parait conforme avec les consultations en cabinet, 23€ pour 10 à 15 mn en moyenne

Publicité
logico
 Posté le 15/04/2021 à 19:44 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Il faut pas se braquer parce qu'ils sont soupçonnés de carrément braquer la sécu

yves.vaissiere
 Posté le 15/04/2021 à 20:22 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Grand Maître astucien

Quelqu'un sait combien ils touchent, pour appliquer un suppositoire à la chloroquine ? (pasque j'ai pas été remboursé bézef ... )

beorcs
 Posté le 15/04/2021 à 21:08 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

yves.vaissiere a écrit :

Quelqu'un sait combien ils touchent, pour appliquer un suppositoire à la chloroquine ? (pasque j'ai pas été remboursé bézef ... )

, Normal : ça t'a procuré gratos du plaisir anal.

logico
 Posté le 16/04/2021 à 08:23 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

,

Cent mille morts en France de la Covid,

En Italie la vaccination des soignants est obligatoire sous peine de ne plus pouvoir garder son poste.

yves.vaissiere
 Posté le 16/04/2021 à 08:51 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Grand Maître astucien

C'est le cas en France contre l'hépatite B.

(et pour l'inscription en crèche ou école publique ou privée sous contrat,
et contre la fièvre jaune pour aller dans certains pays étrangers)

.

Il faut se vacciner rapidement ; car les variants arrivent, qui sont capables de contourner les défenses procurées par les vaccins ...
(ça pourrait être une énigme du topic "le dernier qui poste gagne", même forum)

, Normal : ça t'a procuré gratos du plaisir anal.

J'espère donc que ça lui a procuré aussi du plaisir pénien pécuniaire !



Modifié par yves.vaissiere le 16/04/2021 08:54
doubleton
 Posté le 17/04/2021 à 08:26 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

Salut:

Mea-culpa!

Certains médecins ont bien pillé la Sécu:

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/04/17/dans-les-vaccinodromes-l-assurance-maladie-verrouille-la-remuneration-des-medecins_6077099_3244.html

Comme quoi tout les soignants ne sont pas des saints...



Modifié par doubleton le 17/04/2021 08:34
yves.vaissiere
 Posté le 17/04/2021 à 09:19 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Grand Maître astucien

(pour rappeler que les articles réservés aux abonnés - articles dont, selon navigateur, on peut lire un paragraphe de plus avec le lecteur immersif ou par copier-coller, s'il est grisé ...

... ou estompé -, ces articles, je disais, ont quand même leurs pages de commentaires accessibles ...

Contributions - Dans les vaccinodromes, l’Assurance-maladie verrouille la rémunération des médecins (lemonde.fr)

... en rajoutant :

?contributions

... à l'adresse)



Modifié par yves.vaissiere le 17/04/2021 11:15
Scapo
 Posté le 17/04/2021 à 10:47 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien
logico a écrit :

,

Cent mille morts en France de la Covid,

En Italie la vaccination des soignants est obligatoire sous peine de ne plus pouvoir garder son poste.

Ce qui concerne les 13/15% de réfractaires aux vaccins puisque 85/87% sont déjà vaccinés.



Modifié par Scapo le 17/04/2021 10:48
logico
 Posté le 17/04/2021 à 11:27 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

,

Pour lire un article en entier il suffit parfois de changer de journal.

Hier j'ai pu lire un article en entier sur Ouest-France, alors qu'il était en accès privé sur le Point

Publicité
Pages : 1 [2] 3 4 5 ... Fin
Page 2 sur 6 [Fin]

Vous devez être connecté pour participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !
Recevoir PC Astuces par e-mail


La Lettre quotidienne +226 000 inscrits
Avec l'actu, des logiciels, des applis, des astuces, des bons plans, ...

Les bonnes affaires
Une fois par semaine, un récap des meilleurs offres.

Les fonds d'écran
De jolies photos pour personnaliser votre bureau. Une fois par semaine.

Les nouveaux Bons Plans
Des notifications pour ne pas rater les bons plans publiés sur le site.

Les bons plans du moment PC Astuces

Tous les Bons Plans
74,99 €Souris sans fil avec trackball Logitech MX Ergo à 74,99 €
Valable jusqu'au 08 Mai

Amazon fait une belle promotion sur la souris sans fil avec trackball Logitech MX Ergo qui passe à 74,99 € livrée gratuitement. On la trouve ailleurs autour de 100 €. Réduisant de 20% la contrainte musculaire par rapport à une souris standard,  le Logitech MX Ergo vous facilitera le travail en maintenant dans une position très stable votre main.


> Voir l'offre
173,68 €Tablette 10.4 pouces Galaxy Tab A7 2020 (8 coeurs, 32 Go, Wifi, WUXGA+, RAM 3 Go) à 173,68 € livrée
Valable jusqu'au 09 Mai

Amazon Allemagne fait une promotion sur la tablette 10.4 pouces Samsung Galaxy Tab A7 2020 qui passe à 186,46 € (avec la TVA ajustée). Comptez 5,64 € pour la livraison en France soit un total de 192,10 € livrée. On la trouve ailleurs à plus de 230 €. Cette tablette possède un écran 10.4 pouces WUXGA+ (2000x1200 pixels), un processeur octa-core 2 GHz, 3 Go de RAM, un espace de stockage de 32 Go extensible par MicroSD, le WiFi, le bluetooth et tourne sous Android 10.

La tablette pourra être mise en français dès le premier démarrage et vous bénéficiez d'une garantie européenne de 2 ans. Vous pouvez utiliser votre compte Amazon France sur Amazon Allemagne et il n'y a pas de douane.


> Voir l'offre
74,99 €Souris sans fil avec trackball Logitech MX Ergo à 74,99 €
Valable jusqu'au 08 Mai

Amazon fait une belle promotion sur la souris sans fil avec trackball Logitech MX Ergo qui passe à 74,99 € livrée gratuitement. On la trouve ailleurs autour de 100 €. Réduisant de 20% la contrainte musculaire par rapport à une souris standard,  le Logitech MX Ergo vous facilitera le travail en maintenant dans une position très stable votre main.


> Voir l'offre

Sujets relatifs
Espagne La Galice pourrait instaurer une amende à qui refuse le vaccin
Le PDG de Pfizer vend des actions le jour de l 'annonce de son vaccin
Ours tué en Ariège : une prime de 30 000 euros pour qui dénoncera le tueur
Le palmarès des sociétés qui causent le plus de litiges en matière de rénov
Page de pub entière qui s'ouvre sur le site
Qui connait le bottier de Mylène Farmer ?
la guerre de qui est le plus fort ?
Covão dos Conchos: le gouffre qui semble mener au centre de la Terre
Pas facile de mettre un char plus gros que le camion qui le transporte .
Memex le moteur de recherche qui......
Plus de sujets relatifs à * Confessions de trois médecins qui refusent le vaccin *
 > Tous les forums > Forum À côté