> Tous les forums > Forum Linux
 Tests de Calculate et Funtoo LinuxSujet résolu
Ajouter un message à la discussion
Page : [1] 
Page 1 sur 1
Logicien
  Posté le 09/07/2012 @ 07:09 
Aller en bas de la page 
Astucien

Bonsoir/Bonjour,

après avoir effacé Gentoo Linux du disque dur, suite à une suggestion de IceF0x j'ai installé Calculate Linux. Je n'ai pas trouvé grand avantage par rapport à Gentoo même s'il y a de bons dépôts binaires. Par défaut, elle est moins facilement personnalisable que Gentoo. Je lui ai donc appliqué elle aussi l'effacement.

J'ai réinstallé une Gentoo en mode texte sur le disque dur et encore je l'ai effacée, incertain que je suis de la façon dont je veux utiliser cette distribution qui dépasse souvent mes capacités à résoudre ses problèmes.

Puis, j'ai installé Funtoo Linux sur une clé Usb de 16 gigaoctets. Funtoo est une distribution Gentoo modifiée par Daniel Robbins , fondateur de Gentoo. Elle offre dans l'arbre de Portage des noyaux Linux pré-compilés de types RedHat, Debian et Ubuntu. Le support réseau est différent de celui de Gentoo et l'arbre de Portage est sous Git plutôt que Rsync.

Je pensais que 16 gigaoctets seraient suffisant. J'ai dû déplacer les répertoires de cache, de paquets sources et de compilation vers mon disque dur pour libérer de l'espace sur la clé Usb devenue pleine. De plus, compiler sur une clé Usb n'est pas performant.

J'ai réussi à installer Compiz-Fusion, incluant Emerald, à l'aide de l'overlay elementary. La survie de Compiz n'etant pas assurée dans l'arbre officiel de Portage.

J'apprécie Funtoo Linux. La configuration réseau est plus simple que sous Gentoo. Elle s'apparente quelque peu à celle de Netcfg sous ArchLinux.

J'ai choisi une nouvelle approche de compilation avec Funtoo. Je ne configure rien globalement en ce qui concerne la variable USE dans /etc/make.conf et laisse cette variable être configurée par le défaut des ebuilds.

Si je dois modifier la variable USE, je le fais au cas par cas, seulement si c'est absolument nécessaire pour une application et jamais globalement pour toutes les applications. Sinon, aucune intervention manuelle de ce côté.

Je laisse Emerge proposer une modification (démasquer, utiliser la version instable, modifier le support d'un paquet, etc), auquel cas je l'applique à toutes les versions du paquet concerné. Je m'évite ainsi une modification à l'installation de chaque nouvelle version d'un paquet.

J'essaie de miminiser les risques de problèmes de compilations de cette manière, les dépendances circulaires, conflits entre paquets, etc.

Comme je le fais généralement avec Gentoo, j'ai installé Funtoo depuis une autre distribution Linux. J'écris depuis Funtoo, j'étais sous WindowMaker, je suis maintenant sous Lxde avec Compiz comme gestionnaire de fenêtres 3D. Funtoo, une distribution Linux à essayer !

Funtoo (Wikipedia)

Funtoo-quebec.org

Funtoo Linux

Gentoo Portage Overlays - News



Modifié par Logicien le 09/07/2012 18:55
Publicité
Esclapion
 Posté le 09/07/2012 à 12:00 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Grand Maître astucien

Bonjour,

Oui, mais pour installer ce type de distribution, il faut déjà avoir des bases sur Gentoo, je me trompe ?

Là, c'est une activité à plein temps. Quels avantages : taille, réactivité ? Ou simplement, les tous derniers paquets ?

Logicien
 Posté le 09/07/2012 à 16:31 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
  Astucien

Des distributions basées sur les sources, j'en ai essayé plusieurs, à commencer par les BSD. Elles sont difficiles à mettre à jour et il est difficile d'avoir les plugins flash et java.

Welcome to Linux From Scratch! s'apparente trop à mon goût à une Debian et toutes les distributions qui utilisent le System V. J'ai abandonné en cours de construction.
Avec Source Mage GNU/Linux , je n'ai pas réussi à avoir X. J'ai abandonné.

Avec Lunar Linux | It's out of this world! , je n'ai même pas réussi à commencer.

Ces expériences datent maintenant. J'y reviendrai peut-être.

Gentoo/Funtoo demandent une journée pour le

- partitionnement, formatage et montage

- téléchargement et décompression du stage3

- installation de Portage

- préparation du chroot (Bash et réseau)

- recompilation et mise-à-jour des paquets binaires installés

- configuration, compilation et installation du noyau

- préparation du premier démarrage (nome de machine, date et heure, fstab, mot-de-passe root, services, Grub ...)

Avec Funtoo, l'utilisation d'un noyau pré-compilé peut faire économiser du temps. Il y a aussi l'utilitaire Boot-update développé par Daniel Robbins qui crée automatiquement un fichier de configuration pour Grub1, Grub2 ou Lilo.

Je configure manuellement pour tout Grub2 de ArchLinux. La configuration de mon noyau personnalisé est bien en selle. Je compile et installe les Gentoo sources.

Lorsqu'on a réussi le premier démarrage de Gentoo/Funtoo, il faut d'abord corriger les erreurs affichés par les scripts de démarrage et ajouter les paquets nécessaires afin de mettre au point le système en mode texte.

Par la suite, avoir X, WindowMaker et/ou Lxde, un navigateur avec greffons est une question d'heures. Pour ne pas être pressé, une autre journée peut-être nécessaire après le premier démarrage pour arriver à une interface graphique avec un menu assez complet.

Compiler Kde, LibreOffice, Gnome/Cinnamon peut demander une journée à chaque. Le temps total d'installation dépend du matériel, du degré de connaissances et des applications voulues.

Quand tout est installé, la mise-à-jour de tout est accéléré par l'application ccache qui garde sur disque les parties binaires des sources qui n'ont pas besoin d'être modifiées, ce qui accélère toute compilation d'une nouvelle version d'un paquet. On peut aussi utiliser distcc qui distribue la compilation entre les processeurs des machines en réseaux.

Pour conclure,

installer et utiliser Gentoo/Funtoo Linux aide tout d'abord à la compréhension des systèmes de type Unix. Ces systèmes permettent non seulement de choisir les applications à (ne pas) installer comme tout système, mais permettent surtout de choisir le support (à ne pas utiliser) d'une application.

Le poid des binaires est souvent minimal car ceux-ci ne sont plus génériques et résultent d'un compilation adaptée au processeur par Gcc.

Avec les overlays, on accède à une grande extension de l'arbre officiel de Portage. Sans être nécessairement supportés par Gentoo/Funtoo, ils fournissent une ressource appréciable tel l'overlay Sabayon, une distribution basée elle aussi sur Gentoo, mais que je n'ai pas utilisée.



Modifié par Logicien le 09/07/2012 16:37
Page : [1] 
Page 1 sur 1

Vous devez être connecté pour poster des messages. Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !


Sujets relatifs
Funtoo/GNU/Linux avec Debian-sources binaire
Tests de trois ordinateurs portables sous Linux
Suite et fin de mes tests d'installations Linux
Divers tests Linux persos: disgressions...
google espionne chez Linux
Linux mint internet pas reconnu sur un ordinateur
Problème de boot avec handy linux
Entrée du Grub qui mène à la mauvaise version de Linux
altération de l'heure de W7 après Linux enfin solutionné
Arch Linux Installateur
Plus de sujets relatifs à Tests de Calculate et Funtoo Linux
 > Tous les forums > Forum Linux