> Tous les forums > Forum À côté
 Un métier d'avenir : médecin-flic pour les patrons
Ajouter un message à la discussion
Page : [1] 
Page 1 sur 1
baudadr
  Posté le 15/05/2009 @ 00:09 
Aller en bas de la page 
Petit astucien

http://www.marianne2.fr/Enfin-un-metier-d-avenir-medecin-flic-pour-les-patrons_a179621.html

De plus en plus d'entreprises font appel à des médecins-contrôleurs pour vérifier que leurs salariés en arrêt maladie ne tirent pas au flanc. Ceux qui se font pincer sont dénoncés à la sécu qui suspend l'indemnisation !

...

Néanmoins, toute crise économique et sociale permet à certaines professions de prospérer. Aussi, les professions de sécurité et de police ou de contrôle privés en tous genres font florès et leur clientèle augmente un peu plus chaque jour.

...

Si le fonds de commerce de ces flics privés était l'adultère et qu'ils se consacrent désormais la plus grande partie de leur temps à repérer les fraudes de toutes sortes, de plus en plus d'entreprises font appel à eux à des filatures de salariés destinées à connaître leur emploi du temps et activités hors du travail. En clair comme l'écrit Ouest France : «en matière d'espionnage privé, les employés indélicats ont désormais remplacé les maris volages».

...

Nous vous donnons ci-dessous des extraits du communiqué de presse d'un de ces opérateurs privés : la société AXMEDICA, publié le 12 mai 2009 sur le site Conférence de Presse Virtuelle, entrecoupé d'explications et définitions pour mieux comprendre le phénomène.

AXEMEDICA : La contre-visite médicale employeur est une procédure en plein essor, bien qu’encore méconnue du grand public et des employeurs. La plupart des dirigeants d’entreprises pense que le contrôle d’un arrêt maladie est du ressort de la CPAM. Or, un organisme privé de contrôle médical peut également mettre en place ce type de contre-visite.

Contre-visite médicale ou plus exactement : Contrôle médical patronal. ... Alors, comment devient-on médecin contrôleur ?

...

Clairement, un jeune médecin, un médecin en fin de carrière et surtout, votre généraliste habituel peuvent au choix : Monter leur cabinet ou arrondir leurs fins de mois ou retraite en pratiquant cette activité qu'ANC magnifie avec ce texte destiné à décomplexer les candidats : «c'est aussi participer de manière civique à l'effort entrepris pour réduire les coûts liés à l'absentéisme frauduleux, véritable fléaux qui pénalise l'ensemble de la collectivité et participe à l'augmentation du déficit de la Sécurité Sociale».

Comment gagner plus en travaillant plus ? C'est tellement beau qu'on croit lire un extrait du serment d'hypocrate !!!

...
Mais que lit-on sur le blog Cadre Emploi ?

Il en va des enquêtes comme des cadres ambitieux. Certaines sont justement opportunistes. Ainsi celle que Le Figaro a publié entre les deux ponts de mai, son supplément hebdomadaire Réussir avec à sa une, une enquête sur l’absentéisme. Des études croisées en provenance de l’assureur Dexia, du cabinet PriceWaterhouseCoopers et de la Dares (Direction de l’animation, de la recherche et des statistiques) permettent de dresser le podium européen du boulot buissonnier. Et la France arrive en tête des absences avec un taux de 4,5%.

Des chiffres qui datent de 2006, mais qui permettent néanmoins d’établir quelques constats qui, selon les spécialistes, sont toujours d’actualité. En premier lieu, la plupart des arrêts maladies constatés ne seraient pas le fait de tire-au-flanc, qui, selon les études, ne seraient que 4%. Ensuite, et c’est le plus intéressant, et le plus paradoxal aussi, cette envolée serait intimement liée aux 35 heures. En raison notamment du surcroît d’activité et de pression, conséquence de la diminution du temps de travail alors que sa charge est restée inchangée.

Enfin, cette enquête permet, une fois n’est pas coutume, de faire tomber quelques préjugés sur nos voisins européens. Les Allemands, réputés bosseurs dans notre bon vieil inconscient de latins, obtiennent un score presque similaire au nôtre avec 4,4%. Et ce sont justement les italiens, latins s’il en est, qui s’en tirent le mieux, avec un petit 3% d’absentéisme.

...

Capital.fr : Quelles sont les entreprises qui font appel au contrôle médical patronal ?

Raphaël Wecker: Une majorité de grands comptes mais aussi de plus en plus d'artisans. Dans les très petites entreprises (de moins de dix salariés) une absence est plus remarquée et gênante. Les salariés contrôlés sont ceux qui sont coutumiers des arrêts de travail. Dans les grandes entreprises, le contrôle médical patronal est plus systématique. Même pour un arrêt de 48 heures.

Capital.fr : Comment Axmedica Syscontrole effectue ce contrôle médical patronal ?

Raphaël Wecker: Une fois informé par le salarié de son congé maladie, l'employeur se rend alors sur notre site web pour remplir en ligne sa demande de contrôle médical ou bien il télécharge un document à nous renvoyer par la poste. Dès réception de sa demande, nous dépêchons un médecin qui se trouve le plus proche su domicile du salarié. Le médecin effectue sa visite aux heures de présence légales : de 9 à 11h et de 14 à 16h. Les salariés qui sont en sortie libre sont convoqués dans un cabinet médical. ... / ...

...



Raphaël Wecker: En ce moment, leur nombre progresse. Près de 40% des arrêts sont injustifiés contre 30% habituellement. Il peut s'agir d'un refus de contrôle, de l'absence du salarié à son domicile pendant ses heures de présence obligatoires, de non présentation à une convocation ou bien d'un arrêt médical injustifié.

Capital.fr : Comment expliquez-vous ce boom d'arrêts maladie ces dernières années?

Raphaël Wecker: Avec cette conjoncture économique, les gens sont stressés. Moins de 10% des arrêts injustifiés concernent le stress au travail. De plus en plus d'entreprises misent sur le rendement, la productivité et le moindre coût. Ce type d'arrêt est souvent perçu comme injustifié sauf dans des cas de dépression.

...

Raphaël Wecker: Si le contrôle médical patronal ne convient pas, le salarié peut retourner voir son médecin et demander à bénéficier d'un prolongement de son arrêt de travail. Mais l'employeur peut demander à nouveau un contrôle médical sur cette prolongation de congé maladie.


...

Quand on vous disait qu'en France il existait des créneaux porteurs, vous aviez tort... de ne pas le croire



Modifié par baudadr le 15/05/2009 00:16
Publicité
Page : [1] 
Page 1 sur 1

Vous devez être connecté pour poster des messages. Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !


Sujets relatifs
Journée Mondiale de l'ingénierie pour l'avenir
Choix du médecin traitant : le délai pour ce faire
Tunisie, quel avenir pour les droits de l'homme ?
Tous les livres. Pour chaque metier
quel métier vous "choquerait" pour votre fille ?
question pour un medecin
Pour infos >Pas encore choisi votre médecin ?
Quel avenir pour la planete?
juste pour rire
Trente mois de prison pour le dentiste véreux
Plus de sujets relatifs à Un métier d''avenir : médecin-flic pour les patrons
 > Tous les forums > Forum À côté