× Aidez la recherche contre le COVID-19 avec votre ordi ! Rejoignez l'équipe PC Astuces Folding@home
 > Tous les forums > Forum À côté
 vente aux enchères : y a-t-il des frais "vendeur"Sujet résolu
Ajouter un message à la discussion
Page : [1] 
Page 1 sur 1
baudadr
  Posté le 30/04/2011 @ 10:30 
Aller en bas de la page 
Petit astucien

Bonjour;

je compte vendre un meuble aux enchères (meuble obtenu lors d'une succession);

j'ai fait faire une estimation par un commissaire priseur et j'ai demandé s'il y avait des frais à supporter par le vendeur (moi-même);

alors que je m'attendait à ce qu'il n'y ait aucun frais, il m'a répondu :

" sur le montant de l'enchère finale, pour le vendeur, il y a des frais de 15% HT, soit 16,5% TTC "

je suis très étonné !

si vous avez une expérience de vente aux enchères en tant que "Vendeur", pouvez-vous me dire si ces frais sont négociables (voire supprimables) :
j'ai entendu que des vendeurs n'avaient rien eu à payer et avaient empoché la valeur de l'enchère finale (c'est l'acheteur qui supporte tous les frais)


Merci d'avance pour vos témoignages


ou pour des adresses de sites internet
qui explicitent les frais "Vendeur"
(curieusement, les sites des commissaires-priseurs sont très discrets sur ces frais "vendeur" alors qu'ils annoncent clairement les frais "acheteur" : il faut vraiment les interroger explicitement, par oral, pour qu'ils évoquent des frais "vendeur"

Publicité
Georges78660
 Posté le 30/04/2011 à 17:04 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien
B.D.
 Posté le 01/05/2011 à 17:08 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

baudadr
 Posté le 01/05/2011 à 19:33 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

Merci Georges78660;

je vois que les frais pour le vendeur sont libres (c'est la Sté du Commissaire priseur qui décide) et, éventuellement, négociables

vous devez remplir une réquisition de vente. Cette dernière est un contrat de mandat par lequel vous autorisez la maison de ventes à vendre pour votre compte un ou plusieurs biens vous appartenant. La réquisition de vente doit comporter votre identité, la description des objets que vous donnez à vendre, la date et le lieu de vente s’ils sont fixés, et le prix de réserve s’il en a été fixé un. Elle indique aussi les frais de vente. Ceux-ci sont libres et parfois négociables. Ils comprennent la rémunération du service rendu par la société de vente et de certaines dépenses engagées à l’occasion de la vente : catalogue, publicité, honoraires d’expert, frais de transport et de magasinage, etc.

Après la vente, et si l’objet a trouvé preneur, la société de vente vous adressera, par courrier, généralement dans un délai d’un mois, votre règlement correspondant au prix d’adjudication moins les frais.

merci B.D.;

je pense que ton lien concerne surtout les commissaires priseurs judiciaires (ceux qui vendent suite à une décision de justice ?)

Le métier des ventes aux enchères publiques en matière judiciaire (http://www.commissaires-priseurs.com/?page_id=15)

Professionnel libéral placé sous la tutelle du ministère de la Justice, au même titre que le corps des officiers ministériels (notaires, huissiers de justice…) auquel il appartient, son statut lui donne à titre principal un monopole sur les expertises, les prisées et les ventes publiques de meubles.

F L’article 29 de la loi du 10 juillet 2000 dispose :

« Sont judiciaires, au sens de la présente loi les ventes de meubles, aux enchères publiques prescrites par la loi ou par décision de justice, ainsi que les prisées correspondantes.

Les titulaires d’un office de commissaire-priseur dont le statut est fixé par l’ordonnance n° 45-2593 du 2 novembre 1945 relative au statut des commissaires-priseurs, prennent le titre de commissaires-priseurs judiciaires.

pour ceux qui sont intéressés, j'ai trouvé un lien qui concerne les ventes à "Drouot" : http://www.gazette-drouot.com/static/annonce_encheres/vendre_estimer_acheter_a_drouot.html?lang=0

Comment vendre à Drouot ? Pour vendre un objet ou une œuvre d’art aux enchères, il suffit de prendre contact avec l’une des sociétés de ventes volontaires de Drouot ou de s’adresser à Drouot-Estimations. Le commissaire-priseur donne une première estimation et étudie les meilleures conditions de vente : catalogue, publicité... Selon sa spécialité, l’objet sera alors inclus dans l’une des ventes de Drouot. Le vendeur peut fixer un prix de réserve, minimum confidentiel en dessous duquel l’objet ne sera pas adjugé. Si les enchères n’atteignent pas ce seuil, l’objet demeure invendu. Il sera alors retourné ou proposé dans une vacation ultérieure, à un prix légèrement inférieur. Les frais à la charge du vendeur sont fixés d’un commun accord entre celui-ci et le commissaire-priseur, en fonction des dépenses occasionnées par la vente. Les œuvres les plus importantes peuvent être présentées en avant-première dans l’une des expositions « Temps forts » organisées deux fois par an à Drouot-Montaigne, en mai et en novembre, et bénéficier ainsi d’une importante campagne de médiatisation et de relations publiques auprès des collectionneurs du monde entier.

En conclusion, vu qu'il y a de nombreuses Sociétés qui s'occupent de ventes aux enchères (les S V V _ Sociétés de Ventes Volontaires), il est possible (et il est bon) de négocier ! Ce doit être nettement plus facile si on a des choses chères à vendre



Modifié par baudadr le 01/05/2011 19:34
B.D.
 Posté le 01/05/2011 à 20:45 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Astucien

baudadr a écrit :

merci B.D.;

je pense que ton lien concerne surtout les commissaires priseurs judiciaires

J'ignorais qu'il en existait d'autres.

Bonne soirée .

baudadr
 Posté le 02/05/2011 à 11:20 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

B.D. a écrit :
baudadr a écrit :

merci B.D.;

je pense que ton lien concerne surtout les commissaires priseurs judiciaires

J'ignorais qu'il en existait d'autres.

Bonne soirée .

Effectivement je m'y perds un peu !
ci-dessous un article qui donne des précisions !
(le métier de Commissaire-priseur semble n'être sous tutelle de la Justice que dans le cas où il a prêté serment devant le tribunal de grande instance; ce n'est que dans ce cas qu'il peut diriger des ventes judiciaires) ...
... mais, comme tout ce qui est sur internet, est-ce totalement exact ?

Commissaire priseur :


Version imprimable
"Adjugé, vendu" : le commissaire-priseur met en vente des objets d’art ou des articles provenant de successions ou de saisies chez des particuliers ou des entreprises. Il opère dans une salle ou hôtel des ventes.
Le métier de Commissaire priseur
© Photo : Jacques Palut - Fotolia

Description des tâches / conditions de travail

Désormais, les ventes volontaires aux enchères publiques doivent être organisées et réalisées par des commissaires-priseurs exerçant au sein de sociétés commerciales. Dans ce cas, la vente est réalisée à la demande d’un particulier. Le commissaire-priseur bien qu’exerçant dans une société commerciale ne pratique pas le commerce : il n’achète pas pour revendre, il revend pour le compte d’un client : c’est un acte civil.

Le commissaire-priseur, en tant officier ministériel, est le seul habilité à diriger des ventes judiciaires, c’est-à-dire d’objets saisis lors de faillites ou de redressements judiciaires.

Le commissaire-priseur procède aussi à l’expertise des meubles, bibelots ou des marchandises et des matériels mis en vente. Les ventes effectuées par les commissaires-priseurs concernent donc toutes sortes de biens hormis les biens immobiliers.
Grande connaissance de l’art, bon contact avec le public et sens de la mise en scène sont des qualités requises pour devenir un bon commissaire-priseur. Le travail de ce dernier commence généralement bien en amont de la vente. Lorsqu’il a en charge la vente des objets de valeur, en plus de l’estimation des biens, il peut être amené à organiser des expositions pour présenter ces objets (meubles, tableaux, argenterie). Il se charge aussi de la constitution de catalogues. Les ventes prestigieuses font parfois oublier que dans l’immense majorité des cas, les ventes aux enchères peuvent ressembler à des vide-greniers ou dépôts-ventes faits de bric et de broc… A Paris, les ventes se déroulent le plus souvent à l’hôtel Drouot. En région, les ventes se font à l’hôtel des ventes.

Salaires / revenus

Les revenus d’un commissaire-priseur dépendent du type de vente qu’il organise. La commission qu’il perçoit sur la vente d’un objet mis à prix est directement liée à la somme atteinte lors de l’adjudication. Le vendeur cède 7 % et l’acheteur 9 % du prix atteint. Selon certaines enquêtes la moyenne des revenus annuels des commissaires priseurss est de 56 000 à 60 000 € par an.

Evolution professionnelle

Un commissaire-priseur peut devenir « officier ministériel ». Les nominations aux offices des commissaires-priseurs sont réalisées par le garde des Sceaux ministre de la Justice ou sur proposition d’une commission. Le futur commissaire-priseur judiciaire prête serment devant le tribunal de grande instance.

...

Etudes / formations

Pour exercer la profession de commissaire-priseur il faut être titulaire d’un diplôme universitaire en droit et en histoire de l’art. L’un des 2 doit être de niveau bac + 3 (licence), l’autre de niveau bac + 2. Ces diplômes permettent de se présenter à l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur dont les épreuves, écrites et orales sont d’ordre juridique et artistique. Le succès à cet examen débouche sur un stage rémunéré de 2 ans. Les modalités de ce stage sont définies avec la Chambre nationale des commissaires-priseurs judiciaires (CNCPJ). Pour effectuer des ventes judiciaires un commissaire-priseur doit passer un examen d’aptitude spécial qui comporte 3 épreuves orales de 30 minutes sur la réglementation professionnelle, la pratique des ventes et le droit.


baudadr
 Posté le 02/05/2011 à 12:30 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

je viens de trouver un site plus officiel (en ***.gouv.fr) :
http://www.metiers.justice.gouv.fr/presentation-des-metiers-10070/les-autres-metiers-de-la-justice-10074/commissaire-priseur-11791.html

Qu'est-ce qu'un commissaire-priseur ?

-Les commissaires-priseurs judiciaires sont nommés par le Garde des Sceaux. Ce sont des officiers ministériels qui prêtent serment devant le tribunal de grande instance. Ils doivent acquérir une charge pour exercer leur métier. Leurs activités sont définies par la loi : interventions en matière de procédures collectives et de saisies, inventaires de successions, successions et ventes en matière de tutelle...

Ils ont également le statut d'arbitres experts. Ils peuvent donc être consultés par les tribunaux, les huissiers et les avocats.

-Les commissaire-priseurs volontaires ont quant à eux la charge des ventes volontaires d'objets ou de meubles appartenant à des particuliers.
Le commissaire-priseur estime la valeur de ces objets pour fixer leur prix de départ lors de la vente. Pour cette étape, il fait éventuellement appel à un expert d'art. C'est pourquoi une excellente connaissance en arts est indispensable.
Les enchères représentent l'aboutissement du travail du commissaire-priseur et révèlent tout son talent. À la fois expert, psychologue et acteur, il doit savoir convaincre et séduire les acheteurs potentiels.
Les commissaires-priseurs peuvent aussi agir à la demande d'une compagnie d'assurances ou d'un assuré pour estimer les biens garantis d'une personne.

Ils exercent au sein d'une société de vente volontaire, qui est une société commerciale et qui doit demander un agrément au conseil des ventes volontaires.

Comment devient-on commissaire-priseur ?

Les candidats titulaires d'un diplôme national en droit et d'un diplôme national en histoire de l'art, arts appliqués, archéologie ou arts plastiques (l'un de ces diplômes étant au moins un Bac+3, l'autre sanctionnant au moins un niveau de formation correspondant à deux années d'études supérieures), peuvent passer l'examen d'accès au stage.
Ceux qui l'ont réussi effectuent ensuite un stage de deux ans (dont six mois au moins dans un office de commissaire-priseur judiciaire). Le stage comprend, en outre, un enseignement théorique et un enseignement pratique dispensés sous le contrôle du Conseil des ventes volontaires.
Au terme du stage, le Conseil des ventes délivre au stagiaire qui a démontré son aptitude à l'exercice de la profession un certificat de bon accomplissement du stage, qui lui permet d'effectuer des ventes volontaires.
Les candidats à la profession de commissaire-priseur judiciaire doivent ensuite passer un nouvel examen qui est l'examen d'aptitude à la profession de commissaire-priseur judiciaire.

Quelle est la rémunération nette mensuelle ?

Le commissaire-priseur judiciaire doit être titulaire d'une charge ou d'un office, qu'il doit racheter seul ou avec des associés. Le nombre et l'implantation des offices sont fixés par décret.
Il est payé sous forme d'honoraires, en pourcentage de ce qu'il vend. Le vendeur lui cède ainsi 7 % du prix de l'adjudication (le prix atteint par l'objet à la fin de la vente)et l'acheteur 9 %.
Des revenus complémentaires viennent s'ajouter aux honoraires, comme le bénéfice de la vente des catalogues d'exposition et de la publicité, ou celui des expertises.
Le commissaire-priseur volontaire, qui exerce au sein d'une société commerciale, n'est pas obligé de racheter une charge. Il ne bénéficie pas du statut d'officier ministériel, et ne peut donc prendre en charge que les ventes volontaires. Les frais de vente sont libres.



Modifié par baudadr le 02/05/2011 12:31
baudadr
 Posté le 02/05/2011 à 15:29 
Aller en bas de la page Revenir au message précédent Revenir en haut de la page
Petit astucien

pour finir avec une note d'humour !

Page : [1] 
Page 1 sur 1

Vous devez être connecté pour poster des messages. Cliquez ici pour vous identifier.

Vous n'avez pas de compte ? Créez-en un gratuitement !


Les bons plans du moment PC Astuces

Tous les Bons Plans
247,95 €NAS Netgear ReadyNAS 212 2 baies à 247,95 €
Valable jusqu'au 02 Juillet

LDLC propose actuellement le NAS Netgear ReadyNAS 212 qui passe à 247,95 € alors qu'on le trouve ailleurs à 349 €. Ce NAS dispose de 2 baies où vous pourrez donc mettre jusqu'à 2 disques durs SATA. Ce NAS vous permettra de centraliser vos sauvegardes et vos données entre vos ordinateurs et vos périphériques mutimédia. Il est équipé d'un processeur ARM Cortex A15 avec quatre cœurs à 1,4 GHz et 2 Go de mémoire vive et offre des vitesses jusqu'à 200 Mo/s. Il permet le transcodage 1080p en temps réel et est compatible Plex. Il intègre 5 niveaux de protection pour vos données : RAID, snapshot pour la restauration de fichiers, antivirus en temps réel, protection contre la dégradation du matériel et sauvegardes gratuites dans le cloud.


> Voir l'offre
10,02 €Adaptateur Bluetooth USB TP-Link UB400 à 10,02 €
Valable jusqu'au 01 Juin

Amazon fait une promotion sur l'adaptateur Bluetooth USB TP-Link UB400 qui passe à 10,02 €. Cet adaptateur à brancher sur un port USB va vous permettre d'ajouter le bluetooth à votre ordinateur et d'utiliser ensuite sans fil vos périphériques bluetooth : souris, clavier, casque, manette, téléphone, ...


> Voir l'offre
67,99 €Carte mémoire SDXC UHS-I U3 SanDisk Extreme 256 Go à 67,99 €
Valable jusqu'au 03 Juin

Amazon fait une promotion sur la carte mémoire SDXC UHS-I U3 SanDisk Extreme 256 Go qui passe à 67,99 €. La livraison est gratuite. Cette carte mémoire offre des vitesses jusqu'à 150 Mo/s et est idéale pour les caméras et appareils photo HD. On la trouve ailleurs à partir de 99 €.


> Voir l'offre

Sujets relatifs
Vente aux enchères de billets d'avion : 20-6-09
La vente des RAFALEs au pays d'Arabie, les paiements arrivent déjà ! !
vente sur amazon
Annonce de vente pour l'étranger
Frais sur une carte de crédit
Ouverture d'une entreprise vente/depannage informatique
La Freebox Révolution pour 10 euros/mois cette semaine sur Vente-privee.com
CONTROLE TECHNIQUE POUR VENTE VOITURE
Frais de port
Pour se venger d'un vendeur indélicat, il lui envoie l'intégrale de Shakesp
Plus de sujets relatifs à vente aux enchères : y a-t-il des frais "vendeur"
 > Tous les forums > Forum À côté